Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com

LES JMO DES AMBULANCES 1914-1918 AU VAL-DE-GRACE (GROUPES 50 à 59)

6 Décembre 2015 , Rédigé par François OLIER Publié dans #recherche archives documentation

LES JMO DES AMBULANCES 1914-1918 AU VAL-DE-GRACE (GROUPES 50 à 59)

Ils ne passeront pas. On les aura !

Bonjour - J’ai tardé à reprendre le fil du blog après les Massacres islamistes du 13 novembre. Je n’avais pas le cœur à l’ouvrage… et parler de 1914-1918 alors que nous sommes « en Guerre » avait un quelque chose de décalé qui me mettait mal à l’aise dans une société autoproclamée où prime le « vivre ensemble ». L’on parla quelques jours, quelques heures, de Guerre, d’Union sacrée, de Drapeau, de Marseillaise...symboles redécouverts de la Nation qui nous parlent au quotidien à nous autres passionnés de la Grande Guerre. Il paraît, en dépit de tout, qu’il faut continuer à avancer, à consommer, à vivre – traduire : « à résister ! » -… Alors mes amis, Hauts les cœurs !, continuons à faire comme si… et à nous passionner, jusqu’au prochain massacre. Bien à vous! F.O.
Communication des Journaux des marches et opérations (JMO) des ambulances :

Les JMO des ambulances sont détenus par le Musée du service de santé des armées au Val-de-Grâce à Paris, 1 place Alphonse Laveran, 75230 Paris-cedex 05 - Ces JMO ne sont pas numérisés. On peut les consulter sur place à Paris, sur rendez-vous au 01.40.51.44.62. Le musée se situe dans une enceinte militaire avec des mesures de sécurité particulières et régulièrement mises à jour. S’informer avant tout déplacement.

Classification des ambulances de la Guerre 1914-1918 :

« Les ambulances furent affectées à leur mise sur pied, à raison théoriquement d’une par division de cavalerie ; deux, par division d’infanterie ; seize, par corps d’armée… On identifiait ces ambulances par une fraction dont le numérateur représentait un numéro d’ordre, et le dénominateur, le n° de la grande unité de rattachement. Exemple : 1/137, ambulance n°1 de la 137e DI ; 6/5, ambulance n°6 du 5e CA.

Toutefois cette belle architecture ne prévalait que pour le jour de la mobilisation, de la mise sur pied et pour les quelques jours et semaines qui suivirent. Rapidement, lors de la « bataille des frontières » et d’une manière générale lors des mouvements de la « Course à la mer », le rattachement mécanique aux grandes unités (GU) fut bouleversé. Aussi est-il illusoire – comme on peut le lire encore trop souvent – de vouloir rattacher une ambulance quelconque – à de rares exceptions – à l’épopée d’une grande unité durant la Grande Guerre. L’histoire de chaque ambulance doit être singularisée et c’est ce qui fait toute la difficulté du suivi de leurs pérégrinations sur les théâtres de guerre. Ce rattachement évolua rapidement. Il suffit de consulter quelques journaux de marches et opérations (JMO) pour s’en convaincre. Dans un premier temps l’on individualisa l’ambulance en tant que formation sanitaire sans jamais la rattacher à un CA organique qui pouvait se situer à des centaines de kilomètres de l’ambulance déployée au sein d’un nouveau CA. L’on choisit alors de l’identifier par l’appellation générique de « groupe » en lieu et place de CA. Exemple : 10/12, ambulance n°10 du 12e groupe [initialement, en août 1914, 12e CA] » (Olier F, Quénec’hdu JL, Hôpitaux militaires dans la Guerre 1914-1918, III, 20-21).

Billet sur les ambulances (groupes 40 à 49)

Notes succinctes sur les ambulances affectées aux divisions de réserve des groupes 50 à 59 à leur constitution.

50e division d'infanterie (50e DI) – Pas d'existence, sans objet.

51e division de réserve (51e DR) – Affectée à la mobilisation au 4e groupe de divisions de réserve (4e GDR).elle possédait comme les autres divisions de réserve susceptibles d’être employées isolément : un groupe de brancardiers divisionnaires (GBD), trois ambulances, deux sections d’hospitalisation (SH) et une section sanitaire automobile (SSA). A ces formations organiques pouvaient être ajoutées des formations sanitaires d’armée, en particulier des ambulances supplémentaires. Il semble (cf. note supra : 52e DR) que les divisions de réserve aient toutes été alignées, lors de la période de concentration, en août 1914, à cinq ambulances de dotation par DR dont les Journaux des marches et opérations (JMO) sont précisés ci-après.

