Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com

HOPITAUX MILITAIRES 1914-1918… LE 200e ARTICLE !

27 Mai 2014 , Rédigé par François OLIER Publié dans #varia

HOPITAUX MILITAIRES 1914-1918… LE 200e ARTICLE !

Ce 200e article… pour remercier les lecteurs et abonnés du blog pour leur confiance et leur « assiduité » à suivre mes articles … 55 000 « visiteurs uniques » depuis décembre 2012...

Je vous propose aujourd’hui ma petite « madeleine » pour marquer cet « évènement », un moment cinématographique à déguster, un lien vers un film ECPAD en quatre parties sur le service de santé militaire 1914-1918 et ses nombreuses composantes, intitulé :

A.C.A 7 [ambulance chirurgicale automobile n°7] (1915-1918).

FICHE :
L'Ambulance automobile chirurgicale n° 7
1918 ? - Noir et blanc - Muet
Durée : 56 min 49
Pays de production : France
Réalisation : Association des anciens de l'ambulance automobile chirurgicale n°7
Opérateur : Charles Blanc
Photographes : Civalle ; Boinaud
Référence ECPAD : 14.18 A 1470
Analyse sommaire : Je vous propose cette analyse personnelle...
1ère partie – La voiture de chirurgie « Boulant », 1912 [images dans Gallica@ et La Nature, n° 2045, 3 août 1912, p. 145] – Présentation dans les jardins du Val-de-Grâce à Paris – Images de juin 1913 sur son déploiement et sa mise en fonctionnement à Gonesse (Val d’Oise) – Brancardiers et infirmiers montent en ligne – Groupe de brancardiers divisionnaires (GBD) ou de corps (GBC) en ordre de route, avec brouettes porte-brancard, voitures et fourgons hippomobiles – Brancardiers en action, relève, brancardage, brouette porte-brancard, manœuvres du brancard dans la tranchée – Premiers pansements, pose du pansement individuel – Arrivée au poste de secours, brouette spéciale de tranchée (modèle présenté au musée du service de santé des armées)

2e partie – Le poste chirurgical avancé (PCA) de Souain (Marne). Vue extérieure et accueil, répartition au Poste chirurgical Général Paulinier. Un véhicule sanitaire léger Ford de l’US Army. Transport et chargement du véhicule sanitaire – Téléphérique sanitaire en action – Transport sur plan d’eau, barge sanitaire motorisée – ACA dans un hôpital baraqué – Remise de décorations aux Invalides par le maréchal Pétain, l’on distingue Henri Rouvillois, 1875-1969 (1er récipiendaire) – Mai 1915, ACA 7 médecin-major Lapointe, modèle 1915, départ de Versailles pour le front - Saint-Rémy-sur-Bussy, près de SommeSuippes , camions techniques, cantonnements – HoE  de Wiencourt (Somme), hôpital d’évacuation baraqué, juin 1916 – baraques détruites. HoE, Tricot en ruines – ACA Lapointe devient ACA de Georges Lardennois, 1878-1940 – A Guiscard (Oise) en ruines, mars 1917.

3e partie – Guiscard, tentes Bessonneau « modestes et peu confortables »… Mai 1917, à Cugny (Aisne) près de Saint-Quentin. Lardennois, chirurgien consultant de la 3e armée. Vue aérienne. ACA 7 à Cugny, salle d’opérations, infirmières, chirurgiens, salle de pansements – Remise de décorations, visites officielles – « Chez les infirmières », cantonnement, popote, infirmières en service, « au laboratoire » - Visite des évacués avant le départ de l’HoE – Train sanitaire semi-permanent « Etat » à quai, chargement – Ressons-sur-Matz (Oise), avril à fin juin 1918, ville en ruines – Evacuation des blessés par péniche sanitaire sur l’Oise (1918), brancardage et chargement, disposition à bord, navigation.

4e partie – ACA 7 : 11 000 blessés soignés et opérés. Bombardement, vue aérienne, avions, mention de mitraillage de l’ACA 7 (10 juin 1918) – médecin inspecteur Bassères – Compiègne puis Angicourt (Oise), ACA en fonctionnement – Médecins américains signalés – A Notre-Dame-de-Liesse près de Laon (Aisne), séminaire de Liesse – Armistice – Citation ACA 7 à l’ordre du jour du 8e CA – Démobilisation à Notre-Dame de Liesse – Création de l’Association des Amis de l’ACA 7.

Ce très beau documentaire est dédié aux « maîtres » : les chirurgiens Rouvillois et Lardennois, anciens médecins-chefs de l’ACA 7. Le « metteur en scène » s’il note parmi les précurseurs - en fait, un seul : Boulant – ignore superbement le concepteur principal des ACA, le docteur Maurice Marcille (1871-1941) et son successeur, le professeur Antonin Gosset (1872-1944)… La Gloire ne se partage vraiment pas !

Merci et à bientôt pour le 201e article… qui tentera de rectifier cette lecture sur les autochirs et de refaire partager la Gloire...

Légende : La salle d'opération transportable de Marcille (1914) - (Musée du service de santé des armées)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article