Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com

Articles récents

SCANDALES MEDICAUX, PAR HENRY DE GOLEN

18 Mai 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #les hopitaux, #les hommes, #varia

En 1933, les éditions Maurice d'Hartoy publient un livre d'Henry de Golen : "Scandales médicaux, pendant la guerre". Le cadre de son action se déroule en 1917-1918, à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris. Dans cette immense structure sanitaire réputée, aux trente annexes, qui traita dans les meilleures conditions d'exercice plusieurs dizaines de milliers de combattants, Henry de Golen, affecté à un poste subalterne, soulève un coin du voile de cette immense machinerie hospitalière et nous fait partager "sa guerre" à l'ombre du dôme du Val-de-Grâce. Ce livre polémique de l'après-guerre, tantôt catalogué comme "pamphlet" ou comme oeuvre romanesque, ne peut plus être considéré aujourd'hui - après enquête - comme une oeuvre complète de fiction...

Les éditions Giovanangéli lancent jusqu'au 3 juillet 2017 une souscription pour acquérir ce livre à prix de lancement.

 

UNE EDITION 1933 DEVENUE INTROUVABLE

 

UN AUTEUR MYSTERIEUX

 

La guerre de 1914-1918 à Paris, bien éloignée du front...

 

SCANDALES MEDICAUX pendant la Guerre

Par Henry de Golen

« Mémoires d’un infirmier usurpé, Val-de-grâce, 1917-1918 ».

Robert Dalsenne, prisonnier de guerre, libéré comme « infirmier usurpé » d’un camp de représailles allemand en Russie Blanche, se retrouve « embusqué » à la 22e section d’infirmiers militaires du fort de Vanves, avec comme objectif de ne pas repartir au front. Il déniche, après maintes interventions, la fine planque au « service des décès » de l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris, où cet observateur de l’âme humaine trouve matière à se documenter. Au Val-de-Grâce, à son niveau subalterne plus ou moins informé, rien ne lui échappe : entre les luttes de pouvoirs de chefs de services, la fabrication de fausses mentions d’état civil, les erreurs de diagnostic, les « essais thérapeutiques », le camouflage au long cours d’embusqués, l’assistance aux familles dans la détresse, la « panique » des évacuations sanitaires de 1918 et l’impéritie du commandement, etc. Le quotidien du dépôt mortuaire de l’hôpital militaire du Val-de-Grâce, en 1917-1918, vécue par Robert Dalsenne, est bien éloignée de ce que l’on peut lire par ailleurs sur cette période, où chacun, à sa place, fit son devoir…

L’auteur, Henry de Golen est le nom de plume d’Henri Commenge (1882-1944) un homme de lettres parisien qui s’essaya, entre-deux-guerres, au théâtre, au cinéma, au journalisme… Mais ce fut dans le «roman populaire» que ce véritable «touche-à-tout» se révéla, comme un « petit maître » de l’intrigue sentimentale et policière, auteur de dizaines de romans « à cinq sous». Inconnu, encore aujourd’hui, Henry de Golen s’afficha volontiers, tout au long de son existence, comme un homme de l’ombre, un activiste politique au profil insaisissable. Membre de l’Association des écrivains combattants, il était viscéralement attaché à un « héritage » combattant, dont il défendit les intérêts comme journaliste.

Edition (préface, postface et notes) présentée par François Olier, major (er) du service de santé de l’armée de terre, membre sociétaire de l’Association des écrivains combattants qui se passionne depuis près de quarante ans par l’Histoire du service de santé militaire. Il est l’auteur, avec Jean-Luc Quénec’hdu, des Hôpitaux militaires dans la Guerre 1914-1918, en cinq volumes (Ysec éditions, 2008-2016).

SOUSCRIPTION jusqu’au 3 juillet 2017au prix de 17,00€, frais de port inclus, au-delà du 3/07/2017 : 20,00€

règlement à adresser : Editions Bernard Giovanangéli, 22 rue Carducci, 75019 PARIS.

Scandales Médicaux par Henry de Golen (présentation).

Lire la suite

LES AMBULANCES DE LA 40e D.I. A XIVRY-CIRCOURT (22 AOUT 1914) – 2e Partie

16 Mai 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #les hommes

 

Partie 1

 

La première partie des « ambulances de la 40e D.I. à Xivry-Circourt » pose dans son introduction la situation de la 40e DI dans la bataille et traite des formations sanitaires constitutives de cette grande unité du 6e corps d’armée. Elle s’appuie ensuite sur le rapport du docteur Langlet pour suivre les vicissitudes de l’ambulance n° 5/6.

 

Cette deuxième partie présente le rapport de retour de captivité du médecin major (active) Paul Corbel (1882-1961), médecin chef de l’ambulance n°5/6. Il complète celui du docteur Langlet (1ère partie) jusqu’à leur arrivée au camp de prisonniers d’Ingolstadt. A son retour de captivité le docteur Corbel fut envoyé à Salonique, à l’armée d’Orient (1915-1918), pour y prendre le commandement de « l’ambulance nouvelle du corps de Serbie » qui fut engagée dans les opérations offensives d’octobre-novembre 1915 sur le Vardar. Nommé médecin major de 1ère classe (commandant, active) il fut attaché comme « médecin adjoint » - chef de cabinet – au médecin inspecteur Ruotte, chef supérieur du service de santé de l’armée d’Orient, à Salonique. Paul Corbel termina sa carrière au lendemain de la Seconde guerre mondiale comme médecin général.

 

L’ambulance 5/6, de la mobilisation au 22 août

"Parti le 2 août 1914 à 6 heures 20 du 5e régiment d'artillerie à pied (Verdun) porteur d'un ordre de mobilisation individuel me nommant médecin chef de l'ambulance n° 5 du VIe corps. j'ai rejoint par voie ferrée avec mon cheval et mon ordonnance le camp de Chalons à 13 heures.

Du 2 au 4 août j'ai reçu le personnel et le matériel de mon ambulance :

Personnel :

Corbel - Médecin major 2e classe d'active

Chazal - aide-médecin major Ière classe de la territoriale

Martz - Médecin aide major 2e classe de réserve

Chopinet - Médecin aide major 2e classe de réserve

Langlet - Médecin aide major 2e classe de réserve

Dogny - Médecin aide major 2e classe de réserve

Vagnante - Pharmacien Aide major 2e classe de réserve

Wiclet - Officier d'Administration 2e classe de réserve, gestionnaire

Cassille - Officier de 3e classe de réserve d'approvisionnement

[p. 2] 2 sous-officiers ; 46 Infirmiers (deux qui devaient rejoindre n'ont jamais rejoint).

Matériel : réglementaire à l'exception d'un fourgon S[ervice]. S[anté]. remplacé par une lourde voiture de réquisition.

Départ de Mourmelon, le 4 août 1914 à 3 heures et demi par voie ferrée - Arrivée à Saint-Mihiel à 11 heures, l'ambulance rejoint, par la route Beaumont par Apremond.

A Beaumont, elle est cantonnée avec l'ambulance n° 2 (Médecin major de 1ère classe Dettling et le groupe de brancardiers divisionnaire n° 40 (Médecin major de 1ère classe Ferrand qui, plus ancien, devient chef du groupe sanitaire de la division).

Du 4 août au 22 août, concentration et marches d'approche, l'ambulance n'a [pas] eu l'ordre de s'installer. Dans les cantonnements, les exercices réglementaires d'instruction du personnel ont été répétés de nombreuses fois (montage de tente Tortoise, arrimage des voitures, exploration des paniers , distribution du service, etc.).

Le 21 août au soir, le commandement prévient que les avants postes de la division ont eu un engagement et que la bataille peut être imminente, néanmoins on ne bivouaque pas (cantonnement d'alerte et Amermont de 22 heures à 3 heures du matin).

 

[L’ambulance 5/6 en position d’attente, « sur roues », à Xivry-Circourt]

Le 22 août, après une matinée d'attente en réserve et alors que le bruit continue et proche du canon nous annonce un engagement important, nous atteignons Xivry-Circourt [Meurthe-et-Moselle] vers 11 heures avec l'ordre de rester sur roues ; le groupe sanitaire est au complet - A deux heures la canonnade est bien plus proche ; quelques chasseurs à pied couverts de poussière et de sang arrivèrent au village [p. 3] : le combat est très meurtrier pour nous et les allemands avancent

- Vers 15 heures le médecin-major de 1ère classe Ferrand chef de groupe, fait dire au médecin major Dettling (qui me transmet) qu'il reçoit l'ordre du médecin divisionnaire de partir à la recherche des blessés sur le terrain avec son groupe de brancardiers ; que l'ambulance n° 2 doit s'installer à Xivry ; que l'ambulance n° 6 doit attendre d'autres ordres ; qu'il faut envoyer l'agent de liaison prévu pour le médecin divisionnaire de la côte 360, en avant du village de Joppécourt. J'envoie le brigadier du Train.

Il revient vers 4 heures 1/2 sur une monture fatiguée me prévenir qu'il n'a pu rejoindre malgré ses efforts, le médecin divisionnaire ; un officier d'état-major, lui a enjoint de faire demi-tour avant la cote 360 d'où, disait-il, le médecin divisionnaire était certainement déjà parti, sans qu'il puisse indiquer la situation actuelle de notre chef.

La bataille avance sur nous ; des obus tombent à notre hauteur. L'ambulance 2 reçoit ses blessés dont le nombre croît très vite, si bien que le médecin major Dettling me donne l'ordre d'aller reconnaître un emplacement favorable à mon installation qui lui paraît devoir être [à bref] nécessaire. A mon retour Je lui fais part de mes inquiétudes au sujet de l'évolution du combat, du sort des formations et des blessés, d'après les renseignements de soldats en retraite et de paysans, il est également très perplexe, n'ose me donner l'ordre de m'installer ; mais ne me laisse pas partir. Il semble même d'après ce que me répétèrent des infirmiers dignes de foi, que J'aie à ce moment insisté et discuté avec assez de ténacité [p. 4] pour que notre conversation ait été entendue, sans que je le sache par des tiers. Quoiqu'il en soit, vers 6 heures, Monsieur le médecin-major Dettling fait plier bagages à sa formation, aidé par notre personnel, qui charge quelques blessés sur nos propres voitures - Des blessés qui arrivent alors nous préviennent que nos hommes [nous sommes] entourés. Vers 6 heures 1/2 soir, arrive l'ordre du médecin divisionnaire de nous replier. Comme toujours jusqu'alors j'ai reçu communication de cet ordre (sans le voir toutefois) par le médecin major Dettling. On m'a dit depuis (Abbé Bouche, infirmier ambulance 5) qu'il était daté de 4 heures et que le porteur, un cycliste, était resté tapi dans un bois au moins 2 heures. Ce cycliste nous dit alors que nous étions cernés et fut d'ailleurs fait prisonnier. Mais un officier de chasseurs à cheval arrivant, avec une patrouille dans le village, nous affirma que la route de Réchincourt était libre. Le médecin-major Dettling et l'ambulance n° 2 démarrèrent les [premiers] et mon ambulance suivit. J'étais resté à l'arrière pour m'assurer que le colonel du 161e, blessé, avait bien été placé dans une voiture et non laissé dans une maison. Je m'apprêtais à rejoindre ma monture, tenue en mains, à la tête de la formation, lorsqu'une fusillade très voisine éclata en arrière de nous et sur la droite - désordre immédiat dans les attelages dont quelques-uns doivent être atteints. Je cours en avant pour rejoindre mon cheval et essayer de remettre de l'ordre, mais plusieurs fourgons de l'ambulance n° 2 emballés reviennent sur nous ; un attelage s'abat en travers de la rue à l'extrémité du village. J'essaie de monter sur un fourgon mais l'attelage nous projette contre un mur et à ce moment il semble bien que l'on tire de tous côtés, l'obscurité ajoute à l'affolement des quelques conducteurs [p. 5] qui d'ailleurs ne tiennent aucun compte des ordres que je crie à leur passage ; il est à remarquer que la rue s'est vidée presque instantanément et en très peu de minutes. Je me trouve seul sur la chaussée avec l'aide-major de 2e classe Langlet de mon ambulance ; à droite, à gauche et en avant des fourgons renversés et l'on tire encore, mais probablement plus sur nous, puisque nous pûmes faire à découvert quelques mètres sans être atteints vers les maisons où se trouvait l'ambulance n° 2.

 

[Prisonniers à Xivry-Circourt]

En atteignant un fourgon renversé près de l'entrée du village (côté Landres) nous vîmes surgir du côté opposé des casques à pointe qui après quelques menaces de baïonnette comprirent mes quelques explications en allemand : les mains hautes on nous fouilla et alors au milieu des cris des blessés, ce qui nous fit penser que quelques-uns furent tués et à la lueur de l'incendie d'une grange, nous vîmes surgir de partout des soldats allemands poussant vers nous des infirmiers, des blessés, des civils sortant de toutes les maisons. Poussé moi-même dans une grange, j'obtins très rapidement d'un officier allemand dont j'avais demandé la venue, la cessation de la fusillade qui semblait continuer ça et là sur les maisons.

Il me demanda d'affirmer qu'il n'y avait dans le village que des sanitaires et des blessés, prétendit sans trop Insister qu'on avait cependant tiré d'une maison et m'autorisa à rejoindre les deux maisons ou se trouvaient des blessés. On m'y amena des camarades découverts dans les maisons du village. La nuit se passa en pansements, Je pus obtenir de circuler à la recherche de mon matériel : [p. 6] Les voitures étaient en partie pillées, mais un haut officier (colonel ou général) auquel j’expliquai dans la rue ce qu'étaient les voitures, mis des factionnaires avec une consigne qui m'apparut de nature à sauvegarder mon matériel. J'obtins également du café pour les blessés au petit jour, néanmoins, parqués dans deux maisons, nos blessés dont le nombre dépassait deux cents, furent très malheureux jusqu'à l'arrivée de l'ambulance allemande dont la venue me fut annoncée par le generalarzt du XVIe corps allemand qui nous visita avec beaucoup de correction le 23 à 8 heures et me fit restituer des infirmiers, enfermés la nuit dans une grange. Malheureusement il arriva trop tard pour empêcher le départ, survenu à 7 heures des deux officiers d'administration de l'ambulance n° 2 et d'un certain nombre d'infirmiers avec des soldats et des officiers légèrement blessés. Il me promit de faire son possible pour me renvoyer le personnel nécessaire.

La matinée se passe à rechercher des blessés : le médecin aide-major Chopinet, parti explorer le secteur, village de Preutin, me ramène deux de nos infirmiers grièvement blessés et rapporte que des fourgons éventrés gisent sur la route à un kilomètre du village. J'obtiens également d'un officier qu'on ramène devant l'ambulance les voitures éparses dans l'après-midi arrive le feldlazarett n° 5 du XVIe corps allemand et aussitôt l'aspect de notre ambulance change, l'officier allemand qui, pour des motifs de surveillance avait, malgré mes protestations parqué mes blessés dans deux petites maisons, est délogé de son propre domicile et l'ambulance allemande s'installe convenablement. On lui trouve la paille qu'on m'avait impitoyablement refusée, nous concourrons de notre mieux à l'installation et nous recevons en partage [p. 7] quelques maisons où nous travaillons entre nous et avec notre matériel, à assurer à nos blessés les soins les plus urgents.

Le lendemain matin 24 août je présente au Chefarzt allemand (oberstabarzt : médecin major de 1ère classe) le personnel qu'il m'avait prié de rassembler :

Officiers :

Corbel - Médecin major 2e classe active, ambulance n° 5.

Kahn - Médecin aide major 1ère classe de réserve, ambulance n° 2

Legler - Médecin aide major 2e classe, active, groupe de brancardiers 40e division d'infanterie

Massoneau - Médecin aide-major 2e classe, active, 154e régt d'infanterie

Chopinet - Médecin aide major 2e classe, réserve, ambulance n° 5

Langlet - Médecin aide major 2e classe, réserve, ambulance n° 5

Martz - Médecin aide major 2e classe réserve, ambulance n° 5

Turchetty - Médecin auxiliaire réserve, 6e régt Génie, Cie attachée à la 40e Don

Wurtz - Médecin auxiliaire active, 161e régt d'infanterie

2 sous-officiers de l'ambulance n° 5 et 34 infirmiers des formations sanitaires ou des régiments de la 40e Don.

Le 24, 25, 26 août, nous continuons à panser les blessés prisonniers qui arrivent sans interruption (combat du 23, 24, 25 sur l'Othain) entre temps. J'ai fait surveiller par le médecin aide-major Chopin [et] la reconstitution du matériel : il résulte de son travail très méthodiquement exécuté, que nous pouvons mettre sur roues une ambulance, sauf les vivres et quelques paniers de pansements déjà utilisés ; j'attachais à cette reconstitution un très grand prix car le Generalarzt directeur allemand du S.L. du XVIe corps que je voyais [p. 8] presque tous les jours , me faisait espérer mon retour avec mon matériel à travers les lignes de feu. On m'avait même rendu quelques chevaux.

Le 27 et 28 août , évacuations des blessés en automobile, ce jour-là le Generalazrt m’annonce que les Français ont retenu des formations sanitaires automobiles et que sans doute nous devrons laisser notre matériel et le 29 au matin il me signifie que, nos évacuations devant être terminées à midi, nous serons transportés dans l'après-midi en Allemagne vers un point non déterminé et que, de là, nous serons dirigés en France, vraisemblablement par la Suisse. Il écoute complaisamment mes protestations au sujet du matériel, consent même à certifier que j'avais encore mon ambulance et donne l'ordre au médecin chef du Feldlazarett de m'en donner décharge écrite pour que j’aie une garantie (ci-joint le texte) mais me déclare qu'il obéit à des "ordres supérieurs" et qu'il ne peut me donner aucune précision sur la durée du séjour en Allemagne, qu'il croit cependant devoir être courte .

 

[Départ de Xivry-Circourt]

[29 août] Evacués à 15 heures en automobile sur Fontoy, nous gagnons par voie ferrée successivement Thionville, Hombourg, Worms , Spire , Germersheim qu'on m'avait indiqué comme point de bifurcation, vers la Suisse, pour le personnel sanitaire. On nous expédie sur Bruchsal et c'est là, malgré toutes mes explications et protestations, que j'apprends qu'en vertu "d'ordres supérieurs " nous sommes considérés comme prisonniers de guerre et transportés à Ingolstadt, ainsi que le convoi de blessés que nous escortons depuis Thionville.

Arrivés à Ingolstadt le 31 Août à 18 heures (…) ».

 

A SUIVRELES AMBULANCES DE LA 40e D.I. A XIVRY-CIRCOURT (22 AOUT 1914) – 3e partie.

Nous retrouverons dans le prochain billet le docteur Langlet, en captivité au « Reservelazarett B » (Kriegsschulle) de Munich (Bavière).

 

Notes :

Sources :

Archives nationales, Base Léonore, dossier Langlet, 19800035/1190/37675 [en ligne].

Arch. musée du service de santé des armées, cart. 637, dos. 13 (Langlet).

SHD Terre, Vincennes, 26N 123/12, JMO, DSS 6e CA, 23 août 1914.

Alfred Mignon, Le service de santé pendant la guerre 1914-1918, Masson, Paris, 1926, t. 1, p. 81-85.

Sur le déroulement de la bataille autour de Xivry-Circourt.

 

 

Lire la suite

LE LINGE (1915) ET LA NUMERATION DES PERTES

13 Mai 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #les hommes, #varia

 

M. Eric Mansuy, membre de la société d’émulation du département des Vosges, propose dans le dernier bulletin des annales de l’est (n°1-2016) un article consacré à la problématique du chiffrage des pertes, à propos d’un cas : «Le Linge, un siècle après 1915 : la numération des pertes ». Cet article exigeant, solidement étayé par des sources nombreuses et variées, fera date dans l’historiographie de la Grande Guerre, comme un modèle à suivre.

Les contemporains, militaires d’active et de réserve, qui sont passés dans les états-majors des forces et se sont essayés à produire des états de pertes fictifs à la fin de manoeuvres, apprécieront – comme les historiens – cet exercice difficile décliné par M. Mansuy qui n’a été tranché dans l’armée française qu’après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui en version de guerre classique cette catégorisation s’articule en « pertes totales » (tués, disparus, prisonniers, blessés et pertes humaines hors combat) et « pertes santé » (somme des évacuations à partir des postes de secours ou centres de triage). En 1914-1918, la discipline des chiffres ne s’imposait pas aux états-majors français et fut l’objet d’erreurs d’analyse dans l’après-guerre. Comme nous l’explique M. Mansuy : « La problématique du chiffrage des pertes, et en particulier la proportion des tués dans leur bilan global, n’a cessé de troubler l’historien, et de faire fantasmer le profane, depuis le moment même où les événements se sont produits. »

Ainsi la réalité des « pertes » était devenue synonyme de « tués ». Eric Mansuy, tout au long de son article foisonnant va nous démontrer qu’il n’en est rien et battre en brèche la version officielle sur les pertes du Linge communément admise depuis un siècle.

