Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com

HOPITAL AUXILIAIRE N° 29 DE RIVES (ISERE)

21 Octobre 2015 , Rédigé par François OLIER Publié dans #les hopitaux

HOPITAL AUXILIAIRE N° 29 DE RIVES (ISERE)

La Grande Guerre à Rives, à travers un « album-souvenir » devenu un « trésor » de bibliophilie…

Madame Geneviève Delafon qui prépare un article pour les Chroniques Rivoises sur les soldats blessés hospitalisés à l’hôpital auxiliaire n°29 de Rives (Isère) et sur l’analyse de leurs courriers de remerciements adressés à la direction de cet hôpital temporaire, m’a signalé l’existence d’un « album-souvenir » sur cette formation hospitalière d’une centaine de lits. Cet ouvrage à petit tirage – de l’ordre de 200 exemplaires - exceptionnellement illustré devenu introuvable mériterait une analyse bibliographique complète qui ne paraît pas avoir été faite. Je suis d'ailleurs "preneur" de toute information à ce sujet. Madame Carole Darnault, présidente d’ARAMHIS, la revue d’histoire du pays rivois, m’a aimablement communiqué la référence d’un article publié dans sa revue en 1991 - disponible en PDF - qui s’inspire de cet album-souvenir du HA 29.

Hôpital auxiliaire n°29, relevant de la société de secours aux blessés militaires de la 14e région militaire, implanté dans les dortoirs de la papeterie Blanchet Frères et Kléber (BFK), du 1er septembre 1914 au 27 janvier 1919. Quelques compléments à la notice historique publiée dans les Hôpitaux militaires dans la Guerre 1914-1918, tome 4, p. 174 :

Ouverture de l’hôpital et accueil du premier blessé : 1er septembre 1914 – Dernière entrée (admission) d’un hospitalisé : 24 décembre 1918- Dernière sortie : 27 janvier 1919, évacuation sur l’hôpital complémentaire n° 30 de Grenoble lequel fermera en novembre 1919. Fermeture administrative par décision ministérielle n° 1156.B-1/7 du 10 janvier 1919 du sous secrétaire d’Etat au service de santé militaire. L'hôpital ferma après avoir accueilli 2118 hospitalisés pour une capacité hospitalière qui varia de 92 à 100 lits.

Sources : Musée du service de santé des armées, Paris, carton 187 – Roger Menu, L’hôpital militaire auxiliaire n° 29 de Rives, dans les Chroniques rivoises, n° 11, avril 1991, p. 9-13 – Bull. SSBM, n° 13, avril 1919, p. 395.

http://www.aramhis.org/

Cette association très active a déjà présenté en 2014 (nov-décembre) une exposition sur "les Rivois dans la Grande Guerre". Gageons que lors d'une prochaine exposition, l'ouvrage sur l'hôpital auxiliaire n°29, sera une nouvelle fois mis à l'honneur.

Lire la suite

CONFERENCE : HOPITAUX D’AVALLON 1914-1919

19 Octobre 2015 , Rédigé par François OLIER Publié dans #varia

CONFERENCE : HOPITAUX D’AVALLON 1914-1919

HOPITAUX D’AVALLON 1914-1919

Conférence le 11 novembre 2015 à 16h à la mairie de Quarré-les-Tombes (Yonne), de Madame Nicole Roy-Gillot sur les hôpitaux civils et militaires d’Avallon dans la Grande Guerre.

invitée par l’Association Mémoire Vivante du Canton de Quarré-les-Tombes dans le cadre de son exposition 1914-1918, Madame Roy-Gillot présentera un diaporama illustré de nombreux extraits et agrandissements de photos, cartes postales anciennes sur les hôpitaux permanents et temporaires d’Avallon.

Lire la suite

EXPOSITION « LA GUERRE DES GAZ » A VITRY-LE-FRANCOIS

13 Octobre 2015 , Rédigé par François OLIER Publié dans #varia

Exposition du 10 octobre au 11 novembre 2015
Exposition du 10 octobre au 11 novembre 2015

EXPOSITION « LA GUERRE DES GAZ » A VITRY-LE-FRANCOIS, du 10 octobre au 11 novembre 2015

La mise en oeuvre de cette magnifique exposition, placée sous la houlette de la mairie de Vitry-le-François, réalisée à base de « tableaux vivants » a fait un large appel à de nombreuses expertises sur la Grande Guerre - dont celle de l’association « Autour du conservatoire des produits de santé des armées » de Chanteau dans le Loiret (ACAPSA) dont j'ai présenté les activités dans un précédent billet.

