Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com

journal de guerre du service de santé - samedi 11 mai 1940

23 Janvier 2020 , Rédigé par François OLIER Publié dans #GUERRE 1939-1945

 

 

Samedi 11 mai 1940

Poursuite de la mise en oeuvre de l'option "Dyle". Les combats s'intensifient en Hollande. Franchissement de la Meuse par les Allemands. Sérieux bombardements sur plus de 33 aérodromes en France

 

 

MANOEUVRE SANITAIRE

 

   

Médecin Général Mahaut

                     Ière Armée

            "Tout est en place on attend les évènements." (médecin-général Mahaut).

            Les corps d'armée (CA) poursuivent leur avance en Belgique. La direction du service de santé de la Ière armée (premier échelon) s'installe à Valenciennes, où quelques blessés civils victimes de bombes d'avions sont traités depuis le 10 mai au soir. Les centres hospitaliers de Marcoing (HoE1 n°3), Cambrai, Saint-Quentin commencent à procéder au chargement de leurs trains sanitaires. Installation à l'hôpital complémentaire "lycée Henri Martin" de l'ambulance chirurgicale lourde n°401 (médecin-commandant Courty).

            Centre hospitalier de Maubeuge - Arrivée dans la matinée, du groupe chirurgical mobile n°13 (médecin-lieutenant Colson). Le matériel chirurgical et radiologique est installé dans un local de la clinique "Saint-Christophe". Les trois équipes chirurgicales fonctionnent alternativement avec l'équipe chirurgicale de l'hôpital militaire. Les évacuations sanitaires sont assurées sur Saint-Quentin.

 

                        IIe Armée

            HoE1 n°5 (Ancemont) - 178 lits sont occupés à minuit - Dans la journée : 190 entrées et 12 sorties (six évacués et six décès).

            La deuxième section de la compagnie sanitaire automobile n°542 (capitaine Normand) transporte des malades civils des hôpitaux de Sedan sur Rethel et Château-Porcien. Du 11 au 14 mai, les deuxième et troisième sections de la CSA n°542 évacuent les hôpitaux de Vouziers, Maison-Rouge, La Forêt, Saint-Morel et Corbon.

 

                        IIIe Armée

            HoE1 n°6 (Burthecourt) - Arrivée à Burthecourt de l'ambulance chirurgicale lourde n°413 (médecin-capitaine Banzet).

 

                        IVe Armée

         Centre hospitalier de Toul - Bombardement de l'hôpital militaire (Gama ?) de Toul (570 lits), les 11 et 12 mai 1940 (trois bâtiments éventrés).

 

                        VIIe Armée

Les corps d'armée poursuivent leur avance en Belgique et en Hollande; les unités de découverte sont à Tilburg et Turnhout.

 

               A Saint-Nicolas, l'hôpital "Saint-Louis" est prêt à fonctionner (médecin-lieutenant Ferradou). Mise en place de la chaîne des évacuations : Duffel (urgence 1), Saint-Nicolas (urgences 2 et 3). Reconnaissance des moyens hospitaliers d’Anvers et des compléments d'hospitalisation de Saint-Nicolas ("Séminaire" et "Institution de jeunes filles").

 

                Centre hospitalier de Zuydcoote - dispose de neuf équipes chirurgicales :

            - ambulance chirurgicale légère n°247 du médecin-capitaine Magendie (deux équipes) ;

            - groupe chirurgical mobile n°19 (trois équipes) ;

            - hôpital complémentaire d'armée n°307 (une équipe), HCA n°317 (une équipe), HCA n°327 (deux équipes).

 

                        VIIIe Armée

            L'ambulance chirurgicale légère n°258 ? et l'ambulance médicale n°87 sont prêtes à faire mouvement : en direction générale de Delemont. Deux équipes chirurgicales sont affectées en renforcement : l'une au groupement d'ambulances de corps d'armée n°7, l'autre à l'ambulance chirurgicale légère n°258 ?

 

                        IXe Armée

            HoE1 n°2 (Rethel) - Le centre hospitalier de Rethel a déjà reçu 100 malades des hôpitaux de Sedan et on en annonce 100 autres qui doivent être dirigés sur l'Aisne, par manque de place. Une section de la compagnie sanitaire automobile n°972 est affectée au groupement d'ambulances de corps d'armée n°2. Une autre section poursuit 'évacuation de l'hôpital d'évacuation primaire n°2 de Rethel. Poursuite de l'évacuation de l'hospice de Rimogne sur l'hôpital d'évacuation primaire n°4 de Liesse.

 

            Centre hospitalier de Fourmies - La compagnie sanitaire automobile n°981 procède à l'évacuation du centre hospitalier de Fourmies.