« Un glissement sémantique devenu glissement historique et mémoriel ».

 

Eric Mansuy, «Le Linge, un siècle après 1915 : la numération des pertes », dans les annales de l’est, n° 2016-1

Pour commander les annales de l'est, contacter par mail : camille.crunchant@univ-lorraine.fr

Autre article d’Eric Mansuy dans les annales de l’est (2014-2) : « Une « zone » de mort : Mattexey, le 25 août 1914 ».

Lire la suite

AMBULANCES 1914-1918 – Lettre V

30 Avril 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #recherche archives documentation

LOCALISATION DES FORMATIONS SANITAIRES DE LA ZONE DES ARMEES (1914-1918).

Ce répertoire est réalisé d’après le fonds de l’état civil aux armées conservé aux Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine, versements 19860726 et 19860727 (19860726/1 à 19860726/404 et 19860727/1 à 19860727/666), dont le répertoire descriptif a fait l’objet, en 2015, d’une première édition électronique.

Vous en saurez plus sur cet ensemble documentaire en consultant : Roseline Salmon, "Les registres d'état civil des régiments, 1914-1918", Isabelle Homer et Emmanuel Penicaut (dir.), Le soldat et la mort dans la Grande Guerre, Rennes, 2016, pp. 91-98.

PRESENTATION DU DOCUMENT :

 

La mauvaise photocopie à ma disposition pour transcrire la localisation des ambulances possédait des marges parfois rognées qui ne permettaient pas toujours d’identifier les registres d’état civil.

– Légende : « lieu de stationnement », « désignation de l’ambulance », « arrivée le », « partie le », « numéro du registre ».

VACHERAUVILLE (Meuse)GBD 39 (12-22/02/18) : 3182.

VADELAINCOURT (Meuse)HoE 12 (23/03/16-06/09/17) : 579-581 ; 631-633 ; 781-782 ; 1011 ; 1063-1064 ; 1115 ; 1498-1499 ; HoE 6 (20/10/16-23/03/18) : 3105-3106 ; ambulance n° 232 (21-21/08/17) : 3412 ou 3413 ?.

VADENAY (Marne) ambulance n° 1/9 (14/09/14-14/10/14) : 4601 ? 4602 ?; ambulance n° 13/11 (02/09/15-17/11/15) : 3xxx.

Vaffier (Ammertzwiller, Haut-Rhin) – GBD 157 (06-06/02/16) : 2xxx

VAILLY-sur-AISNE (Aisne)ambulance n° 8/10 ? (05-05/10/14) : ? ; ambulance n° 3/32 (05-08/05/17) : 3xxx ; GBD 127 (09/05/17-04/04/18) : 4xxx ; ambulance n° 2/67 (18-18/05/17) : 2xxx ; ambulance n° 7/11 (25-25/05/17) : 3xxx ; GBD 166 (27/05/17-01/04/18) : 3xxx ; GBD 6 (04/06/17-25/11/17) : 4xxx ; GBD 43 (07/06/17-07/09/17) : 366x ; GBD 77 (12/07/17-09/11/17) : 473x ; GBD 66 (28/07/17-19/08/17) : 259x ; GBD 67 (23-23/08/17) : 9066-9068 ? ; GBD 38 (17/09/17-10/10/17) : 535x ; GBD 21 (29/10/17-25/05/18) : 286x ; GBD 61 (10-10/11/17) : 266x ; ambulance n° 8/11 (23/02/18-31/08/18) : 454x

VAL-ET-CHATILLON (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 3/13 (17-18/08/14) : 318x.

VALDAHON (Doubs) ambulance n° 5/56 (04-04/03/17) : 35xx

VALDIEU (Haut-Rhin)ambulance n° 3/7 (09-9/08/14) : 14xx

VALDOIE (Territoire de Belfort)ambulance n° 7/14 (04-04/11/15) : 17xx

VALéCOURT (Aisne)GBD 67 (28/10/18-05/11/18) : 90xx

Vallée (Aisne)GBD 68 (02-06/08/18) : 30xx

VALLEREST (Haute-Marne)ambulance n° 217 (03/12/17-13/01/18) : 3xxx

VALMY (Marne)ambulance n° 5/1CAC (17/09/14-10/05/15) : 2xxx ; ambulance n° 2/22 (04/10/14-20/08/18 ?) : 3xxx, 3454 ; ambulance n° 1/16 (13-13/06/15) : 3430 ; ambulance n° 2/16 (27-29/09/15) : 3451 ; ambulance n°1/153 (01/10/15-30/09/17) : 4226 ; ambulance n° 6/4 (23/12/15-01/05/16) : 2787?, 2788? ; ambulance n° 3/155 (20/04/16-01/08/16) : 2734.

Valsery (Château de, Cœuvres-et-Valsery, Aisne) – GBD 97 (05-10/06/18) : 2672 ; ambulance n° 10/16 (16-16/04/15) : 1118.

VANDéLICOURT (Oise)ambulance n° 1/81DIT (02-09/05/18) : 4225.

VANDIèRES (Marne)ambulance n° 14/10 (27-27/07/15) : 2427 ; ambulance n° 14/2 (17-17/06/16) : 3262 ; GBD 20 (28/07/17-29/07/18) : 3816 ; ambulance n° 16/1 (28/05/18-23/06/18) : 35xx.

VANDY (Ardennes)ambulance n° 4/18 (31/08/14-11/09/14) : 4296 ; GBD 163 (05-05/11/18) : 2513.

VANéMONT (Vosges)ambulance n° 2/14 (31/08/14-03/09/14) : 1083.

VARANGéVILLE (Meurthe-et-Moselle) – HoE 9 (29/08/14-05/09/14) : 39xx

VARENNE-EN-ARGONNE (Meuse) – ambulance n° 6/5 (03-17/09/14) : 39xx - HoE 6 (17-17/09/14) : 31xx ; GBD 126 (02/07/16-19/10/17) : 24xx.

VARENNES (Somme)ambulance n° 1/20 (29/08/18-01/09/18) : 42xx..

VAREUIL-VANDIèRES (Marne)GBD 120 (02-02/06/18) : 24xx.

VASSENS (Aisne) – GBD 19 (30-30/05/18) : 38xx ; GBD 2 (23-29/08/18) : 58xx ; GBD 32 (02-02/09/18) : 38xx - Vassens (Château) GBD 2 (24-29/08/18) : 3xxx.

VASSENY (Aisne) – ambulance n° 15/13 (09/10/18-06/11/18) : 4311-4312 ; HoE 38 (16/10/18-02/11/18) : 2941.

Vasset (La Ferme de, Crouy-sur-Ourq, Seine-et-Marne) – GBD 47 (08-13/06/18) : 3836.

VASSIMONT (Marne)GBD 18 (11-16/09/14) : 5063 ; ambulance n° 3/9 (13-16/09/14) : 3873.

VASSINCOURT (Meuse)ambulance n° 16/4 (04-15/09/14) : 3574.

VASSOGNE (Aisne)GBD 10 DIC (16-16/04/17) : 3233 ; ambulance n° 11/17 (01/05/17-27/06/17) : 3542 ; GBD 38 (21/08/17-17/09/17) : 5356 ; ambulance n° 2/36 (19/08/17-02/06/18) : 3024.

Vatey (Ecury-sur-Coole, Marne)ambulance n° 2/22 (17/07/17-27/10/18) : 3454, 3456 ; HCA 29 (27/10/18-21/01/19) : 3722.

VAUCELLES (Aisne)GBD 3 DIC (05-08/06/17) : 5327.

VAUCHAMPS (Marne)ambulance n° 4/11 (15-15/03/15) : 5248.

VAUCOULEURS (Meuse)ambulance n° 2/8 (07/07/16-19/07/16) : 2730 ; Hôpital civil (26/09/18-21/01/19) : 311x ; ambulance n° 1/66 (20-29/10/18) : 3857-3858.

VAUDESSON (Aisne)GBD 61 (17-17/05/18) : 26xx.

VAUQUOIS (Aisne)ambulance n° 5/5 (13-13/12/14) : ?

VAUVILLERS (Somme)GBD 62 (09-09/11/16) : 29xx.

VAUX (Aisne)GBD 47 (20-20/07/16) : 38xx.

VAUX (Meuse)GBD 22 (12/11/16-16/12/16) : 4559 ; GBD 6 (28-28/12/16) : 4087 ; GBD 42 (10/07/17-23/08/17) : 3833 ; ambulance n° 2/65 (22/09/14-13/10/14) : 2835 ; GBD 66 (25/08/16-26/05/17) : 2138 ; GBD 43 (15/03/16-08/04/16) : 3666 ; GBD 63 (06-19/06/16) : 1744 ; GBD 74 (28-30/10/16) : 4957.

Vaux (Fort de, Meuse) – GBD 6 (14-14/04/16) : 4086 ; GBD 63 (08-09/11/16) : 2962.

VAUX (Somme)ambulance n° 3/12 (17-20/11/16) : 3968 ; GBD 41 (27-27/08/16) : 3830 ; GBC 7 (03-28/08/16) : 3796-3797

VAUXAILLON (Aisne)GBD 3 (18/04/17-12/05/17) : 2xxx ; GBD 81 (14/05/17-10/08/17) : 2xxx ; GBD 22 (11-11/03/18) : 3xxx ; GBD 61 (27-27/04/18) : 2xxx ; GBD 151 (08-18/08/18) : 3xxx ; GBD 66 (07-07/09/18) : ?

VAUXBUIN (Aisne)ambulance n° 1/55 DR (17/09/14-13/04/17) : ? ; ambulance n° 4/43 (29-29/09/14) : ? ; ambulance n° 12/14 (14/06/15-16/06/18) : ? ; ambulance n° 3/22 (22/08/17-16/05/18) : ?

Vauxcelles (Hameau de, Bergères, Aube) – ambulance n° 7/3 ? (04-04/09/14) : ?

VAUX-CHAMPAGNE (Ardennes)GBD 22 (05-05/11/18) : 3654.

VAUX-en-DIEULET (Ardennes)ambulance n° 5/1 (28-28/08/14) : 2407.

Vauxrot (Cuffies, Aisne)ambulance n° 221 (29-29/11/17) : 3410 ; ambulance n° 11/17 (21/11/17-21/05/18) : 3542 ; GBD 41 (07-09/09/18) : 3832.

VAUXTIN (Aisne)ambulance n° 9/20 (19/05/17-01/07/17) : 3394 ; ambulance n° 1/70 DR (21/06/17-06/11/18) : 991, 5239-5240 ; ambulance n° 4/3 (04-12/07/17) : 3680? à 3682? ; ambulance n° 19?/10 (10/04/17-17/05/17) : 1131? ; ambulance n° 1/53 (19/10/17-21/11/17) : 29xx ; ambulance n° 13/3 (29/07/17-18/08/17) : 32xx.

Vaux-Varennes (Bouvancourt, Marne) – ambulance n° 4/68 (17/01/17-22/02/17) : 32xx ; ambulance n° 9/2 (13/10/14-16/04/16) : 11xx ; ambulance n° 6/1 (28/10/14-23/01/16) : 30xx ; ambulance n° 9/3 (05/11/14-18/04/15) : 15xx ; ambulance n° 7/11 (21/05/16-12/07/16) : 3xxx ; ambulance n° 2/7, ambulance n° 4/44 (26/02/16-09/05/16) : 2xxx ; ambulance n° 13/14 (24/11/16-30/12/16) : 2xxx ; ambulance n° 5/69 (17/03/17-27/05/17) : 3xxx ; ambulance n° 2/58 (28/05/17-05/12/17) : 4xxx ; ambulance n° 1/155 (26/06/17-08/03/18) : 2xxx.

VAVINCOURT (Meuse)ambulance n° 8/5 (08-09/09/14) : 78

VéEL (Meuse)ambulance n° 9/15 (10-13/09/14) : 192.

VéHO (Meurthe-et-Moselle)GBD 74 (20/06/15-15/10/15) : 4957 ; GBD 128 (31/01/15-07/01/16) : 190x ; GBD 42 (20-21/08/16) : 383x.

VELAINE-sous-AMANCE (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 4/9 (01-01/09/14) : 118x.

VENDENEUVE ?ambulance n° 14/18 (15/10/18-08/11/18) : 2xxx.

VENDEUIL (Oise)ambulance n° 7/13 (15/08/18-21/09/18) : 3612.

VANDEUIL-CAPY (Oise)ambulance n° 209 (24/09/18-09/10/18) : 4565 ; ambulance n° 9/10 (09/05/18-14/08/18) : 7121-7122 ; ambulance n° 5/68 (01/09/18-03/10/18) : 4591.

VENDEUVRE (Aube)ambulance n° 14/18 (15/10/18-08/11/18) : 2428.

VENDIèRES (Marne)ambulance n° 2/75 (28-28/05/18) : 2702.

VENDRESSE (Aisne)ambulance n° 2/163 (08/04/17-18/06/18) : 3868 ; GBD 161 (02/08/17-27/01/18) : 2676-2677.

VENDRESSE (Ardennes)ambulance n° 3/11 (27/08/14-01/09/14) : 3874 ; ambulance n° 1/11, ambulance n° 1/21 (28-28/08/14) : 3427.

VENDRESSE & TROYON (Aisne)ambulance n° 1/52 (25/04/17-08/05/17) : 4288 ; GBD 87 (23-23/06/17) : 2356 ; GBD 1/75, GBD 121 (21/08/18-19/05/18) : 5321 ; GBD 68 (14/07/17-01/08/17) : 3020.

VENEROLLES (Aisne) – GBD 123 (08-08/11/18) : 2447.

VENILVOORDKE ? (Belgique)ambulance n° 1/5 DC (31/10/14-26/12/14) : 4543.

VENISE (Meuse)ambulance n° 11/5 (09-18/09/14) : 7748 ; ambulance n° 10/5 (07-08/09/14) : 4303 ; ambulance n° 4/5 (11-11/09/14) : 4360.

VENIZEL (Aisne)GBD 162 (10-18/09/18) : 2457.

VENNEZEY (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 9/13 (31/08/14-01/09/14) : 3887 ; GBC 8 (02-02/09/14) : 3610.

VENTELAY (Marne)ambulance n° 1/1 (18-18/09/14) : 4357 ; ambulance n° 7/3 (16/12/14-12/05/15) : 3370 ; ambulance n° 6/9 (26-26/04/17) : 4357 ; GBD 69 (14/10/16-08/04/17) : 6605 ; GBD 9 (26/04/17-26/04/17) : 1613 ; GBD 17 (04/06/17-10/04/18) : 5223.

VERBERIE (Oise)GBD 120 (09-09/04/16) : 2445 ; ambulance n° 3/18 (22/06/18-07/09/18) : 2399 ; ambulance n° 10/12, ambulance n° 3/18 (22/06/18-07/09/18) : 2399, 3889 ; ambulance n° 10/2 (19-20/07/18) : 3890 ; ambulance n° 5/8 (20-20/08/18) : 3334.

VERDELOT (Seine-et-Marne)ambulance n° 11/4 (08/06/18-25/07/18) : 7440.

VERDILLY (Aisne)GBD 39 (08-08/07/18) : 3181.

VERDON (Marne)ambulance n° 4/1 (13-15/03/15) : 5246.

VERDUN (Meuse) – ambulance n° 7/16 (06/08/14-18/01/17) : 3972 ; HoE 6 (24/08/14-28/11/15) : 3105 ; GBD 39 (20 ?/02/16-15/04/16) : 1373 ; GBD 72 (23/02/16-10/08/17) : 2698 ; ambulance n° 15/4 (24-26/02/16) : 2238 ; ambulance n° 7/20 (27-29/02/16) : 702 ; ambulance n° 9/6 (28/02/16-31/05/18) : 4695 ; ambulance n° 2/72 (23-24/02/16) : 3463 ou 3763 ; GBD 2 (29/02/16-06/03/16) : 3812 ; GBD 14 (02/03/16-17/05/16) : 3087 ; ambulance n° 3/153 (03/03/16-17/06/17) : 4227 ; GBD 39 (03/03/16-16/03/17) : 3181 ; ambulance n° 2/13 (03-12/03/16) : 9005 ; ambulance n° 2/153 (03/03/16-02/08/16) : 3868 ; GBD 120 (03-08/03/16) : 2445 ; ambulance n° 1/21 (06-16/03/16) : 689 ; GBD 48 (07-07/03/16) : 2695 ; ambulance n° 2/43, ambulance n° 2/21 (07-10/03/16) : 895 ; ambulance n° 9/3 (08-14/03/16) : 1534 ; ambulance n° 2/21 (09/03/16-05/10/18) : 3865 ; HC PScitadelle 09/03/16-30/03/17) : 3602 ; ambulance n° 2/21, GBC 21 (10/03/16-24/06/18) : 3864 ; ambulance n° 13/14 (14/03/16-16/04/16) : 2658 ; ambulance n° 5/38 (16/03/16-18/05/16) : 4619 ; ambulance n° 2/68 (17/03/16-13/05/16) : 3965 ; ambulance n° 14/17 (18/03/16-23/05/16) : 4531 ; GBD 22 (19/03/16-29/10/17) : 3654 ; GBC 1 (03-03/04/16) : 3085 ; ambulance n° 2/13 (03/04/16-09/04/16) : 9006 ; ambulance n° 7/11, ambulance n° 7/22 (05-09/04/16) : 3521 ; ambulance n° 5/38 (05-05/04/16) : 4622 ; ambulance n° 4/10 (06-18/04/16) : 326 ; ambulance n° 213 (06-20/04/16) : 3408 ; GBD 22 (07/04/16-12/11/16) : 4559 ; GBD 24 (12/04/16-22/11/16) : 2830 ; ambulance n° 7/12(14-14/04/16) : 3524 ; GBD 5 (16/04/16-22/05/16) : 5310 ; ambulance n° 4/3 (19-21/04/16) : 3679 ; GBD 48 (06-08/05/16) : 2693 ; GBC 12 (25/05/16-10/01/17) : 4409 ; GBD 151 (30/05/16-15/11/16) : 3668 ; GBD 21 (13/06/16-26/12/16) : 2860-2861 ; GBD 84 DIT (13/11/16-14/06/17) : 1349, 1350 ; GBD 67 (08/09/16-21/09/16) : 9066-9067 ; GBD 129 (25/06/16-01/07/18) : 2673 ; GBD 127 (28/06/16-19/09/16) : 4076 ; GBD 71 (01/07/16-25/01/17) : 3183 ; ambulance n° 2/60 (01/07/16-23/08/18) : 4025-4026 ; GBD 8 (13-15/07/16) : 2690 ; GBD 16 (15/07/16-25/04/17) : 6806 ; GBD 128 (15/07/16-14/02/17) : 1905 ; ambulance n° 8/4 (17/07/16-03/08/16) : 1348 ; GBD 37 (20/07/16-17/04/17) : 4626-4627 ; GBD 8 (21-21/07/18) : 2690 ; GBD 151 (23/07/16-08/08/16) : 3669 ; GBD 31 (25/07/16-11/08/16) : 3818 ; GBD 32 (29/07/16-30/08/16) : 961 ; GBD 15 (29/07/16-08/08/16) : 2639 ; ambulance n° 7/18 (04-06/08/16) : 589 ; ambulance n° 13/14 (15-30/08/16) : 4306 ; GBD 38 (20/08/16-21/04/17) : 5356 ; GBD 32 (25/08/16-07/05/17) : 3820 ; ambulance n° 1/4 (31/08/16-11/10/18) : 3305 ; ambulance n° 6/4 (03/09/16-20/11/16) : 2787 ; GBD 68 (10/09/16-27/11/16) : 3020 ; ambulance n° 3/64 (10-11/09/16) : 4064 ; GBD 68 (10/09/16-10/01/17) : 3019 ; GBD 74 (12/10/16-18/04/17) : 4953, 4957 ; GBD 201 (23/09/16-03/02/17) : 3089-3090 ; GBD 63 (06/10/16-04/07/17) : 1744 ; GBD 9 (25/10/16-10/12/16) : 1613, 2936, 2938 ; GBD 6 (12/12/16-04/06/17) : 4037, 4086, 4087, 4088 ; ambulance n° 226 (12/12/16-14/02/17) : 5514 ; GBD 128 (25/12/18-17/09/17) : 5325 ; ambulance n° 3/11 (12/01/17-20/04/17) : 3874 ; ambulance n° 1/44 (08/02/17-12/03/17) : 3306 ; GBD 123 (10-10/05/17) : 909 ; GBD 20 (30/06/17-09/05/18) : 3817 ; GBD 42 (03/07/17-17/07/17) : 3833, 3835 ; GBD 69 (27/07/17-10/09/17) : 6605 ; ambulance n° 6/6 (07/08/17-13/09/17) : 1207 ; ambulance n° 2/155 (19/04/17-29/07/17) : 3466 ; GBD 1 DMaroc (23/08/17-07/04/18) : 4646 ; GBD 163 (24/08/17- GBD 165 (24/08/17-08/05/18) : 3853 ; ambulance n° 3/7 (30/08/17-21/10/17) : 5709 ; ambulance n° 6/6 (13/09/17-18/04/18) : 3883 ; GBD163 (17-22/09/17) : 2512 ; ambulance n° 13/14 (18-18/09/17) : 4306 ; ambulance n° 6/7 (23/10/17-02/02/18) : 2916 ; GBD 68 (19/12/17-01/08/18) : 3020 ; ambulance n° 7/20 (15/01/18-29/03/18) : 1614, 2321 ; GBD 63 (18-18/01/18) : 1744 ; ambulance n° 5/75, GBD 29 (27/03/18-19/08/18) : 7749 ; ambulance n° 2/21, GBC 21 (24/06/18-14/09/18) : 3864 ; GBD 10 DIC (21-26/09/18) : 3233-3234 ; GBD 26 (27/09/18-01/11/18) : 4953 ; GBD 38 (30-30/12/18) : 5357 ; ambulance n° 8/8 (04-09/01/19) : 7314

VERLOREN HOECK (Belgique) – ambulance n° 6/9 (04/12/14-28/02/15) : 1332.