Ambulance n° 1/51 – 1 vol. (02/08/14-31/12/17) ; 1 vol. (31/12/17-01/03/19)

Ambulance n° 2/51 – Manque

Ambulance n° 3/51 – 1 vol. (04/08/14-21/02/19)

Note : Le cardinal Achille Liénart (1884-1973) affecté comme aumônier « bénévole » à l’amb. n°3/51, en août 1914, nous a laissé un Journal de guerre 1914-1918, Presses universitaires du Septentrion, 2008, 131 p.

Ambulance n° 4/51 – 1 vol. (02/08/14-31/10/15) ; 1 vol. (01/11/15-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-01/01/18).

Ambulance n° 5/51 – 1 vol. (02/08/14-31/0816) ; 1 vol. (31/08/16-01/01/19).

52e division de réserve (52e DR) – était mise à la Mobilisation à la disposition de la 5e armée. Le journal des marches et opérations du médecin divisionnaire (médecin principal de 2e classe Augias) nous éclaire sur les dotations organiques de la 52e DR en dotations « santé » organiques. Ainsi Augias disposait le 13 août 1914 de cinq ambulances en dépit de la dotation du tableau d’effectif et de dotation (TED Guerre) des divisions de réserve qui n’en prévoyait que trois. Il en demandait aussitôt le reversement, d’autant que ses deux sections d’hospitalisation étaient constituées, d’une manière non réglementaire, à partir du matériel sanitaire incomplet d’un hôpital de campagne [type 1892] numéroté n°4. Pour lui, ces deux formations sanitaires excédentaires « paraissent être des éléments d’armée envoyés par erreur à la 52e DR ». En poursuivant ses contrôles le médecin divisionnaire constatait le 16 août 1914 que l’ambulance n°3, qu’il pensait complète et opérationnelle ne l’était pas ; elle avait été, elle aussi, constituée avec les dotations anciennes et incomplètes d’un hôpital de campagne [1892] numéroté n°1… Il demandait aussitôt, à la 5e armée, l’annulation de sa demande d’ordre de versement des ambulances n°4 et n°5 ; de manière à disposer de leurs dotations pour aligner ses trois ambulances organiques…Incertitude et méconnaissance des dotations sanitaires à tous les niveaux généraient de fausses informations encore véhiculées de nos jours (cas des informations erronées sur les formations sanitaires à la mobilisation prises en compte dans les AFGG***).

Ambulance n° 1/52 – 1 vol. (11/08/14-31/12/15) ; 1 vol. (01/01/16-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-31/12/17) ; 1 vol. (01/01/18-30/10/18) ; manque du 31/10/18 au 6/02/19 – 1 vol. (06/02/19-22/03/19).

Note : Le médecin aide-major Georges Faleur (1876-1935) affecté à l’amb. n°1/52, dès la Mobilisation, a laissé un journal de guerre : Laëtitia Leick, Journal de guerre de Georges Faleur, Metz, Centre régional universitaire lorrain d’histoire, 2007, 358 p.

Ambulance n° 2/52 – 1 vol. (11/08/14-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-31/01/19).

Ambulance n° 3/52 – 1 vol. (11/08/14-24/05/18) ; 1 vol. (25/05/18-11/04/19)

Ambulance n° 4/52 – 1 vol. (06/08/14-31/12/16) ; Manque du 01/01/17 au 26/05/18 ; 1 vol. (27/05/18-08/07/18) ; Manque depuis le 09/07/18.

Ambulance n° 5/52 – 1 vol. (06/08/14-5/04/17) ; manque du 06/04/17 au 01/02/18 ; 1 vol. (02/02/18-30/01/19).

53e division de réserve (53e DR) – était mise à la Mobilisation à la disposition du 4e Groupe de divisions de réserve.

Ambulance n° 1/53 – 1 vol. (07/08/14-27/09/16) ; 1 vol. (28/09/16-31/12/16) ; Manque du 01/01/17 au 31/12/17 ; 1 vol. (01/01/18-01/03/19).

Ambulance n° 2/53 – 1 vol. (10/08/14-31/12/16) ; manque depuis le 01/01/17.

Ambulance n° 3/53 – 1 vol. (07/08/14-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-31/12/17) ; 1 vol. (01/01/18-31/12/18) ; 1 vol. (01/1/19-16/03/19).

Ambulance n° 4/53 – manque avant le 14/08/15 ; 1 vol. (14/08/15-31/01/19).

Ambulance n° 5/53 – 1 vol. (08/08/14-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-31/12/17) ; 1 vol. (01/01/18-18/06/19).

54e division de réserve (54e DR) – était mise à la Mobilisation à la disposition du 3e Groupe de divisions de réserve. Elle fut entièrement disloquée dès le 4 septembre 1914.

Ambulance n° 1/54 – 1 vol. (12/08/14-27/12/16). Passe à l’armée d’Orient et devient ambulance alpine n° 13 (31/01/17).

Ambulance n° 2/54 – 1 vol. (11/08/14-30/04/18) ; 1 vol. (01/05/18-25/02/19).

