Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com

AMBULANCES 1914-1918 – Lettre X-Y-Z.

9 Septembre 2017 , Rédigé par François OLIER Publié dans #recherche archives documentation

LETTRES X-Y-Z

LOCALISATION DES FORMATIONS SANITAIRES DE LA ZONE DES ARMEES (1914-1918).

Ce répertoire est réalisé d’après le fonds de l’état civil aux armées conservé aux Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine, versements 19860726 et 19860727 (19860726/1 à 19860726/404 et 19860727/1 à 19860727/666), dont le répertoire descriptif a fait l’objet, en 2015, d’une première édition électronique.

– Légende : « lieu de stationnement », « désignation de l’ambulance », « arrivée le », « partie le », « numéro du registre ».

Vous en saurez plus sur cet ensemble documentaire en consultant : Roseline Salmon, "Les registres d'état civil des régiments, 1914-1918", Isabelle Homer et Emmanuel Penicaut (dir.), Le soldat et la mort dans la Grande Guerre, Rennes, 2016, pp. 91-98.

 

PRESENTATION DU DOCUMENT :

XERMAMéNIL (Meurthe-et-Moselle)ambulance n° 9/15 (30/08/14-03/09/14) : 192.

XIVRAY (Meuse)ambulance n° 1/64 (02-02/11/14) : 2653.

XIVRY-CIRCOURT (Meuse)ambulance n° 5/6 (23-29/08/14) : 39.

YPRES (Belgique)ambulance n° 7/9 (24/10/14-04/11/14) : 2319 ; ambulance n° 1/9 (26/10/14-31/01/15) : 4601 ; ambulance n° 9/9 (26/10/14-27/11/14) : 3873 ; ambulance n° 11/9 (29/10/14-04/11/14) : 3540 ; ambulance n° 2/63 (21-21/11/14) : 9006 ; ambulance n° 2/13 (27-27/11/14) : 9005 ; GBD 18 (02/12/14-13/05/15) : 5063, 5224 ; ambulance n° 6/21 (03/12/14-16/06/15) : 4737 ; ambulance n° 10/6 (14-21/12/14) : 1768 ; ambulance n° 3/38 (15-20/12/14) : 3472 ; ambulance n° 1/16 (01-04/11/14) : 3430 ; GBD 45 (06-06/01/16) : 4954 ; GBD 2 (07-09/10/17) : 3812.

ZILLISHEIM (Haut-Rhin)ambulance n° 1/66 (19/08/14-18/10/14) : 3858 ; ambulance n° 219 (09/02/19-16/06/19) : 3751, 3767

ZONNEBECKE (Belgique)GBD 26 (03/12/14-29/07/16) : 4952 ; GBD 39 (11-11/03/15) : 67.

ZUIDHUIS (Belgique)ambulance n° 8/1 (24/07/17-28/11/17) : 3375.

ZWERBRUCKEN (All.)ambulance n° 12/9 (09-09/12/18) : 4305.

ZUYDCOOTE (Nord)ambulance n° 3/38 (02-02/08/15) : 3472.

 

FIN. Je vous remercie pour m’avoir accompagné fidèlement durant ces années et d’avoir usé de patience pour arriver au terme de cette restitution inédite.

Abréviations : AA (ambulance alpine) - ACA (ambulance chirurgicale automobile) –ambulance n° (ambulance) – AO (armée d’Orient) - DC (division de cavalerie) – DIC (division d’infanterie coloniale) – D. Maroc (division marocaine) – E (Etapes) - GBD (Groupe de brancardiers divisionnaires) – GBC (Groupe de brancardiers de corps d’armée) – HC (hôpital complémentaire) – HCA (Hôpital complémentaire d’armée) - HoE (hôpital d’évacuation) – HT (hôpital temporaire) - L (Levant) - P (Palestine) – PS (Palestine-Syrie) - TS (Train sanitaire) – TSI (Train sanitaire improvisé) - TSSP (Train sanitaire semi-permanent).

Remerciements particuliers à M. Eric Mansuy, à Serge Mouvion et à Hubert Marchant

N’HESITEZ PAS A ME FAIRE PART DE VOS OBSERVATIONS.

Les formations hospitalières de la zone des armées (hôpitaux militaires autres qu'ambulances) font l'objet de longs développements dans le tome 5 des Hôpitaux militaires dans la guerre 1914-1918.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

salinier 09/04/2018 18:20

bonjour : pourriez-vous me fournir des renseignements sur le service d'ambulances aux armées créé par le comte de Beaumont?

François OLIER 10/04/2018 09:35

Bonjour
Le service aux armées du comte de Beaumont, de la Société de secours aux blessés militaires, dépasse largement celui d'un "service d'ambulances" ; il est le fondateur et le directeur, en 1914, de" l'oeuvre des convois auxiliaires des voitures automobiles", secondé par le "comité Landais" qui va fournir aux armées des "voitures spéciales" : bains-douches, filtrage de l'eau, cuisine, groupe de buanderie, cantines, etc. Son "oeuvre" la plus retentissante a été la mise à disposition des armées d'une vingtaine de groupes complémentaires de chirurgie (GCC) mobiles, appelées "voitures Beaumont" avec leurs convoyeurs, qui renforceront les services chirurgicaux de divisions. Le service de santé militaire s'en inspirera en 1916 pour développer son propre GCC, appelé aussi "Petite Chavasse". De 1916 à 1918, il fournira à l'armée roumaine des GCC et des dizaines de véhicules sanitaires Ford. Il travaillera également à l'armée d'Orient. Un personnage dont l'oeuvre mériterait d'être mieux connue. Cordialement