VERMELLES (Pas-de-Calais)ambulance n° 1/56 (24-24/03/15) : 3242 ; ambulance n° 1/58 (21-27/05/15) : 3241 ; GBD 17 (22-29/10/15) : 5061.

VERNEUIL (Aisne)ambulance n° 3/20 (16-18/04/17) : 1154 ; GBD 39 (16-22/04/17) : 1379 ; ambulance n° 2/82 (25/04/17-12/05/17) : 3485 ; GBD 5 (17/06/17-01/07/17) 5310 ; GBD 68 (19/09/17 ?-19/12/17) : 3020.

VERNEUIL (Marne)ambulance n° 14/2 (27/11/14-02/08/16) : 3560 ; ambulance n° 14/11 (03/10/16-27/09/18) : 3560 ; GBD 67 (09-24/12/17) : 9067 ; ambulance n° 10/12 (28-28/07/17) : 3256 ; GBC 1 (20-12/17) : 3435.

VERRIERES (Marne) ambulance n° 6/22 (22/09/15-24/12/18) : 4299 ; ambulance n° 9/15 (17/04/17-04/01/19) : 2497 ; GBD 97 (19-21/07/17) : 2672.

Vertefeuille (Ferme de, Longpont, Aisne)– GBD 12 (26/07/18-03/08/18) : 2819.

VERTEFEUILLES-LES-PIERREFONDS (Oise)ambulance n° 4/67 (04/10/18-05/11/18) : 3498 ; ambulance n° 9/20 (26/07/18-06/08/18) : 3380 ; ambulance n° 1/53 DR (23-25/08/18) : 4042 ; ambulance n° 5/13 (20-30/09/16) : 9095.

VERTUS (Oise)ambulance n° 5/70 (24/01/16 ?-23/07/18 ?) : 4336 ; ambulance n° 3/22 (16/08/18-09/01/19) : 4399 ; ambulance n° 16/22 (07-18/06/18) : 2503 ; ambulance n° 7/7 (27/09/18-21/12/18) : 2496

VERVINS (Aisne) GBC 16 (10-10/10/18) : 3800 ; ambulance n° 3/61 (01/12/18-15/02/19) : 4289.

VERZENAY (Marne)ambulance n° 11/10 (16-19/09/14) : 3386 ; ambulance n° 3/11 (21/09/14-01/10/14) : 3874 ; ambulance n° 12/11 (11/10/14-30/11/14) : 3390 ; GBD 2 DIC (23-27/02/18) : 4078.

VERZY (Marne)ambulance n° 10/9 (06-06/11/14) : 3532 ; GBD 97 (07-07/09/16) : 2671 ; GBD 45 (23/07/18-08/08/18) : 4560.

VESOUL (Haute-Saône)HCA 35 (08-08/09/18) HCA 37 (09/09/18-10/11/18) : 2798, 3725 ; HCA 38 (13/09/18-02/11/18) : 2660 ; HC 36, HC 67 (23/09/18-07/11/18) : 3725.

VESTROOSEBEL (Belgique)GBD 164 (05-21/10/18) : 2679.

VEUVE (La, Marne)ambulance n° 13/20 (19/05/18-06/06/18) : 1728

VEZAPONIN (Aisne)ambulance n° 14/13 (25/03/18-08/06/18) : 3562 ; ambulance n° 2/85 (28/03/18-27/11/18) : 2914 ; GBD 161 (09-09/04/18) : 2677 ; GBD 42 (15/04/18-05/05/18) : 2695 ; GBD 48 (15-15/04/18) : 2695 ; ambulance n° 249 (05-08/04/18) : 5111 ; GBD 17 (14/09/18-17/10/18) : 5062.

VEZIN (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 1/4 (24-4/08/14) : 3304.

VIC-sur-AISNE (Aisne)ambulance n° 4/7 (14/09/14-01/07/15) : 3132-3133 ; ambulance n° 5/44 (16/09/14-10/03/16) : 7441 ; ambulance n° 8/7 (22/09/14-15/11/14) : 4720 ; ambulance n° 3/7 (22/09/14-20/10/15) : 1433, 5710 ; GBD 63 (25-25/09/14) : 2865 ; ambulance n° 12/11 (04/02/15-18/06/15) : 3390 ; GBD 77 (05/12/16-18/03/17) : 4733 ; ambulance n° 5/38 (22/03/17-19/04/17) : 4620 ; GBD 162 (12-12/06/18) : 2457 ; GBD 128 (20-22/08/18) : 5326 ; ambulance n° 15/8 (16-16/09/18) : 3400.

VILLE-sur-COUSANCES (Meuse)ambulance n° 4/9 (30/04/16-20/05/16) : 1164 ; ambulance n° 4/45 (13/05/15-18/05/16) : 3488 ; ambulance n° 15/15 (20/05/16-29/10/16) : 3101-3102 ; ambulance n° 3/15 (20/05/16-10/01/17) : 3091, 3093 ; ambulance n° 10/15 (24/05/16-13/09/16) : 3534 ; ambulance n° 9/14 (03/11/16-14/02/17) : ? ; ambulance n° 11/16 (27/01/17-25/06/17) : 3387-3388 ; ambulance n° 5/16 (10/02/17-31/05/17) : 3501 ; ambulance n° 2/15 (16/03/17-29/07/17) : 5338 ; ambulance n° 3/64 (28/06/17-22/07/17) : 3094 ; ambulance n° 6/13 (23/07/17-09/09/17) : 1495 ; ambulance n° 3/75 (04-30/08/17) : 3678 ; ambulance n° 8/2 (12/09/17-23/03/18) : 4379 ; ambulance n° 15/18 (25/09/17-04/03/18) : 4740 ; ambulance n° 6/2 (25/11/17-03/12/17) : 338x ; ambulance n° 3/2 (15-15/12/17) : 814x ; ambulance n° 9/7 (23/01/18-29/04/18) : 460x ; ambulance n° 3/73 (10/09/18-10/10/18) : 4715-4716.

VILLERS-le-SEC (Aisne)GBD 67 (13-15/11/18) : 9068.

VéZILLY (Aisne)ambulance n° 3/20 (30-30/09/18) : 3252 ; ambulance n° 5/20 (30/09/18-05/10/18) : 3252 ; ambulance n° 7/20 (06-06/10/18) : 3272.

VIEIL-ARCY (Braine, Aisne)ambulance n° 3/67 (16-24/04/17) : 4180, 4334

VIEIL-FORT (Pas-de-Calais)ambulance n° 8/12 (23/07/15-26/08/15) : 776.

VIENNE-LE-CHATEAU (Marne)GBD 126 (01/07/15-22/08/16) : 1305 ; GBD 15 DIC (02-02/08/15) : 3303.

VIENNE-LA-VILLE (Ferme de la Voué, Marne) – ambulance n° 1/2(16-16/09/14) : 2279 ; ambulance n° 6/2 (28-28/09/14) : 3363 ; ambulance n° 11/10 (18/09/15-13/12/15) : 3386.

VIERZY (Aisne)ambulance n° 10/4 (03/01/15-15/08/15) : 6461 ; ambulance n° 5/52 (06/03/15-09/08/17) : 3507 ; HoE 2 (15/08/17-05/11/17) : 3990 ; ambulance n° 14/2 (10/11/17-07/04/18) : 3262 ; ambulance n° 2/56 (26/11/17-01/09/18) : 2831 ; HoE 13 (29/05/18-27/08/18) : 3915-3916 ; GBC 20 (06-07/08/18) : 2552 ; ambulance n° 12/16 (09-16/08/18) : 4608 ; ambulance n° 5/20, ambulance n° 12/10 (14/08/18-20/09/18) : 3252 ; GBC 1(29-31/08/18) : 2636 ; ambulance n° 8/7 (23/09/18-04/10/18) : 4720.

VIEUX (Ardennes)GBD 12 (12-12/10/18) : 2445.

VIEUX-ROUEN (Seine-Inférieure) ambulance n° 246 (01/07/17-22/01/18) : 3598.

VIGNEMONT (Oise)ambulance n° 1/96 (17/04/18-03/09/18) : 3594.

Vicentter ? (Sainte-Menehould, Marne) – ambulance n° 12/5 (04/03/16-24/04/16) : 2581.

Vilaine-aux-Cinq-Tranchées (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 4/62, ambulance n° 4/12 (08-08/11/18) : 3494.

Vilette (près Fismes, Marne)ambulance n° 7/18 (14-14/09/14) : 4739.

VILLE DOMMANGE (Marne)GBD 45 (01/06/18-02/10/18) : 4560-4561 ; GBD 2 DIC (06/06/18-24/09/18) : 4077 ;

VILLE-sous-CORBIE (Somme)ambulance n° 3/20 (06-06/10/14) : 1152.

VILLE-sous-ORBAIS (Marne)ambulance n° 4/1 (19-20/02/15) : 5246.

VILLE-SUR-RETOURNE (Ardennes)GBD 60 (14/08/14-12/05/15) : 5320.

VILLE-SUR-TOURBE (Marne)ambulance n° 9/18 (18/05/15-19/03/17) : 4639.

VILLE-EN-WOEVRE (Meuse)ambulance n° 1/75 (24/08/14-06/09/14) : 5733.

VILLEMONTOIRE (Aisne)GBD 32 (11-11/10/14) : 961 ; GBD 87 (26/07/18-08/08/18) : 7021 ; GBC 20 (07-13/08/18) : 2552.

VILLENAUXE (Aube)ambulance n° 5/51 (08-10/09/14) : 3505.

VILLENEUVE-Lès CHARLEVILLE (La, Marne)ambulance n° 8/1 (04-04/09/14) : 3375.

VILLENOY (Seine-et-Marne)ambulance n° 244 (15/05/17-14/10/18) : 3042.

VILLEQUIER-AUMONT (Aisne)ambulance n° 2/61 (03-12/04/17) : 5707 ; ambulance n° 8/7 (12/04/17-16/08/18) : 4720-4721 ; ambulance n° 5/14, ambulance n° 5/44 (29/08/17-06/06/18) : 7441.

VILLERS-ALLERAND (Marne)ambulance n° 9/18 (30/05/18-27/06/18) : 4658.

VILLERS-sur-ARGONNE (Marne)ambulance n° 12/18 (23/12/14-01/01/15) : 6497.

VILLERS-au-BOIS (Pas-de-Calais) GBD 14 (18-28/06/15) : 4731 ; GBC 32 (06-06/08/15) : 3808 ; GBD 17 (28/02/16-21/04/16) : 5223.

VILLERS-en-PRAYèRES (Aisne)ambulance n° 2/38 (25/10/14-21/06/15) : 3024.

VILLERS-BRETONNEUX (Somme)ambulance n° 13/20 (29/09/14-07/12/14) : 51x ; ambulance n° 2/14 (12/10/14-01/08/15) : 1083 ; ambulance n° 16/14 (21/01/15-12/03/15) : 2120 ; ambulance n°1/14 (17/03/15-30/12/15) : 3855 ; ambulance n° 13/8 (24-24/07/15) : 3548 ; ambulance n° 6/8 (05/08/15-04/09/15) : 3512 ; ambulance n° 16/3 (07-29/12/15) : 3398 ; ambulance n° 7/3 (30/12/15-22/02/16) : 3370 ; ambulance n° 3/62 (23-23/01/16) : 3480 ; ambulance n° 13/3 (08-20/02/16) : 3258 ; ambulance n° 21 (09/02/16-10/03/18) : 5588 ; ambulance n° 9/18 (22/02/16-04/09/16) : 4658 ; ambulance n° 8/22 (23/02/16-27/05/16) : 3764 ; ambulance n° 3/22 (06/06/16-19/07/16) : 4399-4400 ; ambulance n°5/1 (25/06/16-18/08/16) : 2407 ; ambulance n° 15/22 (20/06/16-27/12/16) : 5248 ; ambulance n° 2/7 (01/07/16-10/01/17) : 5739-5740 ; ACA 21 (17-17/07/16) : 4364 ; ambulance n° 3/3 (10/08/16-11/01/17) : 3469 ; ambulance n° 6/38 (26/08/16-18/09/16) : 4620 ; ambulance n° 209 (16/09/16-22/10/16) : 4365 ; ambulance n° 16/10 (26/10/16-14/12/16) : 3403 ; GBD 37 (08/06/18-31/08/18) : 4626.

VILLERS-CHâTEL (Pas-de-Calais)ambulance n° 2/70, ambulance n° 6/33 (30/11/14-27/06/15) : 5360 ; GBD 14 (16-21/05/15) : 4731 ; ambulance n° 13/1 (04/02/15-20/08/15) : 2793 ; ambulance n° 9/9 (28/05/15-16/06/15) : 2739 ; ambulance n° 5/38 (23/04/15-16/03/16) : 4619.

VILLERS-COTTERETS (Aisne)HoE 34 (17/09/14-24/07/17) : 4332, 4233 ; ambulance n° 9/4 (27/09/14-18/05/15) : 6339 ; HCA 46 (29/05/18-2327-2328 ; HoE 13 (30/05/18-02/08/18) : 3916 ; ambulance n° 2/61 (31/05/18-26/10/18) : 5708 ; ambulance n° 226 (01-12/06/18) : 5514 ; GBD 87 (05-13/06/18) : 7021 ; GBD 61 (06-07/06/18) : 2669-2670 ; ambulance n° 5/53 (06/06/18-19/07/18) : 4538 ; GBD 128 (10-14/06/18) : 1905, 5525 ; GBD 42 (11-23/07/18) : 2695 ; ambulance n° 7/18 (18/07/18-02/10/18) : 4738 ; ambulance n° 16/22 (01/08/18-24/10/18) : 3404, 3581, 3582, 3584, 3585, 3787 ; ambulance n° 242 (20/08/18-29/09/18) : 3906 ; ambulance n° 15/7 (25/10/18-31/12/18) : 3702 ; HoE 51B (17/08/18-26/11/18) : 5113.

VILLERS-sur-COUDUN (Oise)ambulance n° 247 (22/08/17-17/05/18) : 2585.

VILLERS DAUCOURT (Marne)ambulance n° 13/8 (09/07/17-23/10/18) : 2421 ; ambulance n° 1/8 (23/10/18-16/11/18) : 2393.

VILLERS-aux-éRABLES (Somme)ambulance n° 9/10 (22/07/16-04/03/17) : 7121 ; ambulance n° 5/4 (30/12/16-09/01/17) : 4057 ; ambulance n° 7/4 (05-29/01/17) : 1059 ; GBD 42 (12-12/08/18) : 3834.

VILLERS FRANQUEUX (Marne)GBD 41 (18-25/04/17) : 3830 ; GBD 16 (10-30/10/18) : 6806.

VILLERS HELON (Aisne) ambulance n° 12/16 (16/08/18-15/10/18) : 4608 ; GBD 19 (22-30/07/18) : 3815 ; GBC 2 (27/08/18-10/09/18) : 2553 ; ambulance n° 12/10 (01/09/18-25/10/18) : 4609.

VILLERS-la-FOSSE (Ardennes)GBC 1 (11-17/09/18) : 2636.

VILLERS-le-PETIT (Aisne)GBD 41 (22-22/07/18) : 3831.

VILLERS-le-RIGANET ?(Seine-et-Marne) GBC 7 (25-25/06/18) : 3797.

VILLERS-LèS-ROYE (Somme)GBD 47 (22-22/08/18) : 3836.

VILLERS-MARMERY (Marne)ambulance n° 4/9 (15-17/10/14) : 116x ; ambulance n° 16/21 (24/10/14-21/03/15) : 97xx ; ambulance n° 5/4 (19/04/15-25/09/15) : 4xxx ; ambulance n° 9/4 (19/1015-10/06/16) : 3379 ; ambulance n° 3/2 (16/06/16-09/08/16) : 4402 ; ambulance n° 10/ 2CAC (04/08/16-31/03/17) : 3382 ; ambulance n° 204 (11/04/17-26/05/17) : 3898 ; ambulance n° 9/10(27/04/17-03/07/17) : 7121 ; ambulance n° 3/59 (14/06/17-15/09/17) : 3879 ; ambulance n° 5/4 (27/06/17-30/05/18) : 4057 ; ambulance n° 2/68 (02/07/17-29/08/17) : 3964 ; GBD 124 (09-09/08/17) : 2290 ; ambulance n° 12/8 (21/08/17-29/12/17) : 1348 ; ambulance n° 6/4 (16/12/17-20/03/18) : 2787.

VILLERS-SAINT-GEORGES (Seine-et-Marne) ambulance n° 5/61 (29/05/18-15/11/18) : 3253.

VILLERS-sur-MEUSE (Meuse)ambulance n° 5/67 (15/12/14-05/05/15) : 2318 ; ambulance n° 3/67 (09/04/15-21/06/15) : 4180 ; ambulance n° 14/6 (23-23/06/15) : 2645 ; ambulance n° 3/2 (27-27/02/16) : 3500 ; ambulance n° 3/2 (22-22/03/16) : 8147.

VILLERS-TOURNELLE (Somme)GBD 45 (08/04/18-28/05/18) : 4561.

VILLETTE (Marne)ambulance n° 4/12 (04-16/02/17) : 4296 ; ambulance n° 15/9 (21-21/06/17) : 3397.

VILLEVEQUE (Vermand, Aisne)ambulance n° 1/87 (25-31/05/17) : 3446.

VILLIERS-LE-BEL ? – ambulance n° 6/20 (19/07/17-27/09/18) : 7026.

VILLIERS-EN-LIEU (Haute-Marne)ambulance n° 7/2 (11-12/09/14) : 114.

VILLOTTE (Meuse)ambulance n° 2/75 (11-11/11/14) : 2702 ; ambulance n° 4/12 (09/12/17-14/01/18) : 4297 ; ambulance n° 11/4 (26/04/18-21/09/18) : 7439 ; ambulance n° 5/5 (2-02/06/18) : 2704 ; HoE 4B (17/09/18-16/12/18) : 2465 ; ambulance n° 16/18 (23/09/18-28/12/18) : 4443.

VIMY (Pas-de-Calais)ambulance n° 1/70 (02-02/10/14) : 991 ; ambulance n° 6/14 (16-18/11/15) : 3515.

VINCELLES (Marne)GBC 3 (08-08/08/18) : 3793.

VINGRé (Nouvron-Vingré, Aisne)GBD 63 (05-06/10/14) : 1744 ; ambulance n° 3/7 (09-17/01/15) : 5710 ; GBD 77 (16/01/17-16/04/17) : 4733.