Ambulance n° 3/54 – inconnu

Ambulance n° 4/54 – inconnu

Ambulance n° 5/54 – inconnu

55e division de réserve (55e DR) – était mise à la Mobilisation à la disposition du 3e puis du 5e Groupe de divisions de réserve

Ambulance n° 1/55 – 1 vol. (04/08/14-23/09/16) ; manque du 23/09 au 23/10/16 ; 1 vol. (24/10/16-31/12/17) ; 1 vol. (01/01/18-11/09/18).

Ambulance n° 2/55 – 1 vol. (10/08/14-11/12/18).

Ambulance n° 3/55 – 1 vol. (08/08/14-28/02/19).

Ambulance n° 4/55 – 1 vol. (04/08/14-31/08/15) ; 1 vol. (01/09/15-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-20/04/18) ; manque depuis le 21/04/18.

Ambulance n° 5/55 – manque avant le 01/01/17 ; 1 vol. (01/01/17-19/02/19).

56e division de réserve (56e DR) – était mise à la Mobilisation à la disposition du 3e Groupe de divisions de réserve

Ambulance n° 1/56 – 1 vol. (13/08/14-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-31/12/17) ; 1 vol. (01/01/18-07/01/19).

Ambulance n° 2/56 – 1 vol. (29/08/14-28/02/19). Précédé d’un résumé du 13 au 29 août 1914, le journal ayant été brûlé le 26/08/14.

Ambulance n° 3/56 – Manque

Note : Yoyotte, Cyr. Les phtiriases et la gale aux armées. Leur traitement dans une ambulance de l'avant (amb. 3/56). Th. Méd. Paris, 1915.

Ambulance n° 4/56 – 1 vol. (14/08/14-16/03/16) ; 1 vol. (16/03/16-13/12/17) ; 1 vol. (14/12/17-28/02/19).

Ambulance n° 5/56 – 1 vol. (02/08/14-31/12/16).

Note : Le médecin auxiliaire puis sous-aide-major Lucien Laby (1892-1982) a servi, dès août 1914, au Groupe de brancardiers divisionnaires de la 56e DR. Plusieurs éditions de ses Carnets sont disponibles : Les carnets de l’aspirant Laby, médecin dans les tranchées (28 juillet 1914-14 juillet 1919), Paris, Bayard, 349 p.

57e division de réserve (57e DR) – passe à l’armée d’Orient en octobre 1915.

Ambulance n° 1/57 – Manque

Ambulance n° 2/57 – 1 vol. (19/08/14-16/08/19). Copie partielle (19/08-27/09/14). Fonctionnement à l’armée d’Orient, du 03/11/15 au 16/08/19.

Ambulance n° 3/57 – 1 vol. (05/08/14-13/08/18). Manque depuis le 14/08/18.

Ambulance n° 4/57 – inconnu

Ambulance n° 5/57 – inconnu

58e division de réserve (58e DR) – était mise à la Mobilisation à la disposition du 1er Groupe de divisions de réserve

Ambulance n° 1/58 – 1 vol. (04/08/14-31/03/15) ; 1 vol. (01/04/15-02/10/16) ; 1 vol. (03/10/16-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-24/02/19).

Ambulance n° 2/58 – 1 vol. (03/08/14-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-01/04/19).

Ambulance n° 3/58 – 1 vol. (15/08/14-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-28/02/19).

Ambulance n° 4/58 – 1 vol. (14/08/14-31/01/19).

Ambulance n° 5/58 – 1 vol. (15/08/14-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-31/12/17) ; manque depuis le 01/01/18.

59e division de réserve (59e DR) – était mise à la Mobilisation à la disposition du 2e Groupe de divisions de réserve

Ambulance n° 1/59 – 1 vol. (14/08/14-14/09/16) ; 1vol. (21/09/16-01/03/19).

Ambulance n° 2/59 – 1 vol. (14/08/14-25/05/19). Fonctionnement à l’armée d’Orient du 29/10/15 au 26/05/19.

Ambulance n° 3/59 – 1 vol. (15/08/14-31/12/16) ; 1 vol. (01/01/17-31/12/17) ; 1 vol. (01/01/18-01/03/19).

Ambulance n° 4/59 – 1 vol. (06/08/14-25/06/15) ; 1 vol. (25/06/15-8/09/16) ; 1 vol. (01/08/18-30/04/19).

Ambulance n° 5/59 – 1 vol. (15/08/14-28/10/14) ; 1 vol. (29/10/14-28/06/15) ; 1 vol. (29/06/15-04/02/16) ; 1 vol. (04/02/16-26/04/17) ; 1 vol. (27/04/17-22/11/17) ; 1 vol. (23/11/17-10/07/18) ; 1 vol. (10/07/18-28/02/19).

Prochain billet : les JMO des ambulances (groupe 60 à 69)

Mise à jour : 2 mars 2016.

Partager cet article

Repost 0