« C’est l’événement du mois : l’exposition de la « Guerre des Gaz » à la salle du Manège de Vitry-le-François fait déjà la une de la presse.
Un spectacle impressionnant de réalisme attend les visiteurs. Vous vous retrouverez ainsi au cœur même de la bataille, dans une tranchée reconstituée, soumis à une attaque (heureusement fictive) de gaz de combat. Un cheval équipé d’un masque à gaz et son cavalier lui aussi en tenue de protection anti-gaz. En tout, 13 scènes différentes vous ramènent juste 100 ans en arrière, pendant la Première Guerre Mondiale, comme si vous y étiez. Une première en France, une exposition placée sous le Haut Patronage du Président de la République. Les « tableaux vivants » proviennent de l’exposition « Liège Expo 14-18 » qui a attiré 500 000 visiteurs à Liège, en Belgique, cet été.

L’entrée est de 1 € pour les enfants, de 3 € pour les adultes, et des visites guidées et commentées par des spécialistes sont également prévues (5 €).

L’exposition est ouverte en semaine de 08h45 à 11h30 (sauf périodes scolaire où cette plage horaire est réservée aux visites des classes) et 13h30-18h30. Samedi, dimanche et jours fériés : 11h-19h du 10 octobre au 11 novembre 2015. »

Source : Ville de Vitry-le-François
Lire la suite

L’HOPITAL AUXILIAIRE N°6 DE SAINT-ETIENNE (LOIRE) AUX ARCHIVES DEPARTEMENTALES…

12 Octobre 2015 , Rédigé par François OLIER Publié dans #les hopitaux

L’HOPITAL AUXILIAIRE N°6 DE SAINT-ETIENNE (LOIRE) AUX ARCHIVES DEPARTEMENTALES…

Un album complet de photographies sur le service de santé dans la zone de l’intérieur (13e région militaire, Loire, Saint-Etienne)

Je tiens à débuter ce billet en présentant mes chaleureux remerciements à Mme Maria Xypolopoulou, étudiante en master à l’université Capodistrienne d’Athènes pour m’avoir signalé ce magnifique album détenu par les archives départementales de la Loire (Saint-Etienne), conservé sous la cote 2NUM_1F173, qu’il m’a été donné de consulter en ligne, en septembre 2015, durant un court laps de temps, avant son retrait ?. Mme Xypolopoulou prépare actuellement un mémoire sur la « Photographie en France pendant la Grande Guerre » ; « dénicheuse » de trésors, elle possède des connaissances très étendues sur les fonds documentaires de l’Hexagone en 1914-1918.

Cet album est véritablement un petit trésor dont peut s’enorgueillir le département de la Loire, tant à travers la thématique, la cohérence du propos (service de santé de la croix-rouge locale (SSBM)), le nombre de documents (plusieurs dizaines) et la qualité de cette « photographie d’amateur ». Par ailleurs, dans la thématique présentée, qui reste classique dans ses descriptions animées ou non et ses traditionnelles photographies de groupes civils et militaires, quelques perles peuvent être repérées qui traitent du mois d’août 1914 et de l’arrivée des premiers blessés à l'hôpital auxiliaire n°6 ou à l'infirmerie de gare de Saint-Etienne. Ces photographies deviendront ensuite très rares – voire interdites – par pudeur, par souci de ne pas alarmer les populations. N’oublions pas aussi, que dès sept.-oct. 1914, les périodiques de la presse régionale s’autocensureront ou seront censurés en ce qui concerne la publication de longues listes de blessés accueillis dans les hôpitaux permanents et temporaires de province.

Présentation succincte de l’album, à ce jour :

[page 1] Dispensaire-école de la Croix-Rouge de Saint-Etienne [août 1914].

[pages 2, 3, 4, 5] Infirmerie de gare (SSBM) de Saint-Etienne : arrivée des blessés militaires [23 août 1914] – description des locaux – Présentation du personnel infirmier, infirmières [1914-1915].

[page 6] Les services militaires et sanitaires de la gare de Saint-Etienne : photographies de groupes [ca1914].