VIOLAINE (Mast-et-Violaine, Aisne)GBD 25 (30/07/18-28/08/18) : 3657.

Virly (Jouaignes, Aisne)ambulance n° 1/69 (09/04/15-20/12/15) : 3438 ; ambulance n° 3/16, ambulance n° 3/32 (27/03/16-08/05/17) : 5782.

VIRTON (Belgique)HoE 52B (30/01/19-24/04/19) : 3604, 3606.

VITRIMONT (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 1/20 (01/09/14-18/11/14) : 4220.

VITRY-LE-FRANCOIS (Marne)ambulance n° 12/4 (17/09/15-31/12/15) : 3389 ; ambulance n° 13/20 (17/09/15-10/03/17) : 1728 ; HoE 4 (26/09/15-29/10/15) : 3417 ; ambulance n° 1/2 (03/10/15-25/04/17) : 2279 ; Ambulance américaine de campagne n°1 (10-24/10/15) : 187 ; ambulance n° 15/5 (04-30/07/18) : 2431 ; ambulance n° 5/51 (15/09/18-10/11/18) : 3505-3506 ; HoE 1, HoE 37 (13-21/09/14) : 3130.

VITTARVILLE (Meuse)ambulance n° 7/5 (25-25/08/14) : 3xxx ; amb. 8/5( 25-25/08/14) : 78.

VIVE-SAINT-BAVON (Belgique)ambulance n° 5/13 (31/10/18-19/02/19) : 45xx.

VIVIèRES (Aisne)ambulance n° 6/7 (13/05/15-30/07/15) : 30xx ; ambulance n° 8/7 (31/07/15-23/03/17) : 47xx ; ambulance n° 11/13 (01/08/16-13/04/17) : 35xx.

VLAMERTINGE (Belgique)HoE 13 (30/10/14-25/11/14) : 14xx ; ambulance n° 1/6 DC (30-30/10/14) : 3xxx ; ambulance n° 4/9 (08/11/14-31/03/15) : 116x ; ambulance n° 6/20 (09/11/14-30/04/15) : 32xx? ; GBC 20 (12-12/11/14) : 380x ; ambulance n° 5/5 (02-02/02/15) : 270x ;

VOESTEN (Belgique)GBD 15 (01-01/11/17) : 2454 ?

VOCHMEE ? (Belgique)ambulance n° 3/3 (23-23/08/14) : 347x.

VOID (Meuse)ambulance n° 8/8 (23/05/16-03/01/19) : 7314 ; HCA 43 (30/03/18-25/12/18) : 2874.

VOILEMONT (Marne)ambulance n° 8/15 (10/06/15-13/07/15) : 764.

Voie romaine (Champagne)GBD 16 (16-17/05/17) : 6806.

Voirincourt (château de, Laneuvelotte, Meurthe-et-Moselle) – ambulance n° 2/68 (01/07/16-14/04/18) : 3964 ; ambulance n° 5/37 (24/05/17-18/07/17) : 3471 ; ambulance n° 3/155 (21/10/17-25/08/18) : 2734.

Voizogne (bois de, Flirey, Meurthe-et-Moselle) – GBC 31 (02-02/08/15) : 2040.

VOMéCOURT (Vosges) ambulance n° 8/13 (07-09/09/14) : ?

VONCQ (Ardennes)GBD 163 (05-09/11/18) : ?

VOHARIES ? (Aisne)ambulance n° 12/16 (13/10/18-04/12/18) : 46xx

VOSTOLETEREN ?(Belgique)ambulance n° 1/70 (17/10/18-06/11/18) : xxxx.

VOUZIERS (Ardennes)HoE 2, HoE 38 (27/08/14-01/09/14) : 3111 ; GBD 134 (19-22/10/18) : 2509 ; GBD 42 (01-01/11/18) : 3833 ; ambulance n° 3/54 (04-06/11/18) : 2785 ; ambulance n° 4/9 (10-11/11/18) : 4294 ; ambulance n° 11/20 (19/11/18-29/01/19) : 3099 ; HoE 22 (30/11/18-23/01/19).

VOYENNES (Somme)ambulance n° 16/21 (18/09/18-16/10/18) : 3579-3580 ; amb 3 DMaroc (29-29/09/18) : 3468.

VRAINCOURT-CLERMONT (Meuse) ambulance n° 14/5 (18/12/14-23/07/15) : 68xx.

VRAUX (Marne)ambulance n° 3/11 (23/04/16-16/06/16) : 3874.

VREGNY (Aisne)GBD 27 (28-28/10/17) : 2691.

VRéLY (Somme)GBD 20 (25-25/10/15) : 3817.

VULVERGHEN (Belgique)ambulance n° 1/10 DC (08-08/11/14) : 733.

VYVERHOEL (Belgique)ambulance n° 11/16 (04-11/11/14) : 3387.

Abréviations : AA (ambulance alpine) - ACA (ambulance chirurgicale automobile) –ambulance n° (ambulance) – AO (armée d’Orient) –CAC (Corps d’armée colonial) - DC (division de cavalerie) – DIC (division d’infanterie coloniale) – DIT (division d’infanterie territoriale) – D. Maroc (division marocaine) – DR (division de réserve) - E (Etapes) - GBD (Groupe de brancardiers divisionnaires) – GBC (Groupe de brancardiers de corps d’armée) – HC (hôpital complémentaire) – HCA (Hôpital complémentaire d’armée) - HoE (hôpital d’évacuation) – HT (hôpital temporaire) - L (Levant) - P (Palestine) – PS (Palestine-Syrie).

Remerciements à M. Eric Mansuy

N’HESITEZ PAS A ME FAIRE PART DE VOS OBSERVATIONS.

Les formations hospitalières de la zone des armées font quant à elle l'objet de longs développements dans le tome 5 des Hôpitaux militaires dans la guerre 1914-1918.

 

Lire la suite

AMBULANCES 1914-1918 – Lettre U

19 Avril 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #recherche archives documentation

LOCALISATION DES FORMATIONS SANITAIRES DE LA ZONE DES ARMEES (1914-1918).

Ce répertoire est réalisé d’après le fonds de l’état civil aux armées conservé aux Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine, versements 19860726 et 19860727 (19860726/1 à 19860726/404 et 19860727/1 à 19860727/666), dont le répertoire descriptif a fait l’objet, en 2015, d’une première édition électronique.

– Légende : « lieu de stationnement », « désignation de l’ambulance », « arrivée le », « partie le », « numéro du registre ».

PRESENTATION DU DOCUMENT :

La mauvaise photocopie à ma disposition pour transcrire la localisation des ambulances possédait des marges parfois rognées qui ne permettaient pas toujours d’identifier les registres d’état civil.

UGNY-L’éQUIPéE (Somme)ambulance n°2/13 (11-11/06/17) : 9005 ; ambulance n°11/17 (27/06/17-11/07/17) : 3542 ; ambulance n°3/52 ? (27/09/18-05/10/18) : xxxx

URBèS (Haut-Rhin)ambulance n°16/7 (06-21/01/16) : 3402 ; ambulance n°211 (27/01/16-13/08/18) : 3591 ; ambulance n°2/58 (20/01/17-28/05/17) : 4537 ; ambulance n°7/14 (24/02/17-12/04/17) : 1775 ; ambulance n°16/10 (27-27/08/17) : 3403 ; ambulance n°1/21 (26/02/18-04/04/18) : 3433 ; ambulance n°11/17 (24/06/18-25/09/18) : 3542 ; ambulance n°6/1 (03-18/09/18) : 3028 ; ambulance n°249, GBD 161 (18/10/18-04/12/18) : 5110.

Abréviations : AA (ambulance alpine) - ACA (ambulance chirurgicale automobile) – ambulance n°(ambulance) – AO (armée d’Orient) - DC (division de cavalerie) – DIC (division d’infanterie coloniale) – D. Maroc (division marocaine) – E (Etapes) - GBD (Groupe de brancardiers divisionnaires) – GBC (Groupe de brancardiers de corps d’armée) – HC (hôpital complémentaire) – HCA (Hôpital complémentaire d’armée) - HoE (hôpital d’évacuation) – HT (hôpital temporaire) - L (Levant) - P (Palestine) – PS (Palestine-Syrie) - TS (Train sanitaire) – TSI (Train sanitaire improvisé) - TSSP (Train sanitaire semi-permanent).

Remerciements à M. Eric Mansuy

N’HESITEZ PAS A ME FAIRE PART DE VOS OBSERVATIONS.

Les formations hospitalières de la zone des armées font quant à elle l'objet de longs développements dans le tome 5 des Hôpitaux militaires dans la guerre 1914-1918 aux éditions Ysec de Louviers.

 

Lire la suite

1917-2017 - LES AMERICAINS A BREST – CAHIERS DE L’IROISE

6 Avril 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #les hopitaux, #Centenaire

Sortie le 6 avril 2017 - des Cahiers de l’Iroise, n° 225, jan-mars 2017, 298 p.

Une fois n'est pas coutume : ce billet est commun à mes deux blogs : "hopitauxmilitairesguerre1418" et "tonnerredezef"

M. Yves Coativy, président de la société d’études de Brest et du Léon qui édite les Cahiers de l’Iroise a présenté ce matin à la mairie de Brest, le numéro spécial : « 1917, les troupes de l’oncle Sam débarquent à Brest ». Ce numéro historique est le plus « épais »… de l’histoire de la revue – depuis 1954 - avec ses 298 pages et ses dix-huit articles, sans compter ses rubriques habituelles, dont la fameuse « chronique des fureteurs et curieux »…

La présentation de ces « Cahiers » très attendus, s’est déroulée en présence de Madame Sara Harriger, consul des Etats-Unis pour le Grand Ouest, localisé à Rennes et par M. Reza Salami, conseiller général, adjoint à M. François Cuillandre, maire de Brest.

Pour ma modeste part, de ce beau numéro, vous trouverez un article sur la thématique des hôpitaux militaires dans la Grande Guerre :

  • François Olier, « Hôpitaux américains à Brest (1917-1919) », pp. 153-177, ill.

POUR COMMANDER CE CAHIER DE L’IROISE : ICI

 

Lire la suite

LES AMBULANCES DE LA 40e D.I. A XIVRY-CIRCOURT (22 AOUT 1914) – 1ère Partie

5 Avril 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #les hommes

LES AMBULANCES DE LA 40e D.I. A XIVRY-CIRCOURT (22 AOUT 1914) – 1ère Partie

d'après le témoignage du docteur Jean Louis Langlet, le fils du "héros rémois".

Je vais me servir pour rédiger ce premier article sur le soutien sanitaire des combats de Xivry-Circourt du 22 août 1914, du témoignage inédit du docteur Jean louis Langlet (1883-1973), le fils du docteur Jean-Baptiste Nicaise Langlet (1841-1927), le « héros rémois », connu pour être resté à Reims, à la tête de son conseil municipal, durant les combats de la Grande Guerre.

Le docteur Jean-Louis Langlet était un médecin réserviste, docteur en médecine de la faculté de Paris (1911), chirurgien des hôpitaux de Reims (1913) qui rejoignit le 6e corps d’armée en qualité de médecin aide-major de 2e classe (sous-lieutenant) pour servir en qualité de chirurgien de carrière à l’ambulance n°5 du 6e corps (amb. n°5/6) dont le médecin chef était le médecin major de 2e classe (capitaine) Paul Corbel (1882-1961).

La 40e division d’infanterie (général Hache) ainsi que les 12e et 42e DI appartenaient au 6e corps d’armée (général Sarrail) qui relevait lui-même de la IIIe armée (général Ruffey). Le service de santé de la 40e DI confié au médecin principal (act.) Baptiste Pailloz (1858-1953) relevait quant à lui de la direction du service de santé du 6e CA (médecin inspecteur Georges Salle).

Formations sanitaires de la 40e DI :

Groupe de brancardiers divisionnaires n°40 (GBD n°40) – médecin major de 2e classe Ferrand (1ère section), médecin aide-major de 1ère classe Legler (2e section).

Ambulance n° 2/6 – médecin major de 1ère classe Dettling.

Ambulance n° 5/6 – médecin major de 2e classe (act.) Corbel.

Unités de la 40e DI (services sanitaires régimentaires) - 79e brigade d’infanterie : 154e RI, 155e RI, 26e bataillon de chasseurs à pied (BCP) ; 80e brigade d’infanterie : 150e RI, 161e RI, 25e BCP, 29e BCP – 3 gr. de 75 (40e régiment d’art. de campagne), compagnie de génie 6/12 (9e régiment du Génie), Groupe d’exploitation de l’Intendance (GE n° 40).

Ordre d’opérations :

Bataille des Ardennes - La 40e DI se porta le 22 août, en flanc-garde du 5e CA, dans la région de Fillières-Mercy-le-Haut, prête à contre-attaquer l’ennemi débouchant de Fentsch. Le 22, le Kronprinz lançait dans son secteur trois divisions du XVI Armee Korp (AK). La 40e DI était fortement engagée.

Le fil conducteur des évènements du 22 août 1914 à Xivry-Circourt du point de vue du service de santé est assuré par le témoignage du docteur Langlet. Des compléments et des précisions seront apportés par les rapports des docteurs Corbel et Kahn (de l’amb. n° 2/6).

L’ambulance 5/6 à Xivry-Circourt

« I - Sur le front - [22 août 1914] L'ambulance 5 du 6e corps d'armée dont je faisais partie comme médecin aide-major avait quitté Amermont [Meurthe-et-Moselle] de très bonne heure en même temps que l'ambulance 2, avec laquelle elle marchait de conserve ; elle était arrivée vers 11 heures du matin à Xivry-Circourt, que les Allemands avaient évacué peu de temps auparavant. La bataille se déroulait déjà depuis plusieurs heures (…)

Cependant vers une heure de l'après-midi, l'ambulance 2 recevait l'ordre de s'installer : des blessés commençaient à arriver, amenés par le groupe de brancardiers divisionnaires. Des lits de paille furent provisoirement aménagés par les soins du personnel de l'ambulance 2. Comme le nombre de blessés devenait de plus en plus important, nous nous sommes mis à l'ouvrage à côté de nos camarades (…). Les voitures arrivaient régulièrement, le ramassage des blessés se faisait sans grandes difficultés malgré la canonnade. Les brouettes brancards rendirent de signalés services. Aussitôt après leur arrivée, les blessés étaient pansés, couchés s'il le fallait.

Tout marchait pour le mieux malgré le bruit du canon et des obus que l'on devinait de plus en plus proches. Une division de cavalerie [7e Division de cavalerie (DC) française] que nous avions vu passer quelques instants auparavant repassait [p. 2] la côte qui domine le village de Xivry et s'éloigna, sans nous donner la moindre indication. Des chasseurs à pied [25e et 29e BCP], engagés depuis le matin dans la bataille, dispersés par le feu d'une artillerie puissante, arrivèrent au village un peu découragés, quelques-uns pour se faire panser, puis ils retournèrent au feu. Les avions ennemis survolaient toute la région.

Vers 4 heures de l'après-midi, nous pouvions entendre la canonnade de trois côtés du village. Un paysan nous dit :

  • "Vous êtes tournés ; je viens de monter dans le clocher de l'église. Si vous voulez leur échapper, il n'est que temps. Peut-être pourrez-vous gagner Spincourt".

Je regarde alors notre médecin chef, le médecin major de 2e classe Corbel. Il n'a pas d'ordre et vient d'envoyer au médecin principal divisionnaire un agent de liaison. Nous continuons à travailler comme si rien ne se passait. Après tout, il y a des blessés ; il est impossible de bouger. L'ambulance 2 fonctionne, il est vrai, mais pour le moment il y a de l'ouvrage. Nous donnons le conseil à ceux qui peuvent marcher de partir par la seule route qui reste libre. Seuls des marcheurs isolés peuvent tenter d'échapper aux balles : un convoi serait repéré trop facilement. Les obus commencent à tomber autour de nous, dans les jardins du village et particulièrement dans celui de la maison du notaire, à quelques mètres de celle que nous occupions. Les habitants de Xivry, affolés, tentent de fuir par la route de Spincourt ; leurs voitures obstruent l'entrée du village, il leur est impossible de déboucher, la route est coupée par l'artillerie et les mitrailleuses ennemies qui ne cessent de la battre. Quelques-uns de nos infirmiers désirant sans doute échapper à une capture possible, prennent la même route. Nous avons retrouvé plus tard leurs cadavres. Quelques collègues, les médecins auxiliaires Wurtz et Turquety, qui avaient jusque-là parcouru inlassablement le champ de bataille, et qui n'avaient reculé qu'avec les éléments de leur régiment, se joignent à nous pour panser les blessés toujours plus nombreux.

[p. 3] Il est environ six heures du soir ; les obus éclatent au-dessus des toits. Alors arrive, je ne sais comment, le cycliste du médecin divisionnaire. Il apporte l'ordre de partir. Comment faire maintenant ? L'ambulance 2, qui a rapidement remballé son matériel, charge tous les blessés qu'elle peut emmener sur ses voitures, et le départ commence. Un sous-officier de chasseurs à cheval a paraît-il, assuré que la traverse qui passe au pied de l'église est encore libre, quoique quelques projectiles y soient déjà tombés. Il est environ sept heures moins un quart. Dans nos voitures, nous chargeons encore des blessés qui s'y entassent sans se plaindre : il vaut mieux mourir en route que d'être fait prisonnier. Un de nous, le plus jeune, demeura s'il le faut avec ce qui restera de blessés si nous ne pouvons charger tout notre monde. Il faut surtout faire vite.

Tout d'un coup, au moment où mes camarades me pressaient de partir avec eux, au moment aussi où j'aidais un lieutenant au bras cassé à grimper dans une de nos voitures, je me retourne pour voir si quelque blessé ne demeure pas près de moi. L'obscurité est venue, presque complète. Tout d'un coup la fusillade éclate en même temps à l'entrée du village (route de Spincourt) et dans les jardins tout autour. Nous sommes cernés. Les balles sifflent près de moi ; une d'elles traverse mon pantalon près du genou. Je monte les marches d'un perron, instinctivement, pour chercher un abri dans le couloir voisin. Mais je me souviens que dans la maison sise en haut du village il y a sans doute encore des blessés, et que ceux-ci sont exposés aux violences possibles de l'ennemi. Au milieu de la fusillade, on entend déjà les coups de crosse dans les portes et les volets des maisons. Dans la nuit noire, je redescends le perron, juste pour reconnaître le médecin major Corbel mon médecin-chef, qui avait eu la même pensée que moi : "Nos voitures ont dû être mitraillées ; allons vers [p. 4] nos blessés." La fusillade continue, un peu moins nourrie cependant. Nous remontons la rue principale du village sous la pétarade. Des soldats allemands sont installés sur la place devant la maison que nous voulons atteindre. Ils tirent, tranquillement, sur les voitures renversées au bas de la rue, d'autant plus tranquillement que personne ne leur répond : il n'y a là que des blessés, des infirmiers et des médecins. "Arzte !" crie le médecin-major Corbel ; et nous montrons nos brassards. Alors un officier allemand fit cesser le feu et nous ordonne de lever les bras en l'air. On fouille nos poches et on nous demande nos armes. Comme je n'en ai pas sur moi, ils me prennent mes ciseaux et une sonde cannelée que j'avais encore à la main. Je me suis toujours demandé comment nous avions pu parvenir jusque-là.

Subitement une grande flamme surgit d'une maison à notre gauche. C'est l'incendie qui commence. C'est sinistre.

  • "Vous avez tiré sur nous" dit l'officier (qui appartenait à un régiment de Metz).

Le médecin-major Corbel, qui parle allemand, nie avec énergie. Je fais remarquer à l'officier que j'avais moi-même pris la précaution de faire réunir toutes les armes sur le perron d'une des maisons servant d'ambulance et qu'il peut les y retrouver. Je lui affirme qu'il n'y en a pas une dans les maisons. Les armes ont été préalablement déchargées.

  • "On a tiré par les fenêtres !" dit l'officier "Vous n'êtes pas des médecins ; vous êtes des espions. Vous serez fusillés."

Pendant ce temps, des scènes analogues se passent dans les maisons où se trouvent quelques-uns de nos collègues qui, croyant comme nous être restés seuls, n'ont pas voulu abandonner les blessés. On me mène dans une grange où je retrouve les médecins aide-major Martz et Chopinet, qui se sont réfugiés là avec quelques infirmiers et blessés.