 

            Centre hospitalier d’Origny-en-Thiérache - (7kms sud-est d’Hirson) - L'ambulance chirurgicale légère n°277 (médecin-capitaine Figarella) stationne à l'hospice d’Origny et y fonctionne du 11 au 15 mai, opérant une centaine de blessés.

 

                        Corps Expéditionnaire Français en Scandinavie

            Le service de santé de la 1ère division légère de Chasseurs demande l'envoi d'urgence en Norvège du médecin-commandant Toureng, son chef, d'un groupe sanitaire divisionnaire et d'une section d'hygiène lavage désinfection. Préparation de l'attaque de Bjervik.

HOPITAUX D'EVACUATION SECONDAIRE

 

              HoE2 n°3 (Sathonay)

            Départ du groupe chirurgical mobile n°14 (Folisson) et de l'équipe chirurgicale mobile n°23 (Charton-Ronzier).

 

              HoE2 n°5 (Vittel)

                D'après une enquête de l'aide-major général, il reste huit équipes chirurgicales à la disposition de l'HoE2 n°5. Renforcement complémentaire de Vittel par les centres hospitaliers de Chaumont (hôpital complémentaire "Damrémont") et de Biesles. Dans la nuit du 11 au 12 mai, départ sur ordre de l'aide-major général des groupes chirurgicaux mobiles n°11 (médecin-lieutenant Soustelle), n°12 (médecin-capitaine Regad), n°17, 37, 38 et des équipes chirurgicales mobiles n°25, 35 (médecin-lieutenant Benassy), n°36 (médecin-lieutenant Xambeu), n°37.

EVACUATIONS SANITAIRES

 

                        Voie routière

            Mise en alerte de la compagnie sanitaire automobile n°961 (Ailly-sur-Noye, 18 kms sud-est d’Amiens) à deux sections (SSA) et de la compagnie sanitaire automobile n°967 (Saint-Riquer).

enlightened [cf. Manoeuvre sanitaire, IIe et IXe armées]

 

                        Voie ferrée

Destructions de voies ferrées dans les régions de Châlons, Toul, Molsheim, Cassel, Saint-Quentin, Brienne-le-Château, Vesoul, Hirson ; en Belgique, Termonde, Alost, Tournai, Louvain, Mons : "vingt-deux interruptions, dont le tiers réparées dans la journée".

 

                        Régulatrice de communications n°1 (Amiens)

            - le train sanitaire n°361 (médecin-lieutenant Delaeter) stationne à Calais.

 

                        RC n°3 (Saint-Dizier)

            - IIe armée : abonnement pour 7 autorails sanitaires (AS) à Verdun et 2 AS à Sainte-Menehould.

            - le train sanitaire n°303 (médecin-lieutenant Salles), de Reims (293 évacués) sur Poitiers (12 mai).

            - le train sanitaire n°463, de Bar-le-Duc (313 évacués) sur Bordeaux et Mont-de-Marsan (12 mai).

 

                        RC n°4 (Vesoul)

            - le train sanitaire n°119 (médecin-capitaine Lefevre), de Dijon sur la 13e région militaire de Clermont-Ferrand.

           - le train sanitaire n°520 (médecin-lieutenant Fraysse), de Dijon sur Moulins et Vichy (12 mai).

 

                        RC n°5 (Troyes)

            - le train sanitaire n°120 (médecin-lieutenant Lautrente), de Nancy (259 évacués) sur Limoges et Brive (13 mai).

           - le train sanitaire n°163 (médecin-lieutenant Servy) de Nancy (345 évacués) sur Troyes (12 mai).

           - le train sanitaire n°363 (médecin-capitaine Philippeau) de Lunéville (359 évacués) sur Sens.

         - le train sanitaire n°565 (médecin-lieutenant Barbier), du 11 au 12 mai, de Droitaumont (308 évacués) sur Chaumont ; puis va à Vittel en désinfection.

 

                        RC n°7 (Creil)

      - le train sanitaire n°309 (médecin-lieutenant Conté), de Marcoing-Cambrai (300 évacués) sur Argentan (12 mai).

            - la Ière armée : deux trains sanitaires (601 évacués) de Saint-Quentin sur la zone de l'Intérieur (12 mai).

           - le train sanitaire n°571 (médecin-lieutenant Dassencourt), de Compiègne (316 évacués) sur Lamballe et Saint-Brieuc (12 mai).

RAVITAILLEMENT SANITAIRE

 

                        Sation-magasin d’Avord - bombardement le 11 mai de la station-magasin (30 baraques et 3 wagons incendiés).

MEMORIAL

 

André Ducasse, né le 2 février 1914 à Toulouse (Haute-Garonne), médecin-auxiliaire au groupe sanitaire divisionnaire n°61, mort suite de ses blessures le 11 mai 1940 à l’ambulance chirurgicale légère n°276 à Rimogne (Ardennes).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article