[pages 7, 8, 9, 10, 11, 12] Hôpital des Houillières, annexe du Soleil dite « ambulance du Soleil », Hospice Sainte-Barbe de Saint-Etienne – description des locaux. Présentation du personnel soignant civil (infirmières et d’exploitation). Quelques blessés et malades. Quelques infirmiers de la 13e section d’infirmiers militaires (SIM), etc. [1914-1915].

[pages 13, 14, 15, 16] Ambulance du « Palais de Justice », hôpital auxiliaire n°6, rue du Palais-de- Justice – description des locaux. Présentation du personnel soignant civil (infirmière et d’exploitation, lingères). Quelques blessés et malades, des visiteurs, etc. [1914-1916].

[page 17] Maison de convalescence de la Barollière [1914-1916]

[page 18] Hôpital de l’hôtel des ingénieurs [ca1915]

[page 19] Maison de convalescence Le Monteil, hôpital des ingénieurs, Bouthéon, Feurs [ca1914-1915]

Etc.

Nota : le lien vers cet album en ligne ne serait plus opérationnel à ce jour… Les chercheurs intéressés peuvent toujours le consulter auprès des archives départementales de la Loire à Saint-Etienne et m'adresser leurs compléments que je publierai sur ce blog.

Vous pouvez aussi consulter les monographies hospitalières et marcophiles de l’hôpital auxiliaire n°6 de Saint-Etienne dans notre tome 4 des Hôpitaux militaires dans la Guerre 1914-1918 (Ysec, 2014, p. 123-124) ou les monographies du bulletin de la société de secours aux blessés militaires, n° 12, janvier 1919, 13e région militaire, p. 334-357.

Si vous avez connaissance d'autres perles d'archives sur le service de santé militaire et civil hospitalier, en 1914-1918 susceptibles d'être présentées sur ce blog ou déjà traitées en ligne dans des périodiques, journaux, revues numériques, etc. n'hésitez pas à m'envoyer un lien vers ces documents. A bientôt !

Lire la suite

AMBULANCE 13 – GUEULE DE GUERRE

2 Octobre 2015 , Rédigé par François OLIER Publié dans #varia

AMBULANCE 13 – GUEULE DE GUERRE

Une suite attendue - Le tome 6 est paru le 30 Septembre 2015 - Scénariste : Patrice Ordas – Dessinateur : Alain Mounier – édition Grand Angle, 2015, 48 p.+ encart illustré 8 p. D’après une histoire de Patrick Cothias et Patrice Ordas.

La saga de Louis Bouteloup se poursuit avec ce tome 6 qui clôture le cycle III… Cet album auquel j’apporte quelques miettes de « conseils avisés » avec d’autres (Xavier Tabbagh et Philippe Lafargue), devrait être – comme ses devanciers – un grand succès de librairie. Ce 6e volume est accompagné d’un encart illustré (n.p.) de dix pages élaboré par l’Association des Amis du service de santé des armées et intitulé : La chaîne d’évacuation des blessés pendant la Grande Guerre. Un autre gage de succès pour cette association dynamique, organisatrice au Val-de-Grâce à Paris les 4 et 5 février 2015 du colloque : "le service de santé aux armées durant la Grande Guerre", dont le Petit Journal en forme d’annales (Panorama médical) est sur le site de l’association. Ici.

Loin des tranchées, un médecin défiguré fait face à un autre visage.

Texte de l’éditeur : « Chirurgien militaire, Louis Bouteloup est désormais entre les mains de ses pairs. Grièvement blessé et défiguré sur le front alsacien, il peut cependant compter sur les talents de sculpteur d’Émilie pour retrouver un visage. Mis hors du cadre de l’armée, Louis est confronté aux peurs de l’arrière, aux monstrueux canons bombardant la capitale. Il découvre aussi le sentiment profond qu’il éprouve pour Émilie. Sera-t-il trop tard pour reconstruire leur vie ? (…)

  • Que dites-vous ? Vraiment ? c’est le fils Bouteloup, vous êtes sûre ?
  • Messieurs, il apparaît que ce garçon est l’un des nôtres, alors je compte sur vous, n’est-ce pas ?
  • Je n’attends pas un miracle mais, au moins, qu’un enfant puisse le regarder sans se mettre à hurler.
  • Je sais que vous êtes des novices. Etudiez bien les méthodes de Pont. On l’opère dans deux jours. »

Bonne lecture en compagnie de Louis Bouteloup.

Lire la suite