Pendant quelques minutes nous restons là, nous demandant ce que nous allons devenir, si l'on va nous fusiller ou si nous allons griller avec la maison que le feu peut atteindre facilement d'un moment à l'autre.

[p. 5] Enfin - je ne sais à quelle heure - on vient nous chercher et on nous reconduit dans la maison où ont été réunis les blessés. Machinalement je me suis remis à panser ceux-ci, pendant toute la nuit. La pensée d'avoir perdu la liberté, le souvenir d'avoir vu périr tant de pauvres blessés, mitraillés dans les voitures, m'écrasaient. Tous ces évènements, la bataille autour du village, l'encerclement, le bombardement, la fusillade dans les rues, l'incendie, la tuerie des blessés, s'étaient passés avec une telle rapidité que nous ne comprenions plus. Nous ne songions qu'à soulager nos malheureux soldats. Nous pensions aussi à nos camarades que nous ne retrouvions pas, et qui avait dû périr. (Nous ignorions qu'ils avaient heureusement pu s'échapper. De quelle façon ? Je ne l'ai jamais su. Ils ont dû ramper pour éviter la fusillade, car toutes les voitures où se trouvaient les blessés ont été retrouvées criblées de balles, renversées dans les fossés, et pillées par les soldats allemands).

Le lendemain de ce jour, dont le souvenir est resté pour moi plein d'horreur et où les allemands ont si bien montré qu'ils avaient reçu l'ordre de se montrer impitoyables, nous avons pu voir fusiller deux enfants, appartenant je crois à la famille du maire de Xivry-Circourt**. Qu'avaient-ils fait ? Rien. Ils étaient jeunes. Cela suffisait "pour qu'on fit un exemple".

Le surlendemain, une ambulance allemande est arrivée*, dont les médecins, pleins de superbe, ont visité nos blessés, sans d'ailleurs y toucher. Ils se sont montrés prévenants pour nous, occupés surtout de faire un geste noble et théâtral. Le docteur Corbel était pris tout le jour par les allemands pour faire des rapports dans fin pour visiter le champ de bataille et ramasser les restes épars de notre matériel pillé par la soldatesque barbare, je pris, comme chirurgien professionnel, la direction des opérations, et je ne quittai plus le tablier. Aidé par nos [p. 6] camarades très dévoués. Je n'ai plus cessé d'opérer pendant les sept jours où il nous fut permis - sous la surveillance allemande - de soigner nos blessés. Ceux-ci nous arrivaient toujours plus nombreux avec des mutilations horribles. J'aurais voulu, j'aurais rêvé faire de la chirurgie véritable. J'ai dû faire de la bonne chirurgie de guerre tout simplement. Notre matériel avait disparu presque complètement ; il me fallut mendier près des médecins allemands l'indispensable : scies, bistouris, etc. Je n'avais même pas de bande d'Esmarch. J'ai fait peu d'amputations, d'ailleurs. J'étais conduit par le désir de conserver, le plus possible. Et j'ai bien fait. Les amputations que j'ai faites étaient indispensables (gangrène ou arrachements de membres, de vastes blessures irréparables). J'ai dû tout improviser. Dans une cuisine propre, que j'ai fait désinfecter de mon mieux, j'avais installé la salle d'opérations. J'ai retrouvé la table de notre ambulance, en même temps que celle de l'ambulance 2. Elles nous furent fort utiles. Un étudiant en médecine, nommé Laloux, fut pour moi l'aide de salle, chargé de la stérilisation, le plus précieux et le plus actif. Nous avions installé notre stérilisation le mieux que nous le pouvions, et je crois que nous avons opéré avec une sécurité relativement parfaite. Des personnes dévouées du village nous avaient donné du linge en assez grande quantité. Heureusement une voiture chargée de paniers de pansements avait été retrouvée par le Dr Corbel. Elle nous fut d'un grand secours. Les médecins allemands admirèrent nos paquets de pansements, éminemment pratiques. Nous étions d'ailleurs, en dépit de la simplicité de notre matériel, presque aussi bien organisés qu'eux. Et surtout nous savons appliquer nos pansements et désinfecter les plaies avec plus de jugement. J'ai vu des médecins de l'ambulance allemande (qui savaient que nous employions l'iode comme antiseptique). Tremper un gros tampon de gaze dans la teinture [p. 7] d'iode, le placer dans une plaie, l'y laisser consciencieusement et terminer le pansement par-dessus, sans se soucier des brûlures graves dont ils étaient la cause. Heureusement ils agissaient ainsi sur leurs propres soldats seulement. Au début de la guerre le médecin allemand, le praticien envoyé au front, ne savait pas ce que c'est que la chirurgie. J'ai connu, mais beaucoup plus tard, à Munich, quelques bons chirurgiens allemands : aucun d'eux n'a cependant le brio de nos opérateurs français. Avec les premiers, j'ai dû me disputer énergiquement, en refusant d'amputer certains blessés qui, je l'espère, se seront bien trouvés d'avoir conservé leur membre blessé.

C'est ainsi que je passai sept jours, opérant jour et nuit avec mes camarades. Nous étions harassés de fatigue ; nous n'avions pas mangé. Les allemands nous avaient donné une soupe, du café, du beurre - de temps à autre - ; un peu de pain noir très indigeste, mais aucun aliment qui pût nous aider à supporter nos fatigues. La veille de notre départ seulement, nous avons pu faire un repas convenable grâce à des françaises dévouées chez qui nous avions installé nos officiers blessés. Deux familles de Xivry-Circourt, au risque de s'exposer à des "représailles" nous ont aidé avec courage : les familles Rodrigue et Legendre, de Xivry. D'autres personnes également ont fait preuve de dévouement. J'ai oublié leur nom.

Il faut admirer l'activité dépensée par le Dr Corbel, médecin chef de notre ambulance 5, qui servit de tampon entre les blessés français et les allemands, et put assurer aux premiers et aux habitants du village un peu de nourriture. Sans lui, je ne sais comment les blessés auraient survécu jusqu'à leur évacuation. Je dois avouer cependant que l'organisation des allemands était convenable. Ils s'étaient mis à l'aise d'ailleurs ; vidant les maisons de leurs meubles, éparpillant dans les jardins, les dossiers du notaire et des objets d'art, pour faire [p. 8] de la place, sans se soucier de trouver le moindre abri à tout ce mobilier. Nous leur sommes surtout reconnaissants de nous avoir permis de soigner nous-mêmes la grande majorité de nos blessés. Il est vrai qu'ils avaient tant à faire près des leurs, beaucoup plus nombreux que les nôtres, qu'ils désiraient peu s'occuper de ces derniers. Le médecin-chef de l'ambulance allemande me disait le 24 août 1914 :

  • "Monsieur, cette guerre doit cesser. Nous avons déjà plus de morts et de blessés que pendant toute la guerre de 1870. C'est horrible."

Mais cette horreur trouble si peu leurs princes, et leur orgueil est tellement grand !

Les évacuations de nos blessés se firent normalement. Des camions automobiles, aménagés à la hâte, vinrent chercher les plus atteints. Je ne sais ce qu'ils devinrent par la suite. Le colonel [Brosset-Heckel] du 151e [lire : 161e RI] d'infanterie fut même évacué dans une voiture automobile mise à sa disposition par le général Von Haeseler [feldmarschall Graf Gottlieb Von Haeseler]. Ce dernier, vieille poupée haineuse et simiesque, habitait une maison voisine de l'ambulance allemande. Si bien qu'il couchait sous la protection du drapeau de la Croix-Rouge de Genève. Il y a de ces curieux hasards.(…)

Le 29 août nous quittâmes Xivry-Circuit, avec une lettre du général arzt du 16e corps d'armée qui devait nous servir de sauf-conduit vers la Suisse. Nous traversâmes les villages consumés qui comme Landres ne sont plus que des tas de pierres : Audun-le-Roman, ville florissante, n'existe plus. Tout a été brûlé, méthodiquement. A Thionville, nous retrouvâmes d'autres médecins : nous étions douze. Médecin major Corbel, médecin aide-major Chopinet, Martz, Langlet, Legler, Kahn, Massonnaud ; pharmacien aide-major Ronvel ; médecins auxiliaires Wurtz, Turquety, Blin, Gallot-Lavallée. Nous avons eu là un délire d'espoir : nous allions enfin rentrer en France !

On nous avait indignement trompés.

Par Kaiserlautern, Worms, Mannheim, Spire, Gemersheim, tout pavoisés et hurlant la victoire, où les populations nous montraient le poing et nous crachaient au visage, par Goettingen et Ulm on nous amena jusqu'à Ingolstadt sur le Danube. (…)" Le docteur Langlet arrive à Ingolstadt le 31 août 1914.

A SUIVRELES AMBULANCES DE LA 40e D.I. A XIVRY-CIRCOURT (22 AOUT 1914) – 2e partie.

Nous retrouverons dans un prochain billet le docteur Langlet, en captivité au « Reservelazarett B » (Kriegsschulle) de Munich (Bavière).

Notes :

(*) Il s’agit du feldlazarett n°15 du 16e armeekorps de Metz.

(**) Famille du maire, M. Paquin [Pasquin].

Sources :

Archives nationales, Base Léonore, dossier 19800035/1190/37675 [en ligne].

Arch. musée du service de santé des armées, cart. 637, dos. 13 (Langlet).

SHD Terre, Vincennes, 26N 123/12, JMO, DSS 6e CA, 23 août 1914 [en ligne].

Alfred Mignon, Le service de santé pendant la guerre 1914-1918, Masson, Paris, 1926, t. 1, p. 81-85.

 

MA RECLAME : Les cinq tomes des Hôpitaux militaires dans la Guerre 1914-1918 (2008-2016) sont disponibles aux éditions Ysec, de Louviers.

Lire la suite

AMBULANCES 1914-1918 – Lettre T

30 Mars 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #recherche archives documentation

 

LOCALISATION DES FORMATIONS SANITAIRES DE LA ZONE DES ARMEES (1914-1918). Ce répertoire est réalisé d’après le fonds de l’état civil aux armées conservé aux Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine, versements 19860726 et 19860727 (19860726/1 à 19860726/404 et 19860727/1 à 19860727/666), dont le répertoire descriptif a fait l’objet, en 2015, d’une première édition électronique.

– Légende : « lieu de stationnement », « désignation de l’ambulance », « arrivée le », « partie le », « numéro du registre ».

PRESENTATION DU DOCUMENT :

 

La mauvaise photocopie à ma disposition pour transcrire la localisation des ambulances possédait des marges parfois rognées qui ne permettaient pas toujours d’identifier les registres d’état civil.

TAGNON (Ardennes)GBD 8 (18-26/10/18) : 2690.

TAHURE (Marne) – ambulance n°11/8 (20/10/15-04/12/15) : 4661 ; GBD 3 (09-12/10/15) : 3016 ; GBD 21 (10/12/15-03/04/16) : 2860-2861 ; GBD 13 (17/05/16-07/03/19) : 590, 3653 ; GBD 48 (01/10/18-21/11/18) : 2696.

TAILLEFONTAINE (Aisne)ambulance n°1/51 (03/06/18-28/08/18) : 4286-4287 ; ambulance n°9/9 (04-08/06/18) : 2739 ; ambulance n°16/18(09/06/18-07/09/18) : 4443.

TAINTRUX (Vosges) ambulance n°1/58 (29-30/08/14) : 32xx ; ambulance n°1/56 (29-30/08/14) : 32xx ; GBD 41 (14-14/11/15) : 38xx.

TALON (Nièvre)GBD 128 (23/10/17-30/11/17) : 1905

Talonnerie (Sainte-Menehould, Marne)ambulance n°7/4 (21/12/15-08/05/16) : 1xxx.

TARTIGNY (Oise)ambulance n°10/16 (17-17/09/15) : 1xxx ; ambulance n°247 (10/04/16-04/04/18) : 2xxx.

Tavannes (Forêt et tunnel, Meuse)GBD 124 (28/09/15-12/06/16) : 2xxx ; GBD 77 (24/03/16-29/10/18) : 4xxx ; GBD 6 (12/04/16-01/06/16) : 4xxx ; GBD 63 (07-12/06/16) : 2xxx ; GBD 12 (23/06/16-25/09/16) : 2xxx ; GBD 73 (10/09/16-09/12/18) : 4716 ;GBD 74 (11/09/16-26/01/19) : 4953, 4957

TERDEGHEM (Nord)ambulance n°9/17 (27/04/18-02/06/18) : 46xx ; ambulance n°13/14 (04-10/05/18) : 2xxx ; ambulance n°7/16 (11/05/18-09/06/18) : 3xxx ; ambulance n°2/16 (16-22/05/18) : 3xxx.

TERNY-SORNY (Aisne) – ambulance n°12/22 (23/04/17-11/05/17) : 1xxx, 2xxx ; ambulance n°5/14 (20/06-29/08/17) : 7xxx ; GBD 1Maroc (05-15/09/18) : xxxx ; GBC 30 (19-19/09/18) : 3xxx ; GBD 36 (20/09/18-05/10/18) : 3xxx.

TERRON (Poix-Terron, Ardennes) – GBD 163 (03-04/11/18) : 2513.

Tête de chien (Metzeral, Haut-Rhin)GBD 13 (07/02/18-06/05/18) : 1812

Tanet (La Schlucht, Vosges) ambulance n°4/58 (05-05/09/14) : 4717.

THANN (Haut-Rhin) – AA 304 (14/12/14-14/01/15) : 3860

THAON-LES-VOSGES (Vosges) – GBD 70 (08-08/03/18) : 2906.

THIéBAUMéNIL (Meurthe-et-Moselle) – ambulance n°3/66 (15/08/15-11/07/16) : 2732.

THIéBLEMONT COURTEMANGE (Marne) – ambulance n°5/33 (13/09/14-08/10/18) : 4656.

THIéBLEMONT-FAVRESSE (Marne) – ambulance n°6/2 (06/09/14-09/06/18) : 3365.

TIELT (Belgique) – ambulance n°2/65 (10-30/11/18) : 2835 ; GBD 12 (29/10/18-03/11/18) : 2819 ; ambulance n°12/6 (28-28/10/18) : 2951 ; ambulance n°8/6 (31/10/18-14/11/18) : 2950 ; ambulance n°12/9 (01-09/11/18) : 2952 ; GBD 5 (20-24/10/18) : 5317.

THIERVILLE (Meuse) – GBC 12 (12-25/04/16) : 2825 ; GBD 23 (28/04/16-31/05/16) : 2826.

THIESCOURT (Oise) –GBD 70 (23-31/08/18 : 2869.

THIL (Marne) – GBD 157 (01-01/08/17) : 2510.

THILLOIS (Marne) – ambulance n°12/10 (21-21/09/14) : 2419-2420 ; ambulance n°1/51 (26/09/14-21/10/14) : 4286 ; ambulance n°4/53 (23-23/11/15) : 4522 ; GBD 45 (28-29/05/18) : 4560.

THILLOMBOIS (Meuse)ambulance n°5/56 (15-15/12/14) : 3510.

THIN-LE-MOUTIER (Ardennes) – ambulance n°3/3 (13-13/08/14) : 3469-3470.

THIONVILLE (Diedenhofen, Lorraine allemande) –ambulance n°7/17 (29/11/18-16/12/18) : 3031-3032 ? ; ambulance n°16/14, ambulance n°213 (25/12/18-17/02/19) : 2840

THOIX (Conty, Somme) – ambulance n°2/73 (15/04/18-05/05/18) : 4332 ; ambulance n°6/10 (18/06/18-14/10/18) : 3368.

Thorigny (poste de, Lehaucourt, Aisne) – GBD 47 (03-07/10/18) : 3836.

THOUROTTE (Oise) – ambulance n°4/68 (27-30/03/18) : 3249.

THUISY (Marne)GBD 17 (18-20/09/14) : 5223 ; ambulance n°15/11 (23/11/14-23/12/14) : 2884 ; ambulance n°1/60 (22/09/15-20/1/15) : 3311 ; ambulance n°1/7DC (27/10/15-12/02/16) : 1496-1497.

TIGNY (Parcy-et-Tigny, Aisne)GBD 12 (04-06/08/18) : 2819.

TILLOLOY (Somme)GBD 46 (20-29/08/18) : 4956.

TILLOY-ET-BELLAY (Marne)ambulance n°8/11 (16/04/16-15/06/16) : 4549.

TILLOY-LèS-CONTY (Somme)ambulance n°8/22 (21-25/05/18) : 3764 ; ambulance n°6/7 (26/05/18-15/06/18) : 2xxx ; ambulance n°14/8 (19-22/08/18) : 3xxx.

Tincourt (Venteuil, Marne) – GBD 9 (23-23/08/18) : 2xxx.

TINQUEUX (Marne) – ambulance n°2/52 (21/09/14-06/11/15) : 3xxx ; ambulance n°15/6 (01/07/16-22/10/16) : 35xx.

Tirlancourt (Guiscard, Oise)ambulance n°6/10 (21/10/18-12/04/19) : xxxx.

TIRLEMONT (Belgique) : ambulance n°14/17 (22/12/18-21/02/19) : 45xx ; ambulance n°2/69 (08-20/02/19) : 34xx.

TINTINEHEM (Somme) – ambulance n°3/7 (10-29/08/16) : 14xx.

TOISSY (Marne) – ambulance n°6/6 (12-23/10/14) : 38xx.

Trouche (La, Raon-l’Etape, Vosges) – ambulance n°2/63 (12/11/14-28/01/15) : xxx.

TOUL (Meurthe-et-Moselle) – ambulance n°2/8 (02/03/18-03/12/18) : xxxx ; ambulance n°13/11 (24/07/18-11/08/18) : xxxx.

TOURNES(chantier de PG, Ardennes) – GBD 9 (13-13/01/19) : xxxx.

TOUVENT (Somme) – GBD 1/9, 82 DI (20/06/16-17/08/17) : xxxx

TRACY-LE-MONT (Oise) – GBC 4 (14-14/09/14) : 3795 ; ambulance n°4/4 (17-18/09/14) : 2403 ; ambulance n°3/37 (20-20/09/14) : 3471 ; ambulance n°4/37 (14-19/10/14) : 1375 ; ambulance n°6/1 (02-06/04/18) : 3028.

TRACY-LE-VAL (Oise) – ambulance n°1/2DMaroc (16-17/09/14) : 3449

TRAMERY (Marne)ambulance n°14/10 (07-30/04/18) : 2324 ; ambulance n°231 (06-16/08/18) : 3263.

Treh (Le, Haut-Rhin)GBC 51 (16/06/15-01/08/15) : 6070.

TRELOU (Aisne) – ambulance n°16/10 (23/11/14-28/08/15) : 3403.

TRELOU-ET-SOILLY (Marne)GBC 3 (09-09/08/18) : 3793.

TREMBLECOURT (Meurthe-et-Moselle)ambulance n°2/73 (3-26/09/14) : 4333 ; ambulance n°3/73 (23-24/09/14) : 471x ; GBD 55 (20-20/06/18) : 323x ; GBD 43 (29/10/18-23/11/18) : 366x.

TRéMONT (Meuse) – ambulance n°3/15 (13/09/14-19/03/15) : 309x ; ambulance n°5/37 (20/10/16-24/02/17) : 46xx ; ambulance n°3/37 (24-24/10/16) : 34xx.

TRESLON (Marne) – GBD 16 (08/08/18-12/09/18) : 68xx.

TRIANGE (Près La Croix, Aisne) – GBD 2 (25-26/07/18) : 381x.

TRIAUCOURT (Meuse) ambulance n°9/5 (14-22/09/14) : 369x ; ambulance n°2/12 (26/09/15-20/11/18) : 177x., 405x.

TRICOT (Oise) – ambulance n°222 (26/04/17-27/03/18) : 8790 ; ambulance n°8/18 (29-30/03/18) : 3690.

TRIGNY (Marne)ambulance n°2/85 (25-25/05/16) : 2913 ; ambulance n°213 (06/10/16-08/12/16) : 3408 ; ambulance n°7/5 (11-30/01/17) : 3520 ; ambulance n°217 (02/03/17-19/06/17) : 3592 ; ambulance n°6/77 (14/03/17-23/04/17) : 3029 ; ambulance n°8/2 (24/04/17-21/05/17) : 4362, 4379 ; ambulance n°1/1 (26/05/17-07/07/17) : 4357 ; ambulance n°12/17 (12/07/17-15/08/17) : 3394 ; ambulance n°16/2 (04-19/05/18) : 3570 ;ambulance n°3/45 (27-27/05/18) : 3474 ; ambulance n°11/8 (08-25/10/18) : 4660 ; ambulance n°5/8 (12-19/10/18) : 3254.

TRILBARDON (Seine-et-Marne) – ambulance n°14/12 (26/01/17-11/07/17) : 3186.

TROISFONTAINES (Moselle) – ambulance n°2/2 (20-22/08/14) : 2 ; ambulance n°4/21 (23-29/08/14) : 1.

Trois Juris (Carrefour de, Meuse)ambulance n°11/6 (18/02/15-03/03/15) : 7852.

TROISSY (Marne)ambulance n°7/1 (18-18/12/14) : 3369 ; ambulance n°4/5 (22/10/15-05/11/15) : 3497 ; GBD 20 (25-25/07/18) : 3817.

TRONDES (Meurthe-et-Moselle) – ambulance n°5/70 (07/11/14-17/03/15) : 4336 ; GBC 31(23-23/09/15) : 3804.

TROSLY-BREUIL (Oise) – ambulance n°12/9 (12/06/18-14/07/18) : 4305 ; GBD 55 (13/06/18-21/07/18) : 21xx ; ambulance n°8/20 (20/06/18-19/01/19) : 48xx.

TROSLY-LOIRE (Aisne)GBD 161 (31/01/18-13/03/18) : 26xx ; ambulance n°221 (11-23/03/18) : 34xx ; GBC 20 (07-07/09/18) : 38xx ; GBD 32 (08-08/09/18) : 38xx ; GBC 7 (10/09/18-14/09/18) : 37xx.

Trou-Tricot (Marne) – GBD 82 (08-09/10/15) : 49xx.

Trou d’Enfer (Ferme du, Igny-le-Jard, Marne) – GBD 18 (19-19/07/18) : 50xx.

TRONQUOY (Le, Oise) –GBD 70 (31-31/03/18) : 28xx.

TROYON (Meuse) – GBD 67 (26/12/14-13/04/15) : 9066 ; GBD 28 (10/05/17-19/06/17) : 3236.

Troyon (Marne)ambulance n°9/6 (23-24/09/14) : 4441 ; ambulance n°8/6 (23-25/9/14) : 2950 ; GBD 6 (15/08/16-17/12/16) : 4086 ; GBD 15DIC (19-19/04/17) : 3303 ; GBD 17 (21/05/18-25/10/18) : 5062, 5223 ; GBD 97 (12-12/09/18) : 2671.

TUPIGNY (Aisne) – GBD 126 (10-10/12/18) : 2455.

 

Abréviations : AA (ambulance alpine) - ACA (ambulance chirurgicale automobile) –ambulance n°(ambulance) – AO (armée d’Orient) - DC (division de cavalerie) – DIC (division d’infanterie coloniale) – D. Maroc (division marocaine) – E (Etapes) - GBD (Groupe de brancardiers divisionnaires) – GBC (Groupe de brancardiers de corps d’armée) – HC (hôpital complémentaire) – HCA (Hôpital complémentaire d’armée) - HoE (hôpital d’évacuation) – HT (hôpital temporaire) - L (Levant) - P (Palestine) – PS (Palestine-Syrie) - TS (Train sanitaire) – TSI (Train sanitaire improvisé) - TSSP (Train sanitaire semi-permanent).

Remerciements à M. Eric Mansuy

N’HESITEZ PAS A ME FAIRE PART DE VOS OBSERVATIONS.

 

 

Les formations hospitalières de la zone des armées font, quant à elles, l'objet de longs développements dans le tome 5 des Hôpitaux militaires dans la guerre 1914-1918.

 

 

Lire la suite

GENEVIEVE HENNET DE GOUTEL, ECRITS DE GUERRE ET D'AMOUR

19 Mars 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #les hommes

 

A LIRE :

Geneviève Hennet de Goutel, Ecrits de guerre et d’amour, édition établie et présentée par Roxana Eminescu, L’Harmattan, Paris, 2017, 272 p.

ISBN 978-2-343-11523-8 - EAN 9782343115238

Présentation de l’éditeur :

« Par train et en bateau, de Paris en France à Iasi en Roumanie, en passant par Boulogne-sur-Mer, Folkestone, Londres, Bergen, Oslo, Tornio, Haparanda, Saint-Pétersbourg, Kiev et Bucarest, Geneviève Hennet de Goutel, 31 ans en 1916, nous entraîne dans son voyage sans retour.

Sur les champs de bataille des blouses blanches françaises et roumaines, elle dépeint de sa belle écriture l’écume des mers du Nord et les forêts enneigées de l’Est de l’Europe, elle dessine avec tendresse ou révolte, humour ou désolation, les portraits des femmes et des hommes dont elle croise le chemin et parmi lesquels les lecteurs découvriront peut-être un ou une ancêtre. Poilus et princesses, soignants et malades, croyants, mécréants, célèbres ou anonymes, hauts responsables politiques de la Grande Guerre ressuscitent sous sa plume, en laissant parfois entrevoir quelques dessous des cartes. " - L’édition est établie et présentée par Roxana Eminescu, chercheure en littérature et histoire, retraitée de l'enseignement supérieur.

Sur Geneviève Hennet de Goutel (1885-1917) et les « sanitaires » français victimes de la Guerre, de 1916-1918, en Roumanie, un article sur mon blog : ici.

MA RECLAME : Les monographies sommaires de tous les hôpitaux militaires et centres hospitaliers des armées françaises du front d'Orient (dont l'armée du Danube et la Roumanie) :

dans : F. Olier et J.L. Quenec'hdu, Hôpitaux militaires dans la Guerre 1914-1918, tome 5, éditions Ysec, Louviers, 2016.

 

 

Lire la suite

AMBULANCES 1914-1918 – Lettre S

14 Mars 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #recherche archives documentation

LOCALISATION DES FORMATIONS SANITAIRES DE LA ZONE DES ARMEES (1914-1918).

Ce répertoire est réalisé d’après le fonds de l’état civil aux armées conservé aux Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine, versements 19860726 et 19860727 (19860726/1 à 19860726/404 et 19860727/1 à 19860727/666), dont le répertoire descriptif a fait l’objet, en 2015, d’une première édition électronique.

PRESENTATION DU DOCUMENT :

– Légende : « lieu de stationnement », « désignation de l’ambulance », « arrivée le », « partie le », « numéro du registre ».

SAALES (Bas-Rhin) ambulance n° 2/21 (15-20/08/14) : 895.

SAARLOUIS (Allemagne)ambulance n° 3/20 (29/11/18-26/12/18) : 6067 ; ambulance n° 5/38 (04-19/12/18) : 4621 ; ambulance n° 4/12 (07/12/18) : 4297.

Sablière (La, près de la Pêcherie, Aisne) – GBD 169 (29-29/09/18) : 2461.

SABOTTERIE (La, Ardennes)ambulance n° 4/11 (29-29/08/14) : 3249.

SACONIN (Aisne)GBC 20 (30-30/07/18) : 3802 ; GBD 41 (17-17/09/18) : 3832.

SACY (Marne)ambulance n° 3/52 (04/04/15 ?-30/04/16) : 3476 ; ambulance n° 4/5 (15-15/08/16) : 3497 ; ambulance n° 3/151 (11/10/16-03/02/19) : 3483-3485 ; ambulance n° 5/37 (24/02/17-14/07/17) : 4618 ; ambulance n° 14/4 (30/06/17-26/08/17) : 3039 ; ambulance n° 2/66 (01/10/17-28/12/17) : 2947 ; ambulance n° 3/45 (03-03/02/18) : 3474 ; ambulance n° 2/5 (05/03/18-12/08/18) : 2841 ; ambulance n° 223 (23/04/18-30/05/18) : 2263.

Sägmatt (Soultz, Haut-Rhin) – AA 2/75, AA 306 (17/03/15-24/03/15) : 2656.

SAILLY (Pas-de-Calais)ambulance n° 1/66 (14/05/15-31/10/15) : 3858.

SAILLY-AUX-BOIS (Pas-de-Calais)ambulance n° 1/82 (29/09/14-04/10/14) : 3672.

SAILLY-LABOURSE (Pas-de-Calais)ambulance n° 1/58 (29/08/14-20/05/15) : 3241 ; ambulance n° 1/56 (16/10/14-17/02/15) : 3242.

SAILLY-LAURETTE (Somme)ambulance n° 7/20 (26-29/09/14) : 700.

SAINS-EN-AMIENOIS (Somme)ambulance n° 1/92 (19-26/04/18) : 3312 ; ambulance n° 2/55 (03/05/18-06/10/18) : 4615.

SAINS-EN-GOHELLE (Pas-de-Calais)ambulance n° 3/21 (12/10/14-03/09/15) : 648-650, 3876 ; ambulance n° 1/56 (19-24/06/15) : 3242 ; ambulance n° 1/58 (19/06/15-23/07/15) : 3241 ; ambulance n° 2/152 (06/10/15-20/02/16) : 2836 ; ambulance n° 1/154 (07-22/10/15) : 3862 ; ambulance n° 6/8 (10/10/15-26/11/15) : 3512 ; ambulance n° 7/21 (17/10/15-12/03/16) : 2838 ; ambulance n° 1/81 (01/12/15-13/02/16) : 4225 ; ambulance n° 13/9 (21-25/02/16) : 3397 ; GBD 18 (21-26/02/16) : 5224.Ecole de la fosse 10 de Petit-Sains – ambulance n° 1/81 (15-15/12/15) : 4330.

SAINT-AMAND (Pas-de-Calais)ambulance n° 2/20 (30-30/10/14) : 1194.

SAINT-AMARIN (Haut-Rhin) Ambulance puis hôpital mobile alsacien (21/07/15-13/11/18) : 2889.

SAINT-AVOLD (Moselle)ambulance n° 15/17 (26/11/18-20/12/18) : 4552 ; ambulance n° 2/85 (15/12/18-02/08/19) : 2913, 5067.

SAINT-BANDRY (Aisne)GBD 1DMaroc (06/06/18-19/07/18) : 4645-4646.

SAINT-BENOIT-LA-CHIPOTTE (Vosges) ambulance n° 2/44 (13-13/09/14) : 753 ; ambulance n° 12/14 (15-15/09/14) : 3547 ; ambulance n° 11/7 (21/09/14-20/10/14) : 188-189 ; ambulance n° 11/21 (23/09/14-08/10/14) : 3896 ; ambulance n° 13/7 (21/01/16-22/03/16) : 3396 ; ambulance n° 1/63 (15/04/16-19/09/16) : 3437.

SAINT-BLAISE (Haute-Savoie)ambulance n° 4/14 (22/08/14-30/11/14) : 3681.

Saint-Blaise (Moyenmoutier, Vosges) –ambulance n° 1/63 (27/12/14-13/04/15) : 3436.

SAINT-BLAISE-LA-ROCHE (Bas-Rhin)GBD 43 (16-16/08/14) : 3662.

SAINT-BOINGT (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 9/13 (10/09/14-26/02/18 ?) : 3887.

SAINT-BRICE (Marne)GBD 45 (06/03/18-07/04/18) : 4561.

Saint-Claude (Mareuil-la-Motte, Oise) – GBD 26 (22/10/14-14/11/16) : 4953.

SAINT-CLEMENT (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 1/2 DC (12-12/06/15) : 3245 ; ambulance n° 226 (08/05/16-12/12/16) et (05/04/18-01/06/18) : 5514 ; ambulance n° 6/6 (21-22/08/16) : 1207 ; ambulance n° 1/6 (03/07/16-08/10/16) : 4217 ; ambulance n° 11/5 (07/06/17-20/11/17) : 7748 ; ambulance n° 4/9 (01/09/17-12/12/17) : 1732, 4295 ; GBD 14 (15-15/02/18) : 3086 ; ambulance n° 1/1 (21/03/18-17/04/18) : 4357 ; GBD 61 (24-24/07/18) : 2669 ; GBC 11 (18-18/10/18) : 2550.

SAINT-CREPIN-AUX-BOIS (Oise) ambulance n° 4/37 (23/09/14-31/07/15) : 1264 ; ambulance n° 4/61 (24/09/14-30/10/14) : 4718 ; ambulance n° 5/37 (19-26/12/14) : 1779, 4618 ; ambulance n° 1/1 (02/02/15-27/06/15) : 4357 ; ambulance n° 2/75 (02/10/15-17/04/15) : 2702 ; ambulance n° 2/38 (02/06/18-09/08/18) : 3024.

SAINT-DIE (Vosges)ambulance n° 5/7 (16/09/14-27/11/16) : 4546 ; GBD 41 (05-05/12/15) : 3831 ; ambulance n° 12/7 (03/07/16-05/03/18) : 3545 ; ambulance n° 3/154 (06/05/18-20/06/18) : 2967 ; ambulance n° 11/10 (18-27/10/18) : 3386 ; ambulance n° 9/11 (07-07/11/18) : 3379.

SAINT-ETIENNE (Attichy, Oise)ambulance n° 230 (03-03/06/18) : 3704.

SAINT-ETIENNE-à-ARNES (Ardennes)GBD 22 (08/10/18-08/10/18) : 3655.

SAINT-ETIENNE-AU-TEMPLE (Marne)ambulance n° 12/9 (17/10/15-18/04/17) : 4305.

SAINT-ETIENNE-SUR-SUIPPE (Marne)GBD 45 (12-14/10/18) : 4562.

SAINT-EULIEN (Marne)ambulance n° 1/2 (09-12/09/14) : 2279 ; ambulance n° 7/2 (09-10/09/14) : 114.

SAINT-FERGEUX (Ardennes)GBD 43 (23-23/11/18) : 3667.

SAINT-FIRMIN (Oise)ambulance n° E 15/9 (06/07/18-26/08/18) : 2708 ; ambulance n° 11/14 (29/08/18-30/10/18) : 3892-3893.

SAINT-GERMER-DE-FLY (Oise)ambulance n° 246 (10/06/18-23/11/18) : 3598.

SAINT-GERMAIN-SUR-BRESLE (Somme)ambulance n° 246 (22/01/18-10/06/18) : 3598

SAINT-GILLES (Marne)ambulance n° 10/21 (17/04/17-29/04/18) : 1261-1263, 2415.

SAINT-GRATIEN (Val-d’oise)GBD 66 (28-28/11/18) :2589.

SAINT-HILAIRE-AU-TEMPLE (Marne)ambulance n° 5/37 (26/09/14-20/10/16) : 4618 ; GBD 40 (28/09/15-05/10/15) : 3827-3828 ; ambulance n° 7/7 (30/09/15-02/10/15) : 4338 ; GBD 8 (03-17/10/15) : 2690 ; ambulance n° 12/17 (04-08/10/15) : 3394 ; GBD 12 (01-01/01/16) : 810 ; GBD 17 (28/08/16-06/09/16) : 5061-5223 ; GBD 19 (26-26/11/16) : 3814.

SAINT-HILAIRE-LE-GRAND (Marne)ambulance n° 2/13 (09-09/12/18) : 9006.

SAINT-IMOGES (Marne)GBD 120 (17/07/18-23/07/18) : 2446.

SAINTINES (Oise)ambulance n° 7/13 (14/10/16-02/05/17) : 3525.

SAINT-JANS-CAPPEL (Nord)GBD 41 (01-01/07/18) : 3831.

SAINT-JEAN (Mont-Saint-Jean ?, Belgique)GBD 39 (01-01/12/14) : 67 ; GBD 52 (02-03/10/18) : 4950.

SAINT-JEAN-AUX-BOIS (Oise)ambulance n° 2/65 (17/06/18-15/09/18) : 2835.

SAINT-JEAN-D’ORMONT (Vosges)ambulance n° 14/7 (25/11/14-16/12/14) : 4308-4310 ; ambulance n° 13/7 (05-05/01/16) : 3396.

SAINT-JEAN-près-YPRES (Belgique)GBD 17 (13/11/14-18/06/15) : 5223.

Saint-Jean-sur-Moine (Marne)ambulance n° 9/17 (15-22/09/14) : 4607.

SAINT-JEAN-SUR-TOURBE (Marne)ambulance n° 5/17 (16/09/14-31/01/15) : 3685 ; ambulance n° 1/17 (25/09/14-25/10/14) : 3431 ; ambulance n° 14/10 (24/01/15-04/06/17) : 2427 ; ambulance n° 2/1 (12/02/15-20/11/15) : 4023 ; ambulance n° 5/1 (02/03/15-12/03/15) : 3499 ; ambulance n° 3/16, ambulance n° 3/22 (11/03/15-07/04/15) : 5782 ; ambulance n° 5/16 (12/03/15-24/08/15) : 3501 ; ambulance n° 11/16 (18/03/15-26/08/15) : 3387 ; GBD 31 (09/04/15-07/10/15) : 5318 ; ambulance n° 2/82 (26/09/15-14/12/15) : 3465 ; ambulance n° 8/2 (02-03/10/15) : 4379 ; GBD 22 (12/12/15-19/08/16) : 3654.

SAINT-JULIEN (Belgique)GBD 39 (06/12/14-31/01/15) : 67.

SAINT-JULIEN (Meuse)ambulance n° 4/8 (28-29/09/14) : 3486.

SAINT-JUST-EN-CHAUSSEE (Oise)ambulance n° 5/61 (06/10/16-22/03/17) : 3253 ; ambulance n° 1/1 DC (02-02/04/18) : 3421. Ravenel, ambulance n° 1/56 (11-11/08/18) : 3309.

SAINT-LEONARD (Marne)ambulance n° 8/12 (28/09/14-01/10/14) : 1376.

SAINT-LOUP (Marne)ambulance n° 12/11 (07-08/09/14) : 3390 ; ambulance n° 5/5 (06-06/09/14) : 2704.

SAINT-MARD (Ferme de la Montagne, Aisne) – ambulance n° 4/6 (16-18/04/17) : 4293.

SAINT-MARD (Seine-et-Marne)ambulance n° 4/61 (12-17/09/14) : 4718.

SAINT-MARTIN-AUX-BOIS (Oise)GBD 165 (12-14/06/18) : 3854.

SAINT-MARTIN-D’ABLOIS (Marne) ambulance n° 231 (10/06/18-30/07/18) : 3263-3265 ; ambulance n° 7/5 (02/08/18-11/10/18) : 3520 ; ambulance n° 4/4 (13-30/10/18) : 2403.

SAINT-MARTIN-DES-CHAMPS (Seine-et-Marne ?)ambulance n° 4/18 (05-09/09/14) : 4417.

SAINT-MASMES (Marne)GBD 134 (01-01/12/18) : 2509.

SAINT-MAUR (Oise)GBC 34 (04-08/09/18) : 3810.

SAINT-MAURICE-SUR-MOSELLE (Vosges)ambulance n° 9/7 (06/10/18-05/01/19) : 3209.

SAINT-MICHEL-SUR-MEURTHE (Vosges)ambulance n° 12/7 (28/04/16-06/06/16) : 1347.

SAINT-MIHIEL (Meuse)GBD 26 (15-27/09/18) : 4953 ; ambulance n° 11/5 (26/09/18-17/12/18) : 7748 ; ambulance n° 7/17 (15/11/18-28/11/18) : 3032.

SAINT-NICOLAS-DU-PORT (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 5/20 (26-28/08/14) : 221 ; ambulance n° 6/20 (26-28/08/14) : 328 ; HCA 1 (06/01/18-31/12/18) : 2514-2516.

SAINT-OUEN-DOMPROT (Marne)Ferme Neuve, ambulance n° 1/21 (09-13/09/14) : 688 – ambulance n° 7/17 (08-15/09/14) : 1697 ; ambulance n° 5/21 (09-09/09/14) : 3503 ; ambulance n° 2DC (25/03/17) : 3245.

SAINT-PAUL-AUX-BOIS (Aisne)GBD 132 (09-09/09/18) : 2675.

SAINT-PIERRE-AIGLE (Aisne)ambulance n° 2/154 (04/09/15-24/01/16) : 4617 ; ambulance n° 1/53 (15/12/15-06/03/16) : 2983 ; ambulance n° 15/13 (26-26/05/16) : 4311 ; ambulance n° 9/16 (31-31/10/16) : 3531 ; GBD 97 (06-06/06/18) : 2672.

SAINT-POL-SUR-TERNOISE (Pas-de-Calais)ambulance n° 10/1 (06/10/14-13/06/16) : 4431 ; ambulance n° 12/12 (05/12/14-31/12/15) : 2259.

SAINT-QUENTIN (Aisne)GBD 64 (05-21/10/18) : 2821 ; ambulance n° 3/MAROC ( 17-28/10/18) : 3468 ; ambulance n° 16/21 (16/10/18-08/11/18) : 3580 ; ambulance n° 5/59 (05-12/11/18) : 4540-4541 ; ambulance n° 3/61 (13/11/18-26/01/19) : 7945 ; ambulance n° 1/81 (20/11/18-22/12/18) : 4225 ; ambulance n° 2/56 (29/10/18-28/02/19) : 2831-2832.

SAINT-QUENTIN-LE-PETIT (Ardennes) GBD 62 (06-06/11/18) : 2961.

SAINT-QUIRIN (Moselle)ambulance n° 6/21 (19-19/08/14) : 4736.

SAINT-REMY (Haute-Saône)ambulance n° 3/58 (24/06/18-27/11/18) : 3478.

SAINT-REMY (Vosges) ambulance n° 13/7 (14/02/16-01/07/17) : 3396.

Note : Pour cette ambulance M. Mansuy propose : St-Rémy (2/2/16 – 17/4/16), La Bourgonce (17/4/16 – 28/5/16) et Cheniménil (28/5/16 – 23/6/16) pour les Vosges.

SAINT-REMY-BLANZY (Aisne)GBC 30 (01-01/08/18) : 3803.

SAINT-REMY-en-BOUZEMONT (Marne) ambulance n° 1/22 (06-06/09/14) : 4221 ; ambulance n° 2/22 (06-08/09/14) : 3454 ; ambulance n° 15/22 (09-16/09/14) : 5248.

SAINT-REMY-en-L’EAU (Oise)ambulance n° 1/52 (11/08/18- ?) : 4288.

SAINT-REMY-SOUS-BARBUISE (Aube) ambulance n° 16/12 (04/10/18-21/11/18) : 2503.

SAINT-REMY-SUR-BUSSY (Marne)ambulance n° 10/22 (27/09/14-27/11/14) : 3382 ; ambulance n° 11/11 (21/05/15-25/07/18) : 3894-3895 ; ambulance n° 16/14 (25/08/15-17/10/18) : 2120 ; ambulance n° 13/14 (22/09/15-16/10/15) : 2658 ; GBC 7 (28-30/09/15) : 3796-3797 ; ambulance n° 1/16 ( 17/10/15-26/12/15) : 3430 ; ambulance n° 5/16 (19/10/15-21/11/15) : 3501 ; ambulance n° 1/82 (27/12/15-14/07/16) : 3672 ; ambulance n° 8/11 (16/03/16-16/4/16) : 4549 ; ambulance n° 3/152 (09/08/16-24/01/17) : 4402 ; ambulance n° 9/11 (02/09/16-28/03/17) : 3379 ; ambulance n° 16/3 (28/03/18-10/06/18) : 3398 ; ambulance n° 3/21 (19/06/18-09/08/18) : 3877 ; GBC 21 (29/07/18-15/10/18) : 7310 ; ambulance n° 2/21 (14/09/18-08/10/18) : 3864 ; ambulance n° 9/21 (02-18/10/18) : 2641.

SAINT-SOUPPLETS (Seine-et-Marne) ambulance n° 2/56 (07-12/09/14) : 2831 ; GBD 56 (07-07/09/14) : 2443 ; ambulance n° 3/56( 08/09/14-05/10/14) : 5627 ; GBD 15 (08-12/10/18) : 3669.

SAINT-THIBAUT (Aisne)GBD 62 (07-07/08/18) : 2960.

SAINT-THIERRY (Marne)ambulance n° 3/3 (15-15/09/14) : 3469-3470 ; GBD 14 (06/05/17-08/07/17) : 3087.

SAINT-THOMAS-en-ARGONNE (Marne) GBD 128 (25-26/09/15) : 1904 ; GBC 10 (26-26/09/15) : 2637 ; GBD 128 (27/09/15-05/12/15) : 5326.

SAINT-TREPIN (Oise)GBD 15 (15/06/18-20/08/18) : 2638-2639.

SAINT-ULRICH (Haut-Rhin)ambulance n° 2/Belfort (28/01/15-23/02/15) : 5148.

SAINT-VAAST-DE-LONGEMONT (Oise)ambulance n° 10/8 (29/07/18-28/08/18) : 3033 ; ambulance n° 10/2, ambulance n° 3/18 (02/08/18-01/11/18) : 3883

SAINT-WENDEL (Sarre, Allemagne) – ambulance n° 2/13 (01-25/03/19) : 9005-9006

SAINTE-BARBE (Vosges)ambulance n° 11/7 (25-29/09/14) : 188 ; ambulance n° 1/63 (05/12/15-20/01/16) : 3437.

SAINTE-EUPHRAISE (Marne)GBC 1/CC (01-01/06/18) : 2436.

SAINTE-GENEVIEVE (Meurthe-et-Moselle) ambulance n° 1/59( 11-11/09/14) : 2946.

SAINTE-MARIE (Ardennes) ambulance n° 1/17 (01-01/09/14) : 3431.

SAINTE-MARIE-à-PY (Marne)GBD 22 (10-10/10/18) : 3655 ; GBC 11 (10-18/10/18) : 2550 ; GBD 7 (11-13/10/18) : 3018 ; GBD 21 (25-25/10/18) : 2864.

SAINTE-MENEHOULD (Marne)ambulance n° 3/18 (28-28/06/14) :2398 ; ambulance n° 2/2 (16/09/14-31/10/14) : 4 ; ambulance n° 15/22 (16-24/09/14) : 5248 : ambulance n° 8/22 (17-19/09/14) : 3764 ; ambulance n° 6/22 (17-22/09/14) : 4299 ; ambulance n° 9/22 (27/09/14-16/10/14) : 1529 ; ambulance n° 2/12 (19/10/14-19/01/15) : 1778 ; ambulance n° 8/2 (26/10/14-07/2/15) : 277 ; ambulance n° 2/2 (31/10/14-15/04/18) : 5, 5241 ; ambulance n° 9/15 (08/02/15-25/08/15) : 192, 229 ; ambulance n° 1/15 (26/06/15-17/11/15) : 248, 3239 ; ambulance n° 10/20 (30/08/15-05/10/15) : 81 ; ambulance n° 15/20 (13-01/12/15) : 45, 2323 ; ambulance n° 12/10 (25/09/15-31/12/15) : 2419-2420 ; ambulance n° 16/16 (30/10/15-25/07/16) : 4664 ; ambulance n° 6/22 (23/11/15-16/12/15) : 4299 ; ambulance n° 9/15 (19/12/15-02/04/17) : 639, 2497 ; ambulance n° 11/10 (31/01/16-04/06/16) : 3386 ; ambulance n° 9/10 (01/04/16-22/07/16) : 7121 ; ambulance n° 6/15 (16/04/16-04/09/17) : 3970 ; ambulance n° 208 (08/11/16-22/07/18) : 4623 ; ambulance n° 2/54 (20/01/7-17/10/17) : 2731 ; ambulance n° 5/8 (01-05/03/17) : 3254 ; ambulance n° 1/71 (06/04/17-30/03/18) : 3859 ; GBD 169 (02-02/09/17) : 2460 ; ambulance n° 6/5 (05/09/17-29/03/18) : 3971 ; ambulance n° 1/73 (11/02/18-11/06/18) : 6517.

SAINTE-MENEHOULD (La Grange-aux-Bois, Marne)ambulance n° 1/92 (20/11/15-10/04/16) : 3212 ; ambulance n° 12/5 (29/04/16-31/07/16) : 2581 ; ambulance n° 1/84 (01/08/16-12/09/16) : 1234 ; ambulance n° 11/16 (20/10/16-12/01/17) : 3387 ; ambulance n° 15/13 (16/10/17-27/03/18) : 4311 ; ambulance n° 1/60 ? (11/12/17-22/10/18) : 4021 ? ; ambulance n° 2/74 (09/04/18-09/06/18) : 2492.

SAINTS (Seine-et-Marne) ambulance n° 2/56 (01/02/17-26/11/17) : 2831 ; ambulance n° 12/14 (16/06/18-17/08/18) : 3546 ; ambulance n° 2/1 (13/08/18-02/10/18) : 3591.

SALENCY (près de Noyon, Oise)GBD 70 (08-08/09/18) : 2868.

SALEUX (Somme)ambulance n° 15/16 (19/11/14-06/04/15) : 2261.

SALLE (La, Vosges)ambulance n° 13/7 (30/03/16-08/04/16) : 3396.

SALON (Aube)GBD 22 (08/09/14-25/09/15) : 3654.

SAMOGNEUX (Meuse)ambulance n° 1/67 (01-09/09/14) : 4536 ; GBD 39 (31/01/18-02/02/18) : 3182.

SAMOUSSY (Aisne)ambulance n° 12/11 (25-25/11/18) : 3390.

SANCY (Aisne)GBD 56 (24/05/17) : 2444 ; GBD 151 (16/11/17-28/05/18) : 3669.

SANDRICOURT (Oise) - ambulance n° 4/61 (23/09/18-18/11/18) : 4718

SAPONAY (Aisne)GBD 63 (03-04/08/18) : 2903.

SARCUS (Oise)ambulance n° 3/22 (18/11/16-10/12/16) : 4399.

SARCY et CHAUMUZY (Marne) GBD 42 (09-09/12/16) : 3833 ; GBD 16 (07/08/18-18/09/18) : 6806.

SARREBOURG (Moselle)ambulance n° 13/3 (21/11/18-25/02/19) : 3258-3259 ; ambulance n° 8/2 (25/11/18-03/12/18) : 4379 ; ambulance n° 1/16, amb 1/2 Maroc (06-10/12/18) : 3430.

SARREBRUCK (Sarre, Allemagne)ambulance n° 6/16 (01/12/18-03/01/19) : 4657 ; ambulance n° 3/16, ambulance n° 3/22 (03/12/18-27/10/19) : 5782.

SARREGUEMINES (Moselle)ambulance n° 13/9 (18/12/18-22/02/19) : 3397.

SARRON (Oise) ambulance n° 1/81 (05/07/18-21/09/18) : 4225.

Sattel-bas (Haut-Rhin)ambulance n° 3/63 (22-25/07/15) : 563.

SAULCES-CHAMPENOISES (Ardennes)ambulance n° 2/52 (31-31/08/14) : 3459-3460.

SAULT-SAINT-REMY (Ardennes)GBD 28 (21/10/18-01/11/18) : 3236.

SAULXURES (Bas-Rhin)GBD 43 (15-15/08/14) : 3662.

SAULXURES-Lès-NANCY (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 3/64 (11-12/09/14) : 3094.

SAUVILLERS-MONGIVAL (Somme) GBD 15DIC (09-09/08/14) : 3303.

SAVERNE (Bas-Rhin)ambulance n° 13/3 (02-10/12/18) : 3258 ; ambulance n° 3/73 (07/12/18-30/09/19) : 4715-4716.

SAVONNIERES-DEVANT-BAR (Meuse)ambulance n° 1/67 (11/12/15-30/11/18) : 4536.

SAVY-BERLETTE (Pas-de-Calais)ambulance n° 1/70 (07/10/14-3/02/15) : 991.

SCHERPENBERG (Belgique)GBD 129 (20-20/05/18) : 2673.

SCHIESSROTH (Metzeral, Haut-Rhin)AA 2/75, ambulance n° 306 (08/05/15-26/06/15) : 2656.

SCHIESSROTHRIED (Metzeral, Haut-Rhin)AA 1/75, ambulance n° 305 (16/06/15-20/07/15) : 3131.

SCHLESTADT (Sélestat, Bas-Rhin)ambulance n° 9/10 (28/11/18-12/07/19) : 7122-7123 ; ambulance n° 2/54 (01-01/02/19) : 2731.

SCHLUCHTMATT (Haut-Rhin)AA 2/75, ambulance n° 306 (21/04/15-20/02/18) : 2656.

SCHMELZ-MITTLACH (Haut-Rhin)AA 2/64, ambulance n° 301 (11/07/15-02/11/18) : 2878.

SCHÖNHOLZ (Sundgau, Haut-Rhin)GBD 77 (09/11/17-13/01/18) : 4733 ; ambulance n° 216 (11-20/02/18) : 3211.

SCHRATZMÄNNELLE (Orbey, Le Linge, Haut-Rhin) – ambulance n° 3/63 (21-21/01/16) : 563.

SEBONCOURT (Aisne)GBD 66 (17-17/10/18) : 2589 ; GBD 123 (19-19/10/18) ; GBD 126 (19-31/10/18) : 2455 ; GBD 46 (19-20/10/18) : 4956.

Sechelles (Cuvilly, Oise) – ambulance n° 6/13 (10-12/02/15) : 1495.

SEDAN (Ardennes)GBD 7 (17-17/11/18) : 3018 ; ambulance n° 6/4 (23/11/18-26/02/19) : 2787-2788 ; ambulance n° 1/67 (30/11/18-25/12/18) : 4536 ; ambulance n° 16/1 (04/12/18-13/01/19) : 3569 ; ambulance n° 2/15?, GBC15 (22/12/18-28/02/19) : 5358.

SEICHAMPS (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 2/68 (08-12/09/14) : 3964.

SEICHEPREY (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 1/64 (16/10/14-15/01/15) : 2653 ; GBD 76 (19/11/15-02/12/15) : 4159.

SELENS (Aisne)GBD 161 (03/04/18-07/04/18) : 2676-2677 ; GBD 2 (24-24/08/18) : 3813 ; GBC 8 (20-20/09/18) : 3610 ; GBC 16 (26-26/09/18) : 3800.

SEMIDE (Ardennes)ambulance n° 2/5 (15-18/10/18) : 2842 ; ambulance n° 6/9 (19/10/18-04/11/18) : 3366.

Semilly (Laon, Aisne)GBD 127 (18-20/10/18) : 4076.

SEMOINE (Aube)ambulance n° 3/11 (11-31/09/14) : 3874.

SENONES (Coichots, Vosges) – ambulance n° 1/63 (14-19/04/15) : 3437.

SEMPIGNY (Oise)GBD 38 (22/05/18-12/06/18) : 5357.

Senades (Les, Les Islettes, Meuse) – ambulance n° 6/18 (08/07/18-29/08/18) : 3886.

Senecat (Bois de, Moreuil, Somme) – GBD 66 (05/05/18 ?-01/01/18 ?) : 2590

SENLIS (Oise)ambulance n° 1/5 DC (12/09/14-25/10/14) : 4543 ; ambulance n° 4/11 (30/09/14-06/04/15) : 3249 ; ambulance n° 3/11 (01/10/14-04/03/15) : 3874 ; ambulance n° 7/11 (03/10/14-21/11/14) : 3521 ; ambulance n° 12/11 (14/04/15-28/07/15) : 80 ; ambulance n° 15/7 (01-03/06/18) : 3703 ; ambulance n° 16/22 (14-14/07/18) : 3581 ; ambulance n° 1/7 (05/09/18-19/12/18) : 3426 ; ambulance n° 15/7 (18/09/18-25/10/18) : 3702.

SENNEVIèRES (Oise)GBD 61 ( 09-09/06/18) : 2669.

SENONCOURT (Ferme de Maujouy, Meuse) – ambulance n° 9/2 (17/10/17-04/05/18) : 1331 ; ambulance n° 2/2 (17/10/17-04/05/18) : 1733 ; ambulance n° 8/1 (04/05/18-04/12/18) : 3377.

SENONES (Vosges) ambulance n° 1/63 (26-26/12/14) : 3436.

SENTHEIM (Haut-Rhin)ambulance n° 1/57 (23/03/15-02/06/16) : 5022 ; ambulance n° 2/7 (09/01/16-03/07/16) ; ambulance n° 16/2 (30/06/16-04/03/17) : 3570 GBD 32 (24-24/02/18) : 3819.

SEPT-SAULX (Marne)ambulance n° 7/9 (15/09-15/10/14) : 2319 ; ambulance n° 11/9 (25-25/09/14) : 3540 ; GBD 17 (11-25/10/14) : 5223 ; ambulance n° 205 (17/04/17-18/08/18) : 3901 ; ambulance n° 13/14 (30/04/17-11.05.17) : 4306 ; ambulance n° 2/154 (15/05/17-22/06/17) : 4617.

SEPTMONTS (Aisne)ambulance n° 5/52 (31/10/14-16/01/15) : 3507 ; ambulance n° 3/55 (25/04/15-26/05/15) : 3247 ; ambulance n° 1/89 (07/05/15-06/10/15) : 2548.

SERAINCOURT (Ardennes) – ambulance n° 9/21 (14-14/11/18) : 2641.

SERAUCOURT-LE-GRAND (Aisne)GBD 26 (05-20/04/17) : 4953 ; GBD 27 (03-03/05/17) : 2692 ; GBD 21 (03/07-03/09/17) : 2862.

SERQUEUX (Seine-Inférieure)ambulance n° 3/3 (14-14/12/18) : 3469.

SERMOISE (Aisne)ambulance n° 13/8 (26/09/17-01/11/17) : 3548-3549 ; ambulance n° 5/21 (24/10/17-28/10/17) : 3503 ; ambulance n° 224 (11/09/18-14/10/18) : 2921 ;

SERRE (La, Aisne)GBD 121 (16/10/18-02/12/18) : 5323-5324.

SERVAIS (Aisne) – GBD 67 (14-16/10/18) : 9068.

SERVINS (Pas-de-Calais)ambulance n° 10/21 (09/10/15-20/12/15) : 1261 ; ambulance n° 1/84 (23/01/16-26/02/16) : 1234.

SERY-LES-MEZIERES (Aisne)GBD 47 (26-26/10/16) : 3836.

SERY-MAGNEVAL (Oise)ambulance n° 5/1 (27/09/16-24/07/18) : 4440 ; ambulance n° 3/1 (18-19/07/18) : 4439 ; ambulance n° 11/11, ambulance n° 5/1 (26/07/18-08/08/18) : 4442 ; ambulance n° 2/51, ambulance n°2/38 (07/08/18-13/09/18) : 3026-3027.

SEXEY-AUX-FORGES (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 1/68 (28/11/17-23/03/18) : 4610 ; ambulance n° 1/59 (05-14/12/18) : 2945.

SEZANNE (Marne)ambulance n° 11/10 (07-10/09/14) : 3386 ; ambulance n° 5/10 (07/09/14-21/12/14) : 1035 ; ambulance n° 9/10 (08-11/09/14) : 309 ; ambulance n° 5/5 (09/07/18-24/09/18) : 3357 ; ambulance n° 15/17 (18/09/14-03/10/14) : 4552 ; ambulance n° 3/5 (02/10/15-18/12/15) : 3870 ; ambulance n° 16/1 (22/06/18-09/10/18) : 3568 ; ambulance n° 16/20 (21/09/18-01/01/19) : 7450 ; ambulance n° 10/5 (05/10/18-29/12/18) : 4303 ; ambulance n° 3/5 (08-14/10/18) : 3872

SIERENTZ (Haut-Rhin)ambulance n° 14/14 (02/12/18-19/04/19) : 5713.

SIGNY (Ardennes) GBC 20 (07-07/08/18) : 2552.

SILLERY (Marne)ambulance n° 12/10 (16-16/09/14) : 2419-2420 ; GBD 2DIC (15/02/18-04/06/18) : 4078.

SIMENCOURT (Pas-de-Calais)ambulance n° 8/10 (22-29/10/14) : 79 ; ambulance n° 13/10 (05-12/11/14) : 4306.

Sire (Royaumeix, Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 1/154 (28-28/06/19) : 3863.

SIVRY-LA-PERCHE (Meuse)GBD 15DIC (09-09/11/18) : 3313.

SOILLY (Marne)GBC 3 (07-10/08/18) : 3795 ; ambulance n° 1/20 (27/08/18-07/09/18) : 4220

SOISSONS (Aisne) GBD 69 (29/08/18-30/09/18) : 6605-6608 ; GBD 128 (06-06/09/18) : 5326 ; ambulance n°237 (03/06/17-10/08/17) : 1943 ; ambulance n° 10/9 (19/10/17-21/03/18) : 3532-3533 ; ambulance n° 5/22 (20-20/10/17) : 3509 ; ambulance n° 1/38 (25/01/18-07/10/18) : 2728 ; GBD 72 ( ?-02/07/18) : 2699 ; GBC 20 (11-11/08/18) : 3802 ; ambulance n° 5/16 (05/02/16-15/03/16) : 3501 ; ambulance n° 15/14 (21-30/03/17) : 1236 ; ambulance n° 237 (04/04/17-07/01/18) : 1940-1942, 4229 ; ambulance n° 5/22 (12/08/17-12/06/18) : 3507 ; ambulance n° 4/45 (15/09/14-01/10/14) : 3488-3490 ; GBD 55 (22-24/09/14) : 4618 ; ambulance n° 2/55 (25/09/14-08/03/15) : 4615 ; ambulance n° 2/7, ambulance n° 4/44 (14/10/14-26/02/16) : 3963.

SOMBRIN (Avesnes-le-Conte, Pas-de-Calais)ambulance n° 13/10 (12/12/14-16/02/15) : 4306.

SOMMAUTHE (Ardennes)ambulance n° 2/12 (28/08/14-14/09/14) : 1778.

SOMME (secteur de la, soutien)GBD 14 (11/08/16-17/09/16) : 3087 ; GBD 48 (06-18/09/16) : 2694 ; GBD 125 (29/09/16-15/11/16) : 2449 ; GBD 166 (31/03/18-24/08/18) : 3022 ; GBD 3 (28/07/18-27/09/18) : 3017 ; GBD 201 (19-21/08/18) : 3090 ; GBD 34 (13/09/18-17/09/18) : 3822 ; GBD 3 (02-02/01/19) : 3017.

SOMME-BIONNE (Marne) ambulance n° 11/16 (26/08/15-03/09/15) : 3387 ; ambulance n° 8/20 (04/09/15-05/03/16) : 139, 4801 ; ambulance n° 3/15 (29/12/15-20/05/16) : 3091 ; ambulance n° 6/15 (21-29/04/16) : 3516 ; ambulance n° 10/2CAC, ambulance n° 10/17 (12-12/05/16) : 3382 ; ambulance n° 8/4 (19/08/16-15/10/16) : 1348 ; ambulance n° 7/4 (04/09/16-01/10/16) : 1059 ; ambulance n° 5/1 (15/02/17-16/04/17) : 4439 ; ambulance n° 10/1 (27/02/17-06/04/17) : 4431 ; ambulance n° 4/18 (11-21/03/17) : 4417 ; ambulance n° 10/8 (14/03/17-04/03/18) : 3035 ; ambulance n° 2/66 (22/03/18-08/04/18) : 2947 ; ambulance n° 221 (30/05/18-16/07/18) : 3409 ; ambulance n° 249, GBD 161 (14/08/18-18/10/18) : 5110 ; ambulance n° 6/9 (25/09/18-05/10/18) : 3366-3367 ; ambulance n° 16/2 (26/09/18-07/10/18) : 2570 ; ambulance n° 12/2 (04-07/10/18) : 3571 ; ambulance n° 2/13 (10-11/10/18) : 9005-9006.

SOMME-SUIPPE (Marne)ambulance n° 8/17 (14-30/09/14) : 7751 ; ambulance n° 7/17 (16/11/14-05/11/15) : 1697 ; ambulance n° 9/17 ( ?-26/09/15) : 4606 ; ambulance n° 11/22 (12/03/15-15/05/17) : 2644 ; ambulance n° 7/16 (04/04/15-25/06/15) : 61 ; ambulance n° 3/16, ambulance n° 3/22 (12/04/15-02/10/15) : 5782 ; ambulance n° 7/16 ( ?) : 589 ; ambulance n° 5/14 (20/08/15-30/09/15) : 111 ; GBD 27 (21-21/08/15) : 2691 ; ambulance n° 5/14 (30/09/15-14/10/15) : 112 ; ambulance n° 7/16 (21/10/15-12/12/15) : 589 ; ambulance n° 3/11 (23/12/15-23/04/16) : 3874 ; GBD 13 (28-28/04/16) : 3652 ; ambulance n° 1/21 (28/06/16-22/07/16) : 690 ; ambulance n° 2/152 (05/08/16-04/05/17) : 2836 ; ambulance n° 2/60 (03/09/16-04/05/17) : 4025 ; ambulance n° 10/1 (20/05/17-03/12/17) : 4492 ; ambulance n° 217 (19/06/17-03/12/17) : 3592 ; ambulance n° 209 (29/09/17-25/10/17) : 4365-4366 ; ambulance n° 8/18 (25/10/17-06/03/18) : 3690 ; ambulance n° 201 (10/04/18-02/09/18) : 3588 ; GBD 43 (16/07/18-30/09/18) : 3661, 3667 ; ambulance n° 2/9 (27/09/18-05/10/18) : 2963.

SOMME-PY (Marne)GBD 43 (04-22/10/18) : 3667 ; ambulance n° 1/21 (18/10/18-01/11/18) : 3435.

SOMME-TOURBE (Marne) – ambulance n° 12/11 (25/08/15-03/09/15) : 80 ; ambulance n° 5/11 (29-31/08/15) : 76 ; ambulance n° 7/11 (02/09/15-27/12/15) : 3521 ; ambulance n° 11/16 (04-28/10/15) : 3387 ; ambulance n° 2/16 (07/10/15-06/12/15) : 3451 ; ambulance n° 3/155 (05/03/16-20/04/16) : 2734-2735 ; ambulance n° 15/15 (22/03/16-26/4/16) : 3101 ; ambulance n° 7/17 (22/05/16-19/04/17) 1697, 3032 ; ambulance n° 2/60 (03/08/16-03/09/16) : 4025 ; ambulance n° 16/16 (?) : 4664 ; ambulance n° 5/4 (05-27/09/16) : 4057 ; ambulance n° 5/4 (30/09/16-30/12/16) : 4057 ; ambulance n° 9/3 (03/12/16-01/03/17) : 1534 ; ambulance n° 204 (26/05/17-16/10/18) : 3898

SOMMEDIEUE (Meuse)ambulance n° 3/67 (16/01/15-09/04/15) : 4180 ; ambulance n° 2/15 (15/03/16-19/07/16) : 5958 ; ambulance n° 13/14 (03-31/07/16) : 2658 ; ambulance n° 11/8 (16/09/16-18/08/17) : 4660 ; ambulance n° 5/3 (27/07/16-05/02/17) : 1059 ; GBD 27 (04-04/08/16) : 2691 ; ambulance n° 2/68 (01/06/18-22/07/18) : 3965.

SOMMERVILLER (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 2/20 (02-04/09/14) : 1194

SOMMESOUS (Marne)ambulance n° 4/11 (11-11/09/14) : 3249 ; ambulance n° 1/60 (11-12/09/14) : 3311 ; ambulance n° 12/12 (13-13/09/14) : 2259.

SOMMETHONNE (Meix-devant-Virton, Belgique) – ambulance n° 6/2 (23/08/14-03/03/15 ?) : 3363-3365.

SOMPUIS (Marne)ambulance n° 9/21 (12-12/09/18) : 2642 ; ambulance n° 9/17 (11-15/09/14) : 4607.

SOMSOIS (Marne)ambulance n° 1/17 (08-15/09/14) : 3431 ; ambulance n° 6/17 (17/09/14-05/11/14) : 4092.

Sonville (près de Verdun, Meuse) –GBD 35 (15-20/05/16) : 3823

Sorel (Château, d’Orvillers-Sorel, Oise) – ambulance n° 8/6 (11-11/11/16) : 2950 ; ambulance n° 15/11 (23-26/03/17) : 2884 ; GBD 129 (16-16/08/18) : 2673 ; ambulance n° 224 (02-11/09/18) : 2920-2922.

Sorey (Meuse)ambulance n° 16/8 (27/12/14-11/12/18) 2431 ; ambulance n° 13/12 (18/05/16-02/01/18) : 4097.

SOUAIN (Marne) – GBD 127 (01/10/15-28/06/16) : 4075 ; ambulance n° 3/44 (20/10/15-30/03/16) : 4075 ; GBD 56 (04-04/10/15) : 3445 ; ambulance n° 1/11 (04/10/15-07/10/17) : 3429 ; GBD 127 (04/10/15-28/06/16) : 4076 ; ambulance n° 1/51 (05/10/15-31/12/15) : 4286 ; ambulance n° 3/44 (05-10/10/15) : 4358 ; ambulance n° 2/51 (09/10/15-30/03/16) : 4612 ; GBD 30 (14-23/10/15) : 494 ; GBD 48 (20-23/10/15) : 2694 ; ambulance n° 11/9 (17/07/16-23/08/16) : 2540 ; ambulance n° 9/10 (04/09/16-19/03/17) : 4658 ; ambulance n° 8/1 (18-18/11/16) : 3375 ; GBD 23 (10/02/17-12/03/18) : 2827 ; ambulance n° 5/12 (09/04/17-27/10/18) : 2968 ; ambulance n° 3/18 (29/12/17-20/02/18) : 2399 ;GBD 15 (16/06/18-0810/18) : 1812, 3669 ; GBD 13 (17/07/18-04/09/18) : 3653 ; GBD 22 (27/9/18-05/11/18) : 3654 ; GBD 21 (28/09/18-08/10/18) : 2864-ambulance n° 9/11 (30/09/18-20/12/18) : 3874 ; ambulance n° 3/11 (30/9/18-07/10/18) : 3875 ; ambulance n° 2/1, GBC 2 (08-31/10/18) : 3864 ; ambulance n° 3/73 (11/10/18-07/12/18) : 4715 -(Bois de la Chenille, près de)GBD 30 (14-23/10/15) : 494 – (PC Chapron) GBD 170 (30-30/09/18) : 2557 ; ambulance n° 2/12 (02-02/09/14) : 1778 ; GBD 60 (12/05/15-12/09/18) : 5320 ; GBD 15DIC (28/5/15-30/09/15) : 3303 ; GBD 10DIC (29-29/09/15) : 3233 ; ambulance n° 18/6 (29/09/15-23/06/16) : 4515 ; ambulance n° 8/17 (30/09/15-14/07/16) : 7751 – (PS Opéra, près de Souain), ambulance n° 3/51 (08-08/10/15) : 378.

Souche (nord de la) – GBD 121 (6-08/11/18) : 5324.

SOUCHEZ (Pas-de-Calais) – ambulance n° 11/1, GBD 55 (01-3/07/15) : 3538 ; GBD 77 (24/09/14-15/06/16) : 4734 ; GBD 70 (04-12/10/15) : 181 ; ambulance n° 6/14 (18-31/12/15) : 3515 ; ambulance n° 3/55 (23-23/11/15) : 3248 ; GBD 13 (08-19/12/15) : 590 ; GBD 17 (15/01/16-21/04/16) : 5061 ; GBD 77 (22/05/16-27/12/16) : 4733.

SOUHESMES (Meuse)GBC 15 (26-26/09/14) : 3798 ; ambulance n° 5/11 (23/12/16-28/06/17) : 3881 ; ambulance n° 11/10 (28-28/09/17) : 3386 ; ambulance n° 3/59 (24/07/18-08/10/18) : 3879 ; ambulance n° 10/2 ? (10/08/18-05/11/18) : 3882 ; ambulance n° 4/12 (14-14/11/18) : 4297 ; ambulance n° 7/12 (24-24/11/18) : 3523.

SOUILLY (Meuse) GBD 67 (07-09/09/14) : 9066 ; ambulance n° 2/67 (07-07/11/14) : 2965

Souniat (camp, Moiremont, Marne) – ambulance n° 6/3 (25/09/15-05/02/16) : 2408 ; ambulance n° 8/18 (08/07/16-03/09/16) : 3690.

SOUPIR (Aisne) GBD 12 (22/04/17-31/03/18) : 2819 ; GBD 56 (26/04/17-13/05/17) : 2444 ; ambulance n° 12/6 (30-30/04/17) : 2951 ; ambulance n° 5/56 (10-10/05/17) : 2395 ; GBD 39 (18/05/17-03/06/17) : 1179 ; GBD 77 (07/06/17-13/07/17) : 4733 ; GBD 87 (28/08/17-20/10/17) : 7021 ; GBD 67 (04-04/12/17) : 9067.

SOURDON (Somme)GBD 166 (01/04/18-17/08/18) : 3021.

Souville (Fort, baraquements, Meuse) – ambulance n° 3/51 (22-25/02/16) : 378 ; GBD 5 (06/04/16-17/06/17) : 5310, 5316 ; GBD 48 (30/04/16-12/05/16) : 2694 ; GBD 36 (25/05/16-01/06/16) : 3825-3826 ; GBD 6 (01/06/16-15/08/16) : 4086 ; GBD 36 (02-05/06/16) : 3826 ; GBD 201 (29-29/10/16) : 3089.

Souy-Lavergne (Marne) – GBD 43 (30/09/18-04/10/18) : 3667.

SOYéCOURT (Somme) GBD 43 (26/08/16-07/06/17) : 3666-3667 ; GBD 36 (26/12/16-30/01/17) : 3825 ;

Spitzenfels (Le Valtin, Haut-Rhin)GBC 51 (23-23/07/15) : 6069

Sprite ? (Belgique) – GBD 164 (28-28/10/18) : 2678.

STADEN (Belgique) – GBD 77 (13-16/10/18) : 4733.

STAINVILLE (Meuse) – GBD 128 (27/07/16-23/09/16) : 5325.

STORKENSOHN (Haut-Rhin) – AA 1/65 (01-01/12/18) : 3438.

STEENWOORDE (Nord) –ambulance n° 12/16 (13/12/14-08/07/16) : 4608 ; ambulance n° 1/52 (16-16/04/18) : 4288.

STEINBACH (Haut-Rhin)AA 2/64, ambulance n° 301 (07/01/15-01/01/18) : 2878-2879.

STONNE (Ardennes)ambulance n° 7/12 (28-28/08/14) : 3523 ; ambulance n° 8/12 (28/08/14-28/08/15) : 776.

STRASBOURG (Bas-Rhin) ambulance n° 11/10 (26/11/18-03/12/18) : 3386 ; ambulance n° 2/8 (03-06/12/18) : 2730 ; ambulance n° 7/7 (04-18/12/18) : 4738 ; ambulance n° 5/66? (09/12/18-09/05/19) : 4181 ; ambulance n° 1/75 (15/02/?-01/04/?) : 3131.

SUARCE (Haut-Rhin)ambulance n° 2/Belfort (08/11/14-05/01/16) : 5148.

SUGNY (Ardennes)GBD 42 (13/10/18-02/11/18) : 3834.

LINGEKOPF (Haut-Rhin)AA 1/75 (29-29/07/15) : 3861.

SUIPPES (Marne) Château de Nantivet, ambulance n° 12/22 (07/09/14-13/10/14) : 1039 ; ambulance n° 9/12 (01/02/17-04/01/18) : 3033 – Suippes, ambulance n° 1/22 (25/08/14-09/10/15) : 4221 ; ambulance n° 11/17 (02-11/09/14) : 3542 ; ambulance n° 2/60 (16/09/14-13/03/15) : 82 ; ambulance n° 6/21 (16/09/14-10/10/14) : 4737 ; ambulance n° 8/21 (16/09/14-21/11/14) : 2985 ; ambulance n° 7/21 (18-18/09/14) : 62 ; ambulance n° 10/21 (15-20/09/14) : 1261 ; ambulance n° 4/11 (14-18/09/14) : 3249 ; ambulance n° 5/21 (15/09/14-01/10/14) : 3503 ; ambulance n° 16/17 (21/09/14-09/10/14) : 7671 ; ambulance n° 9/21 (25/09/14-02/10/14) : 2641 ; ambulance n° 7/12 (29/09/14-31/10/14) : 3523 ; ambulance n° 9/11 (15/11/14-15/11/14) : 3379 ; ambulance n° 7/2 (22/12/14-03/08/15) : 114 ; ambulance n° 5/17 (31/01/15-08/06/15) : 3685 ; ambulance n° 7/4(20/02/15-07/03/15) : 265 ; ambulance n° 1/4 (22/02/15-01/04/15) : 3304 ; ambulance n° 14/4 (27/02/15-10/03/15) : 3039 ; ambulance n° 2/60 (14/03/15-27/10/15) : 83, 4025 ; GBD34 (16-16/03/15) : 3821 ; GBD60 (12-19/05/15) : 5319 ; ambulance n° 3/37 (12-29/09/15) : 3471 ; GBD 10DIC (23-23/09/15) : 3233 ; ambulance n° 11/5 (25/09/15-18/05/16) : 7748 ; ambulance n° 8/17 (25/09/15-17/06/16) : 7747 ; GBD 14 (25-26/09/15) : 3087 ; ambulance n° 1/56 (26/09/15-10/10/15) : 3309 ; ambulance n° 9/9 (26/09/15-28/08/16) : 2739 ; ambulance n° 3/56 (26/09/16-10/12/16) : 5627 ; ambulance n° 12/6 (26/09/15-01/10/15) : 2951 ; ambulance n° 10/9 (26-28/09/15) : 3532 ; ambulance n° 3/67 (28/09/15-21/06/16) : 4180 ; ambulance n° 1/17 (28-30/09/15) : 3431 ; ambulance n° 2/56 (01/10/15-26/11/15) : 2831 ; ambulance n° 19?/6 (07-08/10/15) : 1131 ; ambulance n° 10/11 (08/10/15-15/12/16) : 3891 ; ambulance n° 13/15 (10-24/10/15) : 790 ; ambulance n° 15/8 (12-25/10/15) : 3400 ; ambulance n° 2/67 (04/12/15-02/05/16) : 2965-2966 ; ambulance n° 4/9 (03/06/16-27/08/16) : 4295, 1164 ; GBD 18 (28/07/16-10/10/16) : 5224 ; GBD 17 (22-28/08/16) : 5223 ; ambulance n° 8/4 (22/10/14-11/11/16) : 3375 ; GBD 15 (01-01/02/17) : 2639 ; ambulance n° 9/12 (01-01/02/17) : 3033 ; GBD 23 (10/02/17-10/03/17) : 2826 ; ambulance n° 10/1 (17/04/17-02/08/17) : 4431 ; ambulance n° 2/60 (04/05/17-11/12/17) : 4025 ; ambulance n° 3/18 (10/10/17-18/02/18) : 2399 ; GBD 36 (15/10/17-28/01/18) : 3825 ; ambulance n° 7/4 (16/10/17-23/08/18) : 2119 ; GBD35 (26-26/10/17) : 3823 ; ambulance n° 4/3 (04/03/18-14/04/18) : 3679 ; ambulance n° 13/3 (21/03/18-16/06/18) : 3258 ; ambulance n° 5/3 (23/03/18-01/04/18) : 3355 ; GBD 170 (15/07/18-11/09/18) : 2557 ; GBD 13 (18-27/07/18) : 3652 ; ambulance n° 11/17 (25-29/09/18) : 3542 ; GBD 2DIC (09-16/10/18) : 4079 ; GBD 168 (08-08/10/18) : 2458.

SULZERN (Soultzeren, Haut-Rhin) ambulance n° 209 (29-29/05/16) : 4365 ; ambulance n° 5/63 (24/01/17-10/01/18) : 6210.

SUZANNE (Somme)GBD 47 (14-14/07/16) : 3836 ; ambulance n° 209 (18-25/0716) : 4365-4366 ; GBC 32 (23/09/16-17/11/16) : 3807 ; ambulance n° 231 (07/10/16-12/11/16) : 3263, 3265 ; ambulance n° 1/2 DMaroc (13/11/16-03/12/16) : 3450 ; ambulance n° 2/67 (13/11/16-05/12/16) : 2965 ; ambulance n° 3/56 (10/10/16-04/08/17) : 5627.

 

Abréviations : AA (ambulance alpine) - ACA (ambulance chirurgicale automobile) –ambulance n° (ambulance) – AO (armée d’Orient) - DC (division de cavalerie) – DIC (division d’infanterie coloniale) – D. Maroc (division marocaine) – E (Etapes) –ES (Equipe sanitaire) - GBD (Groupe de brancardiers divisionnaires) – GBC (Groupe de brancardiers de corps d’armée) – HC (Hôpital complémentaire) – HCA (Hôpital complémentaire d’armée) - HoE (hôpital d’évacuation) – HT (hôpital temporaire) - L (Levant) - P (Palestine) – PS (Palestine-Syrie) - TS (Train sanitaire) – TSI (Train sanitaire improvisé) - TSSP (Train sanitaire semi-permanent).

Remerciements à M. Eric Mansuy

N’HESITEZ PAS A ME FAIRE PART DE VOS OBSERVATIONS.

Les formations hospitalières de la zone des armées font quant à elle l'objet de longs développements dans le 5e tome et dernier des Hôpitaux militaires dans la guerre 1914-1918 (2008-2016).

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>